27 novembre 2020 – Dans le centre historique de Montpellier, une signalétique piéton qui donne le temps de parcours

Une nouvelle signalétique piéton a été installée dans une multitude d’endroits du centre historique de Montpellier. Elle s’adresse en particulier aux touristes mais elle a aussi pour objectif principal de favoriser les déplacements à pied en ville.

Cette signalétique a la particularité d’indiquer le temps de parcours à pied entre le lieu où elle est consultée et celui ou ceux qu’elle mentionne. Le panneau précisant la direction est toujours placé au-dessus des autres et peut arborer un ou plusieurs pictogrammes.

Le temps de parcours est en principe calculé à partir d’une vitesse de marche moyenne de 4 km/h. Si plusieurs indications sont signalés dans une même direction, l’ordonnancement des mentions se réalise par distance décroissante de haut en bas.

Quand les itinéraires sont difficilement accessibles aux personnes à mobilité réduite, des pictogrammes réglementaires informe de la difficulté (exemple : un escalier).

Montpellier n’est pas la première ville de France à se doter d’une telle signalétique piéton affichant le temps de parcours. Nantes et Nîmes, des villes hautement touristiques, l’ont respectivement adoptée il y a plus de cinq ans pour la première et en 2018 pour la seconde.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 4 | Tagué , , , | Laisser un commentaire

25 novembre 2020 – Les détenteurs d’un abonnement mensuel ou annuel TaM Montpellier 3M souscrit avant le jeudi 17 septembre 2020 peuvent prétendre à un remboursement partiel, voire très partiel, sur le prix de leur abonnement à condition d’être domiciliés dans une des 31 communes de la Métropole

A la suite de l’instauration de la gratuité des transports public tous les weekends, à partir du samedi 5 septembre 2020, au seul bénéfice des personnes qui habitent une des 31 communes de la métropole montpelliéraine, à la condition toutefois d’avoir fait les démarches d’obtention du Pass week-end gratuit dématérialisé (application M’Ticket TaM) ou inscrit dans la puce d’une carte délivrée par TaM Montpellier 3M au format carte de paiement, le Conseil de métropole, dans sa séance du mardi 15 septembre 2020, a pris la décision d’appliquer une baisse de 10 % sur les tarifs de tous les abonnements TaM Montpellier 3M mensuels et annuels, réservée également aux seuls habitants de la Métropole.

Cette réduction de 10 % est devenue effective à compter du jeudi 17 septembre 2020. Toutefois, afin de ne pas pénaliser les abonnés métropolitains, qui ont renouvelé ou souscrit un abonnement mensuel ou annuel avant le jeudi 17 septembre 2020 avec une validité en cours après cette dernière date, il a été décidé, alors que ce n’était pas une obligation, d’accorder un remboursement s’élevant à 10 % du prorata du prix réglé de l’abonnement calculé sur la période courant entre le jeudi 17 septembre 2020 et la date d’expiration de cet abonnement. Exemple pour un abonnement annuel jeunes de moins de 26 ans au tarif de 196 € souscrit le lundi 31 août 2020 et valable jusqu’au 30 août 2021 : 196 € x 347j/365j = 186,33 € – 10 % = 18,63 € à rembourser.

Afin d’obtenir le remboursement promis, TaM Montpellier 3M a publié, le dimanche 22 novembre 2020,une information à la rubrique « Actualités » intitulée « Remboursement des abonnés« . Ces derniers, s’ils sont concernés, doivent entreprendre les démarches nécessaires au remboursement auquel ils peuvent prétendre d’ici au dimanche 21 février 2021. TaM Montpellier 3M ajoute que « Pour le cas où votre employeur prendrait en charge une partie de votre abonnement transport, il vous appartient de l’informer de la réduction consentie. »

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué , | Laisser un commentaire

23 novembre 2020 – Evolution du matériel roulant sur la ligne de chemin de fer Nyon – St-Cergue – La Cure (canton de Vaud – Suisse)

Le lundi 12 juillet 2021, le Chemin de fer Nyon – St-Cergue – La Cure (NStCM) à voie métrique, d’une longueur de 26,60 km et électrifiée en courant continu 1 500 V, fêtera son 105e anniversaire.

La première section de ligne entre Nyon (395 m d’altitude) et St-Cergue (1 047 m d’altitude) est entrée en service le mercredi 12 juillet 1916, quelques jours après la journée la plus meurtrière de la Première guerre mondiale à laquelle la Suisse ne participait pas, cette dernière ayant proclamé sa neutralité le vendredi 14 août 1914, moins de deux mois après le début du conflit.

La seconde section de ligne en territoire suisse, entre St-Cergue et le hameau frontalier de La Cure, ouvrira le samedi 18 août 2017.

Inaugurée le lundi 7 mars 1921, la section de ligne La Cure – Morez, située en totalité en territoire français, verra son exploitation ferroviaire supprimée le samedi 27 septembre 1958 et remplacée par une ligne de bus selon le principe bien français du tout ou rien alors qu’il aurait été très judicieux de maintenir la circulation des trains entre La Cure (1 155 m d’altitude) et Les Rousses (1 110 m d’altitude), la plus importante station de ski du Jura prisée par les adeptes des sports d’hiver, qu’ils soient français ou suisses, dès la fin des années 1930.

De 1916 à 1985, les trains ont été assurés par 5 automotrices de type ABDe 4/4 de conception suisse produites par Schlieren et Brown-Boveri, numérotées 1, 5, 6, 10 et 11, rejointes entre les deux guerres par 2 unités de même type produites en France, l’une par Dyle & Bacalan en 1924 numérotée 3 et l’autre par CGCEM en 1936 numérotée 2. Ces automotrices étaient aptes à prendre en remorque aussi bien des voitures voyageurs que des wagons marchandises.

Avec la rénovation complète de la ligne entre Nyon et La Cure, entre 1982 et 1988, de nouvelles automotrices de type Be 4/4 du constructeur suisse ACMV (Ateliers de Construction Mécanique de Vevey) numérotées 201 à 205, chacune équipée d’une voiture-pilote de type Bt puis ABt du même constructeur, ont pris le relais des anciennes automotrices au fur et à mesure de leur livraison échelonnée entre 1985 et 1986. En 1991, l’automotrice de type BDe 4/4 ACMV n° 211 est venue renforcer le parc roulant rajeunie. A l’instar d’un train à crémaillère, l’automotrice est toujours en pousse dans le sens de la montée en direction de La Cure et demeure toujours en tête de train dans le sens de la descente en direction de Nyon.

La modernisation de l’infrastructure et du matériel roulant s’est traduite par une croissance régulière de la fréquentation de la ligne Nyon – St-Cergue – La Cure. Ainsi, en 2010 on comptabilisait 1 252 605 voyageurs contre 713 333 en 1990.

Avant l’introduction, en décembre 2015, du cadencement au quart d’heure entre Genolier et Nyon aux heures de pointe, la compagnie de chemin de fer NStCM a pris livraison la même année de quatre automotrices articulées double caisse de type ABe 4/8 du constructeur suisse Stadler numérotées 401/402 à 407/408.

En 2019, la fréquentation a atteint le chiffre record de 1 577 886 voyageurs.

Info : Yvon Brument et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Tagué | 1 commentaire

21 novembre 2020 – A Montpellier, un cœur géant installé sur la place de la Comédie

Exit la mappemonde de Noël. En cette année particulière, Michaël Delafosse, élu maire de Montpellier le dimanche 28 juin 2020, a choisi de faire installer sur l’emblématique place de la Comédie un cœur géant de 8 m de haut et de 3,8 m de large dans sa partie basse. Il repose sur un coussin de 1,4 m de haut et de 4,7 m de diamètre.

Du vendredi 20 novembre 2020 au lundi 4 janvier 2021, une heure avant le coucher du soleil et jusqu’à 1h du matin, puis de 5h30 au lever du jour, la structure est éclairée à tour de rôle en bleu, blanc et rouge. A 20h pétante, le son des battements d’un cœur se fait entendre durant dix minute en hommage au personnel soignant mobilisé depuis le mois de mars 2020 face à la pandémie de coronavirus Covid-19.

La place de la Comédie est desservie par les lignes 1 et 2 de tramway, station « Comédie ».

Info : Anje34

Publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 2 | Tagué , , | Laisser un commentaire

20 novembre 2020 – A Montpellier, le remplacement de logos semble bien plus urgent que le changement d’un rail à gorge sectionné

A Montpellier, le remplacement des logos de l’ex-région Languedoc-Roussillon, qui enlaidissent les livrées de la très grande majorité des rames de tramway, par des logos de la région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée, semble bien plus urgent que le changement d’un rail à gorge sectionné depuis près d’un an au niveau du carrefour des lignes 1, 3 et 4 de tramway entre la station « Moularès (Hôtel de Ville) » et le pont Jean-Zuccarelli.

Les conductrices et conducteurs des rames, qui opèrent sur les lignes 1 et 3 sur voie 1 en direction de la station « Port Marianne », sont tenus d’observer une vitesse de 5 km/h maximum pour franchir l’obstacle.

Régulièrement, un technicien de TaM Montpellier 3M vient sur place pour s’assurer que le rail fragilisé par la cassure ne se détériore encore plus. Un nouveau sectionnement du même rail au moment du passage d’une rame entrainerait inévitablement une interruption du trafic de la ligne 1 en direction du terminus « Odysseum », de la ligne 3 en direction du terminus « Lattes Centre » ou « Pérols – Etang de l’Or », ainsi que celui de la ligne 4 dans le sens b et éventuellement dans le sens a selon la position des modules de la rame contrainte de stopper net.

Info : Anje34 et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 3, Ligne 4 | Tagué , | 2 commentaires

19 novembre 2020 – Les emblématiques « treni bloccati » de la ligne suburbaine 179 du réseau ATM (Azienda Trasporti Milanesi S.p.A.), « Comasina M3 » – « Limbiate » tireront leur révérence au mois d’octobre 2021

La circulation des emblématiques « treni bloccati » opérant sur la dernière ligne suburbaine de tramway en service du réseau ATM (Azienda Trasporti Milanesi S.p.A.) d’une longueur de 11,6 km à voie unique à l’écartement particulier de 1 445 mm, portant le numéro 179 et reliant « Comasina M3 » dans la commune de Milan à l’hôpital de Limbiate, quartier Mombello, au nord, et vice versa, sera interrompue à compter du jeudi 21 octobre 2021 en raison de la réalisation de travaux de modernisation de l’infrastructure sur la ligne, de modification de son itinéraire dans la commune de Cormano et de son prolongement vers Ceriano Laghetto au nord-ouest de Limbiate pour un coût total de 153 224 972 € financé par l’Etat italien à concurrence de 107 840 000 €, la Région Lombardie pour 27 852 765 € et la Métropole milanaise à hauteur de 1 300 000 €, le surplus, soit 16 232 207 étant pris en charge par les communes desservies.

A sa réouverture, la ligne sera exploitée avec des rames articulées triple caisse bidirectionnelles à plancher surbaissé modèle Tramlink du constructeur suisse Stadler.

La ligne 179 fonctionne par intermittence. Ainsi, ce jeudi 19 novembre 2020, elle est opérationnelle de 5h à 10h du matin et de 16h à 21h30 environ. En dehors de ces plages horaires, les « treni bloccati » sont remplacés par les bus opérant sur la ligne suburbaine 165 qui emprunte le même itinéraire, la voie ferrée jouxtant en permanence la chaussée routière, sauf au niveau de la longue courbe qui précède le terminus nord « Limbiate ospedale ».

Le service actuel, sur cette ligne centenaire, est assuré par des rames à 3 caisses bidirectionnelles non articulées nommées « treni bloccati« , chacune d’elles, d’une longueur de 44 m et d’une largeur extérieure de 2,32 m, étant composée d’une motrice au centre de la série 500-A ou de la série 500-B encadrée par deux voitures-pilotes de la série 550-A ou de la série 550-B. La construction de ces motrices et voitures-pilotes remonte au début des années 1950. Elles ont fait l’objet de modifications dans le courant des années 1960.

Info : Thierry Leleu et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Tagué | Laisser un commentaire

16 novembre 2020 – Petit échantillon des 312 autocollants aux couleurs de la région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée appliqués récemment sur la très grande majorité des rames du réseau de tramways de Montpellier

78 rames sur les 87, qui forment actuellement le parc roulant du réseau de tramways de Montpellier, ont chacune reçu quatre autocollants représentant le logo de la région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée.

Au total, ce ne sont pas moins de 312 autocollants (78 x 4) aux couleurs de la région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée qui ont été appliqués au cours de la seconde quinzaine du mois d’octobre 2020 et au tout début du mois de novembre 2020.

Les rames concernées correspondent à 28 Citadis 401 Alstom numérotées 2001 à 2011, 2013 à 2027 et 2029 à 2030 en service sur la ligne 1, 25 Citadis 302 Alstom numérotées 2031 à 2033 et 2041 à 2047 en service sur la ligne 4, 2050 à 2064 en service sur la ligne 2 et 25 Citadis 402 Alstom numérotées 2073 à 2089 en service sur la ligne 3, 2090 à 2092 en service sur la ligne 1 et 2093 à 2097 en service sur la ligne 2.

Il faut noter que les dimensions du logo de la région Occitanie / Pyrénées- Méditerranée sont identiques à celles du logo de l’Etat français symbolisé par la République française appliqué sur les rames Citadis 401 Alstom quand la livrée bleue aux hirondelles a fait l’objet d’un nouvel adhésivage en 2017. Par ailleurs, il semble bien que les logos de l’Etat français apposés en 2014 sur les rames Citadis 302 et 402 Alstom seront à leur tour remplacés par les logos de même nature version 2017 si on se fie à la photo montrant une des deux motrices de la rame 2079 Citadis 402 Alstom sur laquelle on constate également que le logo du département de l’Hérault a disparu.

Info : Anje34

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué , , , | Laisser un commentaire

15 novembre 2020 – C’est reparti comme en 14

C’est reparti comme en 14, non pas 1914 mais plutôt 2014.

Au tout début du mois d’octobre 2014, le maire de Montpellier et président de Montpellier Agglomération, Philippe Saurel, avait lancé une grande offensive en faisant recouvrir des motifs conçus par des designers français de renommée internationale, ornant les capots de protection des bogies moteurs de l’ensemble des motrices des rames Citadis 302 et 402 Alstom et dans une moindre mesure les capots de protection des bogies intermédiaires des rames Citadis 401 Alstom, chaque rame étant revêtue d’une livrée propre à la ligne sur laquelle elle opère, d’où l’originalité du réseau montpelliérain, par les logos de la région Languedoc-Roussillon, de l’Etat symbolisé par la République française et du département de l’Hérault, avec l’idée de rappeler, très maladroitement, que ces trois entités ont participé au financement de la réalisation des quatre lignes de tramway.

La rame 2032 Citadis 302 Alstom à la livrée « Roi Soleil » avait échappé à cette profanation, on ne sait pour quelle raison, tout comme les rames multilignes 2048 et 2049 Citadis 302 Alstom et 2098 et 2099 Citadis 402 Alstom.

Au mois de mars 2016, nouveau coup de théâtre, à la suite de désaccords intervenus avec la présidente de Région, Carole Delga, et le président du Conseil départemental, Kléber Mesquida, sur l’attribution de subventions auxquelles pouvait prétendre la métropole montpelliéraine, le maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, Philippe Saurel, a pris la décision de faire enlever des rames de la ligne 4 habillées de la livrée « Roi Soleil » les logos des deux collectivités précitées. De la même manière en 2017, lorsque la livrée bleue aux hirondelles de chacune des trente rames Citadis 401 Alstom opérant sur la ligne 1 a fait l’objet d’un nouvel adhésivage, seul le logo de l’Etat symbolisé par la République française a été maintenu.

Avec le changement de gouvernance au sein de Montpellier Méditerranée Métropole au mois de juillet 2020, l’auteur de la présente info était loin d’imaginer que l’histoire mouvementée des logos allait refaire surface.

Alors que les élus métropolitains restent vivement attachés à des livrées sortant de l’ordinaire, le maire de Castelnau-le-Lez n’a-t-il pas proposé en Conseil de métropole du lundi 12 octobre 2020 de lancer le moment venu un concours pour habiller les futurs bus à hydrogène (dont la métropole à la ferme intention de s’équiper malgré leur prix d’achat et leur coût d’exploitation exorbitants, note du webmestre) d’un habillage spécifique, ces mêmes élus ne s’embarrassent pas pour profaner une fois de plus les motifs décoratifs de l’ensemble des rames de tramway, exception faite des rames multilignes qui sont à ce jour au nombre de 7, en faisant coller le logo de la région Occitanie / Pyrénées -Méditerranée à la place notamment de l’ancien logo de l’ex-région Languedoc-Roussillon pour ce qui est des rames qui l’avaient conservé.

On ne devrait pas être au bout de nos surprises, si un-e conseiller-e métropolitain-e cumulant cette fonction avec celle d’élu-e- départemental-e vient à faire remarquer que le logo du département de l’Hérault a changé depuis l’été 2015 et serait alors capable de demander et d’obtenir le remplacement de l’ancien logo par le nouveau logo sur les rames qui arborent encore l’ancien logo et de faire poser le nouveau logo sur celles qui ont été dégarnies de l’ancien logo en 2016 et 2017.

En ces temps de crise sanitaire doublée d’une grave crise économique et bientôt sociale, les dépenses engagées dans ce genre de fantaisie sont-elles vraiment essentielles ?

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

13 novembre 2020 – A Montpellier, en raison de la crise sanitaire, les horaires « Vacances scolaires » s’appliqueront du lundi au vendredi aux lignes de tramway et aux lignes urbaines de bus à partir du lundi 16 novembre 2020 et ce jusqu’à nouvel ordre

La situation sanitaire et les restrictions de déplacement entrainent la mise en place d’ajustements complémentaires sur le réseau TaM Montpellier 3M.

A partir de lundi 16 novembre 2020 et jusqu’à nouvel ordre :
Les horaires « Vacances scolaires » s’appliqueront du lundi au vendredi au service des lignes desservant la commune de Montpellier (Lignes 1 à 4, 6 à 12, La Navette, 14 à 16, 19 et 51 à 53).
Les autres lignes suburbaines de bus (17, 18 et 20 à 46) circuleront selon les horaires « Du lundi au vendredi ».
Les lignes de tramway 1 et 2 seront toutefois renforcées en heures de pointe, le matin et l’après-midi.
Les lignes 1, 2, 3 et 4 de tramway circuleront en service réduit en soirée, de 19h à minuit environ. Le service de la ligne de bus La Navette sera également réduit à partir de 19h.

Demain 14 novembre 2020, pour le troisième samedi consécutif, c’est toujours les horaires « Dimanche et jours fériés » qui s’appliquent pour les lignes précitées desservant la commune de Montpellier. Cependant, tout comme les deux samedis précédents, pour permettre aux professionnels de se rendre sur leur lieu de travail et notamment le personnel soignant du CHU de Montpellier, qui ne compte plus ses heures pour sauver les nombreux malades durement touchés par le Covid-19, les départs supplémentaires mis en place le samedi matin sur les lignes 1, 2 et 3 de tramway dès 4h30 seront désormais étendus au dimanche matin.

Les samedis 21 et 28 novembre 2020, le service de la ligne de bus 16 sera renforcée le matin avec des départs supplémentaires.

Pour rappel, quel que soit le jour de la semaine, les derniers tramways effectuent leur départ aux alentours de minuit depuis le centre-ville de Montpellier, station Gare Saint-Roch rue Maguelone pour les lignes 1 et 2 et rue de la République pour les lignes 3 et 4.

Info : TaM Montpellier 3M et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué , | Laisser un commentaire

12 novembre 2020 – Le réseau de tramways de Prague (Tchéquie), un incontournable en Europe

A Prague, les premiers tramways hippomobiles ont circulé à partir du jeudi 23 septembre 1875, il y a 145 ans. La dernière ligne de tramway hippomobile, qui traversait l’emblématique pont Charles, a cessé de fonctionner le vendredi 12 mai 1905.

Les premiers tramways électriques ont fait leur apparition à Prague à l’occasion de l’Exposition nationale, le samedi 18 juillet 1891, mais c’est seulement à compter de l’année 1897 que le réseau de tramways électriques pragois a commencé à se développer.

En 2020, la ville de Prague, peuplée de 1 308 000 habitants, dispose d’un réseau de tramways d’une longueur de 142,7 km équipée de voies à l’écartement standard de 1 435 mm et dont la ligne aérienne de conctact est alimentée en courant continu 600 V.

Le nombre de ligne s’élève à 25. Elles sont numérotées 1 à 18 et 20 à 26. Il faut ajouter également une ligne touristique numérotée 41 et neuf lignes nocturnes numérotées 91 à 99. En termes de fréquentation, avant la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus Covid-19, le réseau de tramways de Prague se classait deuxième au monde après Budapest.

Au dimanche 30 août 2020, le parc roulant opérationnel en service commercial sur le réseau de tramways de Prague comprenait les motrices et rames suivantes :

  • 2 motrices T2R Tatra,
  • 3 motrices T3 ČKD Tatra,
  • 1 motrice T3SU ČKD Tatra,
  • 14 motrices T3SUCS ČKD Tatra,
  • 5 motrices T3M ČKD Tatra,
  • 18 motrices T3M.2 ČKD Tatra,
  • 308 motrices T3R.P ČKD Tatra,
  • 31 motrices T3R.PV ČKD Tatra,
  • 35 motrices T3R.PLF ČKD Tatra à plancher surbaissé partiel,
  • 63 rames articulées KT8D5R.N2P ČKD Tatra bidirectionnelles à plancher surbaissé partiel,
  • 55 rames articulées 14T Elektra Škoda à plancher surbaissé,
  • 123 rames articulées 15T ForCity Alfa Praha Škoda à plancher surbaissé,
  • et 119 rames articulées 15T4 15T ForCity Alfa Praha Škoda à plancher surbaissé,
    soit au total 777 véhicules (source : page Wikipedia Tramvajová doprava v Praze)

L’inventaire ci-dessus ne fait pas mention des motrices T6A5 ČKD Tatra dont 150 exemplaires numérotés 8601 à 8750 ont été livrés au réseau de tramways pragois entre 1995 et 1997. Ces motrices ont été progressivement retirées du service au fur et à mesure de la livraison des rames 15T et 15T4 ForCity Alfa Praha Škoda. La plupart des motrices T6A5 ČKD Tatra ont été cédées dès l’année 2015 à divers réseaux de tramways de villes ayant fait partie de l’ancien bloc soviétique. Bien que ne figurant pas à l’inventaire ci-dessus, les motrices 8637, 8658, 8716, 9739 et 8748 circulaient encore sur le réseau de tramways pragois après le dimanche 30 août 2020, mais leurs jours étaient toutefois comptés. Pour preuve, la motrice 8716 a circulé pour la dernière fois dans les rues de la capitale tchèque le lundi 2 novembre 2020. Les motrices 8601 et 8702 et 8750 sont préservées au musée des transports publics de Prague desservi par les lignes 1, 2, 20 et 25, station « Vozovna Střešovice ».

Les motrices 6003 et 6004 de type T2R Tatra acquises du réseau de tramways commun aux villes de Liberec et Jablonec nad Nisau au premier semestre 2019 ont été entièrement rénovées avant d’être introduites en service commercial régulier sur la ligne 2 pragoise le samedi 7 mars 2020. Ces deux motrices sont rattachées au dépôt « Střešovice » qui abrite le musée des transports publics de Prague.

Autre pensionnaire active du dépôt « Střešovice », la motrice 5573 T3 Coupé ČKD Tatra, un tramway touristique de luxe pouvant accueillir 50 personnes. Cette motrice sillonne régulièrement les rues de Prague depuis le dimanche 18 novembre 2018. La première heure de location de ce tramway panoramique s’élève à 170 €. Un supplément de 10 % est appliqué les jours fériés. Ce tarif ne comprend pas l’éventuelle animation musicale assurée par un accordéoniste, la possible organisation d’un buffet à bord et le service optionnel d’un guide touristique.

Info : Thierry Leleu et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Laisser un commentaire