8 septembre 2017 – Abonnement transports en commun annuel étudiants : 100 € à Toulouse contre 196 € à Montpellier


En 2017, Montpellier conserve sa 6ème place au classement du tarif de l’abonnement transports en commun annuel étudiants. Une rame Citadis 302 Alstom, opérant dans le sens 4b de la ligne 4, est photographiée sur le boulevard du Professeur Louis-Vialleton, le vendredi 25 août 2017. Copyright : Anje34

En cette rentrée 2017, Toulouse reste largement en tête du classement des 23 agglomérations françaises équipées d’une ou plusieurs lignes de tramway, hors Île-de-France et Aubagne, où chez cette dernière les transports urbains sont gratuits, pour ce qui est du tarif le moins élevé de l’abonnement transports en commun annuel étudiants de moins de 26 ans.

Entre parenthèses le tarif de l’abonnement annuel des étudiants de moins de vingt-six ans (sauf exception) qui était appliqué au 2 septembre 2016, date du précédent classement.

Les tarifs indiqués ne comprennent pas les frais éventuels de dossier. En 2017, le tarif de l’abonnement annuel étudiants non boursiers a baissé à Brest, qui passe de ce fait de la 21ème place à la 13ème place du classement.

Les tarifs de l’abonnement annuel étudiants s’échelonnent de 100,00 € pour le moins cher à 315,00 € pour le plus élevé. Ce titre de transport est valable sur l’ensemble du réseau de chaque agglomération classée (bus, tramway, métro, navette fluviale, funiculaire, téléphérique urbain…).

1°) Toulouse : 100,00 € (inchangé) pour les étudiants et pour les jeunes de moins de 26 ans touchant entre 811 € et 1 150 € par mois pour ces derniers.
2°) Grenoble : 150,00 € (inchangé) pour tous les jeunes de 18 à 24 ans;
3°) Nice : 153,00 € (inchangé) pour tous les jeunes de 19 à 25 ans;
4°) Orléans : 182,30 € (inchangé) € pour les étudiants et apprentis;
5°) Mulhouse : 186,00 € (183,00 €) pour les étudiants non salariés et apprentis de moins de 26 ans;
6°) Montpellier : 196,00 € (inchangé) pour tous les jeunes de moins de 26 ans;
7°) Saint-Etienne : 205,00 € (200,00 €) pour les étudiants et élèves apprentis;
8°) Marseille : 220,00 € (inchangé) pour les scolaires, étudiants, stagiaires de la formation professionnelle ou apprentis de 19 à 25 ans;
9°) Bordeaux : 230,40 € (225,60 €) pour tous les jeunes de moins de 28 ans;
10°) Lille : 238,00 € (inchangé) pour dix mois de septembre à juin et pour tous les jeunes de 4 à 25 ans, étudiant non boursier, jeune salarié, collégien, écolier;
11°) Valenciennes : 240,00 € (inchangé) pour les étudiants non boursiers de 19 à 25 ans;
12°) Rouen : 245,00 € (239,00 €) pour tous les jeunes de plus de 17 ans et de moins de 26 ans;
13°) Brest : 250,00 € (307,45 €) pour les étudiants non boursiers;
14°) Reims : 260,10 € (inchangé) pour les étudiants de moins de 26 ans;
15°) Strasbourg : 266,00 € (256,00 €) pour tous les jeunes de 19 à 25 ans;
16°) Angers : 267 € (264,00 €) pour tous les jeunes de 6 à 25 ans;
17°) Nantes : 270,00 € (inchangé) pour tous les jeunes de 19 à 25 ans;
18°) Le Mans : 273,00 € (inchangé) pour les étudiants après la terminale, habitant Le Mans Métropole ou fréquentant un établissement universitaire sur Le Mans Métropole;
19°) Besançon : 275,00 € (inchangé) pour tous les jeunes de 18 à 25 ans et les étudiants de 26 à moins de 28 ans;
20°) Le Havre : 279,30 € (inchangé) pour les jeunes de moins de 20 ans et les jeunes scolarisés de moins de 28 ans;
21°) Tours : 303,60 € (inchangé) sur 12 mois si l’abonnement mensuel de 27,60 € (inchangé) est acheté onze mois consécutivement, ce tarif annuel s’adressant aux étudiants de l’enseignement supérieur;
22°) Lyon : 315 € (310,00 €) pour les élèves des établissements de l’enseignement supérieur ainsi qu’aux bénéficiaires d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, de moins de 28 ans;
23°) Dijon : 315,00 € (inchangé) pour tous les jeunes de 18 à 25 ans – Pass 9 mois 240,00 € (inchangé).

Les tarifs ci-dessus sont ceux relevés sur les sites internet des transports en commun des 23 agglomérations citées, le vendredi 8 septembre 2017.

A noter la complaisance évidente du quotidien gratuit 20 minutes vis à vis du directeur général de TaM Montpellier 3M  dans un article mis en ligne le mardi 5 septembre 2017 intitulé : « Montpellier : Malgré la hausse estivale, les transports en commun restent moins chers qu’ailleurs« , une affirmation qui ne tient pas la route eu égard au classement qui précède, d’autant plus qu’il y a lieu de préciser qu’à Nice, qui n’est pas citée par 20 minutes, le ticket à l’unité coûte à ce jour 1,50 € contre 1,60 € à Montpellier et qu’il existe également une carte 10 trajets à 10 € depuis bientôt dix ans. De plus à Nice, chaque trajet effectué, que ce soit avec le ticket à l’unité ou la carte 10 voyages, est valable 74 minutes avec possibilité de correspondances dans ces 74 minutes décomptées à partir de la 1ère validation (sauf aller/retour), la durée de validité d’un trajet à Montpellier étant de 60 minutes avec possibilité de correspondance dans ces 60 minutes décomptées également à partir de la 1ère validation (sauf aller/retour).

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s