6 avril 2020 – 8e anniversaire de l’inauguration des lignes 3 et 4 du réseau de tramways montpelliérain

Le dimanche 5 avril 2020, à la veille du 8e anniversaire de l’inauguration des lignes 3 et 4 du réseau de tramways montpelliérain, les rames 2079 Citadis 402 Alstom et 2032 Citadis 302 Alstom sont respectivement photographiées à son arrivée à la station « Jules Guesde » de la ligne 3 pour la première et à la station « Nouveau Saint-Roch », commune aux lignes 2 et 4, pour la seconde. Copyright : Edouard Paris et Anje34

Ce lundi 6 avril 2020 marque le 8e anniversaire de l’inauguration des lignes 3 et 4 (première version) du réseau de tramways montpelliérain.

Il y a huit ans, le vendredi 6 avril 2012, les rames inaugurales faisaient le plein d’invités. En avril 2020, le coronavirus Covid-19 fait le vide dans les rames de tramway aux livrées signées Christian Lacroix.

Info : Anje34 et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 2, Ligne 4 | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

5 avril 2020 – Montpellier au 20e jour de confinement quasi total pour cause de pandémie de coronavirus Covid-19

Photographie de la place de la Comédie de Montpellier au 20e jour de confinement quasi total pour cause de pandémie de coronavirus Covid-19, le dimanche 5 avril 2020 à 19h32. Copyright : En passant par là

En début de soirée de ce 20e jour de confinement quasi total pour cause de pandémie de coronavirus Covid-19, la place de la Comédie de Montpellier était pratiquement déserte. Rue Maguelone, la station « Gare Saint-Roch », commune aux lignes 1 et 2, était un petit peu plus animée quelques minutes après l’arrivée d’un des rares trains de voyageurs du jour.

Info : En passant par là

Publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 2, Ligne 3 | Tagué , , | Laisser un commentaire

4 avril 2020 – Circulation des tramways après minuit, Montpellier à contre-courant des quatre autres principaux réseaux du Grand Sud de la France

Photographie de la station « Saint-Cléophas » de la ligne 2 de tramway, quai direction « Saint Jean de Védas – Centre », le mardi 31 mars 2020 à 20h33. La montée à bord du bus opérant sur la ligne 53 se fait à partir de ce même quai. Copyright : Miguel

Dans le contexte actuel de pandémie de coronavirus Covid-19, contrairement à Montpellier, où TaM Montpellier 3M persiste à faire rouler des tramways au-delà de minuit (derniers départs à minuit dans chaque direction à partir de la station « Gare Saint-Roch », sauf 23h50 pour la ligne 2 en direction du terminus « Jacou », note du webmestre), les quatre autres principaux réseaux du Grand Sud de la France arrêtent le service de leurs lignes de tramway plus tôt.

A Bordeaux, les prévisions de circulation sur le réseau de tramways, du lundi 6 avril au vendredi 10 avril 2020, sont les suivantes :
Circulation de 5h30 à 22h sur les plages horaires suivantes uniquement :
5h30 à 8h30
13h à 16h
19h à 22h
Ces horaires ne tiennent pas compte des parcours de sortie et rentrée dépôt qui seront accessibles à la clientèle.

A Toulouse, jusqu’à nouvel ordre, les derniers départs sur les deux lignes de tramway sont fixés comme suit :
Les lignes T1 et T2 fonctionnent avec une fréquence de 10 minutes entre Palais de Justice et Ancely, et de 20 minutes entre Ancely et Aéroport ou Aéroconstellation.
Dernier départ de Palais de Justice (T1) : 22h05
Dernier départ d’Aéroconstellation (T1) : 21h14
Dernier départ de Palais de Justice (T2) : 21h50
Dernier départ d’Aéroport (T2) : 21h19.

A Marseille, la RTM précise sur son site que les mesures de confinement prises par le gouvernement l’oblige à limiter son offre de transport. Depuis le lundi 30 mars 2020, les derniers départs des terminus des lignes de tramway s’effectuent à 22h.

Enfin à Nice, sur son site internet, le réseau Lignes d’Azur annonce qu’à compter du dimanche 5 avril 2020 le service sur les lignes de tramway sera le suivant :
Du lundi au samedi, la ligne 1 circule de 4h25 à 23h avec un départ toutes les 15 minutes – derniers départs 21h30 de « Henri Sappia » et 22h20 de « Hôpital Pasteur ».
Le dimanche, elle effectue un départ toutes les 20 minutes – derniers départs 21h38 de « Henri Sappia » et 22h24 de « Hôpital Pasteur »
Du lundi au samedi, la ligne 2 circule de 4h05 à 23h avec un départ toutes les 15 minutes – derniers départs 21h19 de « Aéroport T2 », 21h40 de « CADAM Centre Administratif » et 22h27 de « Port Lympia ».
Le dimanche, elle effectue un départ toutes les 20 minutes – derniers départs 21h09 de « Aéroport T2 », 21h40 de « CADAM Centre Administratif » et 22h25 de « Port Lympia »
La ligne 3 ne circule pas – se reporter à la ligne sur réservation de 7h à 21h, du lundi au samedi, au 0800 006 007 au plus tard la veille avant 18h.

Concernant les couvre-feu, les villes de Bordeaux, Toulouse et Marseille n’en ont pas encore instaurés à l’heure où la présente info est publiée. Celui de la ville de Nice a été prolongé jusqu’au mercredi 15 avril 2020 tout comme celui de la ville de Montpellier suivant arrêté du Préfet de l’Hérault en date du vendredi 27 mars 2020.

Information Covid-19 et couvre-feu, avenue Saint-Clément à Montpellier, le samedi 4 avril 2020. Copyright : Edouard Paris

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Voyages | Tagué , | Laisser un commentaire

3 avril 2020 – Entrée en service commercial de la L3 du réseau de tramways de Sydney, ce vendredi 3 avril 2020

A Sydney, le duo composé des rames 007 et 008 Citadis 305 Alstom, opérant sur la L2 en direction du terminus « Circular Quay », est photographié à la station « Wynyard », sur le tronc commun L2 et L3 équipé de l’alimentation par le sol (APS), le jeudi 23 janvier 2020. Copyright : Jackson noumea

A compter de ce vendredi 3 avril 2020, le réseau de tramways de Sydney (Australie) dispose de trois lignes. La troisième, identifiée sous L3 Kingsford Line, a été mise en service commercial ce jour.

Jusqu’au samedi 14 décembre 2019, date de l’inauguration de la L2 Randwick Line entre « Randwick » et « Circular Quay », la métropole de Sydney ne comptait qu’une seule ligne de tramway, la L1 Dulwich Hill Line, dont la mise en service d’une première section entre « Central Grand Concourse » et « Wentworth Park » est intervenue le dimanche 31 août 1997. Cette ligne 1 a été prolongée une première fois, le dimanche 13 août 2000, jusqu’à « Lilyfield » et une seconde fois, le jeudi 27 mars 2014, jusqu’à son terminus actuel « Dulwich Hill ». Cette première ligne à double voie, longue de 12,8 km, utilise sur 92 % de son parcours la plateforme d’une ancienne ligne ferroviaire. Un kilomètre de plateforme, située entre « Central Grand Concourse » et cent cinquante mètres à l’ouest de la station « Paddy’s Markets », est équipé de rails à gorge. Chaque terminus de cette L1 présente une particularité. Le terminus « Central Grand Concourse », qui dessert la plus grande gare ferroviaire de Sydney, est en boucle partiellement aérienne autour de Belmore Park. A l’autre bout de la ligne, le terminus « Dulwich Hill » est équipé d’une seule voie en tiroir. Cette ligne L1, dotée de 23 stations terminus compris, est exploitée au moyen de 12 rames Urbos 3 bidirectionnelles à plancher bas intégral du constructeur espagnol CAF, chacune d’une longueur de 33 m et d’une largeur extérieure de 2,65 m pour une capacité de 206 passagers.

La L2 Randwick Line et la L3 Kingsford Line forment à elles deux le CBD (Central Business District) and South East Light Rail d’une longueur de 12,7 km à double voie comprenant 19 stations terminus compris. La L2, inaugurée le samedi 14 décembre 2019, relie  « Randwick » au sud-est à « Circular Quay » au nord, qui assure la desserte de la grande gare maritime éponyme. La L3, mise en service ce vendredi 3 avril 2020, relie « Juniors Kingsford » au sud à « Circular Quay » au nord. Les lignes L2 et L3 partagent le même tronc commun entre Dancey Avenue, au sud de la station commune « Moore Park » et le terminus « Circular Quay ». Les rails du tronc commun L2 et L3 croisent ceux de la L1 à la hauteur du carrefour George Street – Hay Street avec possibilité d’embranchement. Entre la station « Town Hall » et le terminus « Circular Quay » , sur 2 km environ, les rames Citadis 305 Alstom captent le courant par le sol.

Le parc roulant du CBD and South East Light Rail comprend 60 rames Citadis 305 Alstom bidirectionnelles à plancher bas intégral numérotées 001 à 060, chaque exemplaire mesurant 33 m de long et 2,65 m de largeur extérieure pour une capacité de 225 passagers. Les rames circulent en duo. Ainsi la rame 001 est accouplée à la rame 002, la rame 003 à la rame 004 et ainsi de suite. Les rames numérotées 001 à 006 ont été assemblées à Aytré aux portes de La Rochelle et les suivantes 007 à 060 ont été assemblées à Barcelone.

L’ensemble du réseau de tramways de Sydney est exploité par Transdev dans le cadre d’un partenariat public privé.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Tagué , | Laisser un commentaire

1er avril 2020 – Signalétique « Prévention Covid-19 » sur les portes à un vantail des motrices des rames opérant sur la ligne 1

Signalétique « Prévention Covid-19 » appliquée sur une porte à un vantail de la motrice de queue de la rame 2019 Citadis 401 Alstom, circulant en direction du terminus « Mosson », photographiée à la station « Corum », quai commun aux lignes 1 et 4, le mardi 31 mars 2020. Copyright : En passant par là

Depuis l’application de la signalétique « Prévention Covid-19 » sur les portes à un vantail des motrices de l’ensemble des rames en service sur les quatre lignes du réseau de tramways de Montpellier, aucune photo publiée par tramwaydemontpellier.net n’avait concerné la ligne 1 jusqu’à présent.

C’est chose réparée aujourd’hui avec la mise en ligne de trois photos.

La première à la une montre la signalétique en question appliquée sur une porte à un vantail de la motrice de queue de la rame 2019 Citadis 401 Alstom, circulant en direction du terminus « Mosson », photographiée à la station « Corum », quai commun aux lignes 1 et 4.

La seconde présente cette même signalétique apposée sur une porte à un vantail de la motrice de tête de la rame 2099 Citadis 402 Alstom multilignes, circulant en direction du terminus « Odysseum », photographiée à la station « Corum », quai commun aux lignes 1 et 4. Si l’exposition Soulages au musée Fabre a fait l’objet d’une prolongation jusqu’au dimanche 29 mars 2019, il se trouve que ce même musée a fermé ses portes le samedi 14 mars en fin d’après-midi pour une durée indéterminée, pandémie de coronavirus Covid-19 oblige.

La troisième met en évidence la signalétique sur une porte à un vantail de la motrice de tête de la rame 2070 Citadis 402 Alstom multilignes, circulant en direction du terminus « Mosson », photographiée dans les secondes du départ de la rame de la station « Place Albert 1er – Saint-Charles » propre à la ligne 1.

Info : En passant par là

Publié dans Fourre tout, Ligne 1 | Tagué , , | Laisser un commentaire

1er avril 2020 – Avant de se lancer dans la réalisation de nouvelles pistes cyclables, la ville de Montpellier procède au comptage des cyclistes depuis 5h du matin ce mercredi sur l’avenue Bouisson-Bertrand

Avenue Bouisson-Bertrand à Montpellier, photographie du totem compteur vélo, le mardi 31 mars 2020, dernier jour de sa phase concluante de tests. Copyright : En passant par là

Après que les tests ont donné pleinement satisfaction, ainsi que le témoigne la photo ci-dessus prise le mardi 31 mars 2020, le dispositif de comptage des cyclistes communément appelé « compteur vélo », installé avenue Bouisson-Bertrand à Montpellier à deux pas de la station « Place Albert 1er – Saint-Charles-Charles » de la ligne 1, recense depuis 5h ce matin, heure de la fin du couvre-feu, le nombre de passages à sa hauteur des adeptes montpelliérains de la petite reine.

En dessous du cadre où est portée la température extérieure, le premier chiffre est censé indiquer en temps réel le nombre cumulé de cyclistes déjà comptabilités depuis ce mercredi 1er avril 2020 5h du matin. Dessous, le second chiffre doit donner en temps réel le nombre cumulé de cyclistes du jour déjà enregistrés. Ce dernier compteur se remet automatiquement à zéro à 5h chaque matin.

Si le totem compteur vélo restera en place après l’opération de relevé des passages des cyclistes qui court, il faut le préciser, de ce mercredi 1er avril 5h du matin au jeudi 30 avril 2020 21h, les données recueillies sur trente jours seront décryptées dans le courant du mois de mai 2020 par un comité réunissant des élus et des techniciens de la ville de Montpellier auquel se joindront des membres de l’association Vélocité triés sur le volet. Un rapport détaillé sera remis à la presse et publié en ligne avant le second tour des élections municipales programmé au dimanche 21 juin 2020.

Selon une source proche du cabinet du maire, « les cyclistes locaux doivent être conscients que la réalisation accéléré d’un vaste réseau de pistes cyclables intra-muros au cours du prochain mandat reposera essentiellement sur leur assiduité à circuler en grand nombre tous les jours de ce mois d’avril sur la piste où est positionné le totem compteur vélo. »

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 1 | Tagué , | Laisser un commentaire

29 mars 2020 – Carnet de voyage : Saint-Pétersbourg (Russie)

A Saint-Pétersbourg, motrice double caisse 1116 modèle 71-152 (LVS-2005), numéro de série 16, sortie des ateliers PTMF en octobre 2008, photographiée passage Kuznechny alors qu’elle opère sur la ligne 25, le lundi 2 mars 2020. Copyright : Thierry Leleu

Saint-Pétersbourg (Санкт-Петербу́рг) sur la côte est du golfe de Finlande en mer Baltique, deuxième plus grande ville de Russie par sa population (5 281 579 habitants au recensement de 2017), a été rebaptisée Pétrograd (Петроград) de 1914 à 1924, puis Léningrad (Ленинград) de 1924 à 1991, avant de retrouver son nom d’origine à la suite d’un référendum en 1991. Jusqu’à la fin des années 80, elle disposait du plus grand réseau de tramways du monde avec 340 km de voies, jusqu’à 1 022 km de longueur additionnée des lignes et 2 200 tramways de plusieurs types tous produits par les ateliers de la Petersburg Tram Mechanical Factory (PTMF) qui ont fermé leurs portes en 2013.

Depuis la suppression de lignes dans l’hypercentre et en grande banlieue, le réseau de tramways de Saint-Pétersbourg a perdu de sa superbe. En 2020, c’est Melbourne en Australie qui possède le premier réseau de tramways au monde avec 245 km de voies. Exploité à ce jour par Gorelektrotrans, le réseau de tramways de Saint-Pétersbourg, à l’écartement de 1 524 mm, est équipé de 216 km de voies environ dont l’état est souvent épouvantable. Les tramways des 39 lignes du réseau actuel, répartis entre plusieurs dépôts (le premier chiffre de chaque véhicule indique le dépôt dont il dépend, ndlr), partagent le plus souvent la voirie avec une circulation automobile intense. Le manque d’investissements est criant et de nombreux tramways en service ne sont pas toujours en bon état. Cependant, l’avenir du réseau n’est pas si sombre que ça. La modernisation et la construction de nouvelles portions à double voie ferrée dans le cadre de partenariats publics privés est en cours. Un premier partenariat s’est déjà traduit par la mise en service de 14 km de double voie exploités au moyen de rames triple caisse articulées à plancher bas intégral Metelitsa dont les 23 exemplaires, commandés par le consortium Transportnaya Koncessionnaya Kompanyan (TKK), ont été construits à Minsk (Bielorussie) dans une unité du Suisse Stadler. Chaque nouvelle rame bidirectionnelle mesure 33,5 m de long et 2,5 m de largeur extérieure, offre une capacité de 66 places assises et de 256 places debout et peut rouler à une vitesse maximale de 75 km/h. De son côté, l’exploitant Gorelektrotrans a introduit sur des lignes de son réseau 32 rames triple caisse unidirectionnelles à plancher bas intégral 71-931M Vityaz-M du constructeur russe PK TS entre le vendredi 17 novembre 2017 et le vendredi 30 août 2019 et s’est lancé dans une longue campagne de rénovation des voies ferrées.

Info : Thierry Leleu et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Tagué | Laisser un commentaire