3 juillet 2020 – Des travaux d’été vont entraîner une modification des itinéraires des lignes 1 et 4 en centre-ville de Montpellier

La station « Corum » ne sera pas desservie par les rames des lignes 1 et 4 de tramway du samedi 4 juillet au dimanche 30 août 2020 en raison de travaux d’été sur le tronc commun des lignes précitées entre ladite station et la place Albert-1er. Sur la photo prise le jeudi 2 juillet 2020, la rame 2092 Citadis 402 Alstom, opérant sur la ligne 1 en direction du terminus « Mosson », arrive à la station « Corum ». Copyright : Edouard Paris

Du samedi 4 juillet au dimanche 30 août 2020, période d’application des horaires d’été, les itinéraires des lignes 1 et 4 seront modifiés en centre-ville de Montpellier en raison du remplacement des dalles de la plateforme du tramway par du béton désactivé boulevard Pasteur et boulevard Louis-Blanc et du remplacement des rails entre la station « Corum » et le boulevard Louis-Blanc, parallèlement la rue du Faubourg-de-Nîmes. Une ligne temporaire de bus baptisée « Navette 4 » assurera la liaison entre la station « Corum » et la station « Léon Blum » dans les deux sens. Elle desservira les stations « Les Aubes » et « Pompignane ».

Concernant la ligne 1 :
Interruption de la ligne entre les stations « Place Albert 1er – Saint-Charles » et « Gare Saint-Roch » via la station « Corum ». Ainsi, les stations « Louis-Blanc », « Corum », « Comédie » et « Gare Saint-Roch » (rue Maguelone) ne seront pas desservies dans les deux sens par les rames de la ligne 1.
A partir de la station « Place Albert 1er – Saint-Charles » les rames opérant sur la lignes 1 desserviront les stations « Albert 1er – Cathédrale », « Peyrou – Arc de Triomphe », « Saint-Guilhem – Courreau », « Observatoire » et « Gare Saint Roch » (rue de la République) et vice versa.

Concernant la ligne 4
Interruption de la ligne entre les stations « Gare Saint-Roch » (rue de la République) et « Place de l’Europe » via le boulevard du Jeu-de-Paume et la station « Corum ». Ainsi, les stations « Gare Saint-Roch » (rue de la République), « Observatoire », « Saint-Guilhem – Courreau », « Albert 1er – Cathédrale », « Louis Blanc », « Corum », « Les Aubes » et « Pompignane » ne seront pas desservies dans les deux sens par les rames de la ligne 4.
La boucle effectuée par les rames de la ligne 4 sera en conséquence réduite de moitié, tant dans le sens a que dans le sens b. A partir de la station « Gare Saint-Roch » (quais de secours de la rue Jules-Ferry dépourvus de tout mobilier urbain et de distributeurs automatiques de titres de transport) les rames opérant dans le sens a de la ligne 4 desserviront les stations « Du Guesclin », « Antigone » et « Léon Blum » (correspondance avec la « Navette 4 ») avant d’atteindre la station « Place de l’Europe ». Même stations desservies dans le sens b à partir de la station « Place de l’Europe ».
Les stations « Corum », « Les Aubes » et « Pompignane » seront desservies par une navette bus de subsitution baptisée « Navette 4 » qui aura pour origine la station « Léon Blum » (L1 et provisoirement L4).

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 4 | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

2 juillet 2020 – Quatrième anniversaire du bouclage de la ligne 4 du réseau de tramways de Montpellier

La rame 2045 Citadis 302 Alstom, opérant sur la ligne 4 dans le sens b, est photographiée sur le boulevard du Jeu-de-Paume à Montpellier, quelques instants après avoir quitté la station « Saint-Guilhem – Courreau », le jeudi 2 juillet 2020. Copyright : Edouard Paris

Ce jeudi 2 juillet 2020 marque le quatrième anniversaire de la mise en service du bouclage de la ligne 4 du réseau de tramways de Montpellier.

L’inauguration du chaînon manquant de la ligne 4, entre la place Edouard-Adam et la place Albert-1er à Montpellier, a été célébrée la veille, vendredi 1er juillet 2016, en présence d’Emmanuel Valls, Premier ministre, Carole Delga, présidente de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, et Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Avant le bouclage, la ligne 4 première version, inaugurée le vendredi 6 avril 2012, en même temps que la ligne 3, reliait l’actuelle station de la ligne 3 « Saint-Denis », quai sud, à l’actuelle station de la ligne 1 « Place Albert 1er – Saint-Charles » via la station « Garcia Lorca » devenue à compter du samedi 2 juillet 2016 le terminus de la ligne 4 sens a et sens b.

Bien que le bouclage de la ligne 4 est effectif depuis quatre ans, il s’avère que des écrans fonctionnant depuis exactement deux ans dans le hall supérieur voyageurs de la gare de Montpellier Saint-Roch font toujours mention des anciens terminus « Saint-Denis » et « Albert 1er ». De la même façon, l’application Google Maps n’a toujours pas intégré le bouclage et les trois nouvelles stations mises en service : « Saint-Guilhem – Courreau », « Peyrou – Arc de Triomphe » et « Albert 1er – Cathédrale ».

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 4 | Tagué , , , | Laisser un commentaire

2 juillet 2020 – A Montpellier, les adeptes de la petite reine disposent désormais de panneaux de direction indiquant également les temps de parcours

Panneau de direction avec temps de parcours fixé tout à côté du totem compteur vélo, avenue Bouisson-Bertrand à Montpellier, à deux pas de la station "Place Albert 1er - Saint-Charles" de la ligne 1 et du début de la voie cyclable expérimentale temporaire de l'avenue Saint-Charles. Photo prise le jeudi 2 juillet 2020
Panneau de direction avec temps de parcours fixé tout à côté du totem compteur vélo, avenue Bouisson-Bertrand à Montpellier, à deux pas de la station « Place Albert 1er – Saint-Charles » de la ligne 1 et du début de la voie cyclable expérimentale temporaire de l’avenue Saint-Charles. Photo prise le jeudi 2 juillet 2020. Copyright : Edouard Paris

Trois jours avant le second tour des élections municipales, l’association Vélocité Grand Montpellier a placé en ville une vingtaine de panneaux de direction sur lesquels sont également inscrits les temps de parcours entre le lieu où a été fixé un panneau et les directions mentionnées.

Les temps de parcours affichés correspondent à ceux estimés sur une carte publiée sur son site internet par cette même association le lundi 11 mai 2020, premier jour de la phase 1 de déconfinement liée à la pandéme de coronavirus Covid-19.

Ainsi, il est indiqué un temps de parcours de 5 minutes entre le totem compteur vélo installé avenue Bouisson-Bertrand, à proximité de la station « Place Albert 1er – Saint-Charles » de la ligne 1 de tramway, et la gare de Montpellier Saint-Roch. Cependant, si on se réfère aux trois variantes proposées par Google Maps pour effectuer le parcours en question à vélo, la durée du trajet s’établit entre 6 et 8 minutes.

Pour le webmestre du présent blog, les temps annoncés tant par l’association Vélocité Grand Montpellier que Google Maps sont très optimistes. Ils ne tiennent pas compte de la marge de sécurité qui peut-être estimée à cinq minutes de plus sur ce parcours si on fait preuve de prudence et si on respecte scrupuleusement le Code de la route. En effet, sur les variantes suggérées par Google Maps, à partir de la place Albert 1er, il n’existe aucune bande, voie ou piste cyclable matérialisée par un marquage au sol, ni aucune zone de rencontre en l’absence de laquelle tout bon cycliste doit mettre pied à terre si l’espace public est exclusivement réservé aux piétons.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 1 | Tagué , | Laisser un commentaire

30 juin 2020 – A Montpellier, 20e anniversaire de l’inauguration de la ligne 1 de tramway moderne

Recto d’une des cartes postales éditées dans le cadre de l’inauguration de la ligne 1 de tramway célébrée à Montpellier le vendredi 30 juin 2000. Collection Michel Bozzola

Le vendredi 30 juin 2000, il y a vingt ans exactement, la ligne 1 de tramway moderne était inaugurée par Georges Frêche, député-maire de Montpellier et président de Montpellier District.

Le weekend des samedi 1 et dimanche 2 juillet 2000, les rames Citadis 301 Alstom ont transporté des milliers de voyageurs gratuitement dans les deux sens entre l’ancien terminus « Mosson », qui correspond à la station « Stade de la Mosson » depuis le samedi 7 avril 2012, et l’ancien terminus « Odysseum » qui a pris le nom de station « Place de France » le lundi 31 août 2009.

L’entrée en service commercial de la ligne 1 bleue aux hirondelles est intervenue le lundi 3 juillet 2000, jour du lancement d’un nouveau réseau de bus.

Selon le quotidien Midi Libre, qui a consacré trois pages au 20e anniversaire du tramway montpelliérain dans son édition Montpellier/Lunel du dimanche 28 juin 2020, les rames opérant sur la ligne 1 auraient enregistré 551 millions de voyages à leur bord entre la mise en service début juillet 2000 et la fin mai 2020.

La présente info est illustrée par diverses cartes postales souvenirs éditées pour les premières en septembre 1997, plus de trois mois après l’arrêté déclarant la ligne 1 d’utilité publique, puis au mois de février 1998, aux mois de mai, juin et septembre 2000 et au mois de mai 2001. Les scans de quelques documents publiés au mois de juin 2000 s’y ajoutent.

Info : Michel Bozzola et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 1 | Tagué , , , | Laisser un commentaire

29 juin 2020 – La majorité des électeurs montpelliérains, qui se sont déplacés dans les bureaux de vote, a retoqué Philippe Saurel en course pour un second mandat de maire et président de la métropole

Crise sanitaire, économique et sociale liée à la pandémie de coronavirus Covid-19 oblige, un nouveau stade de football ne devrait pas voir le jour durant le premier mandat de Michaël Delafosse, nouveau maire de la ville de Montpellier. La rame 2086 Citadis 402 Alstom, opérant sur la ligne 3 en direction du terminus intermédiaire « Mosson » non loin duquel se trouve l’actuel stade où évolue le MHSC, est photographiée à la station « Jules Guesde », le lundi 29 juin 2020, au lendemain du second tour des élections municipales. Copyright : Edouard Paris

Son bilan était soi-disant exceptionnel, comme il aimait à le répéter maintes fois durant ces six derniers mois, toujours est-il que la majorité des électeurs montpelliérains, qui se sont déplacés dans les bureaux de vote le dimanche 28 juin 2020, a retoqué Philippe Saurel, maire sortant et président de la métropole, dans sa course  effrénée pour un second mandat aux deux fonctions.

La défaite de Philippe Saurel est nette au soir du dernier dimanche du mois de juin 2020.

Michaël Delafosse, tête de liste de « Montpellier Unie – solidaire, écologique laïque innovante » (Rassemblement de la gauche, des écologistes et de celles et ceux qui veulent le changement), devient le nouveau maire de Montpellier et sera vraisemblablement président de Montpellier Méditerranée Métropole pour les cinq années et neuf mois à venir.

Sur les 153 711 électeurs inscrits, 52 935 Montpelliérains se sont déplacés et 50 915 ont exprimé leur choix entre les trois listes en lice.

Michaël Delafosse a recueilli 47,23 % des voix exprimées, Philippe Saurel 34,65 % et Mohed Altrad 18,12 %.

La tâche de la nouvelle majorité municipale et de la nouvelle majorité métropolitaine ne sera pas aisée. Entre la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus Covid-19, qui pourrait s’éterniser en l’absence d’un vaccin, et la grave crise économique et sociale qui en découle, auxquelles tous les pays du monde sont confrontés, il sera extrêmement difficile de mettre en application durant le mandat l’ensemble des propositions faites au cours de la campagne électorale. Dans les premiers mois, Michaël Delafosse et sa majorité municipale et métropolitaine devront tout bonnement gérer la Crise avec un grand c. D’ores et déjà, Michaël Delafosse devrait renvoyer Laurent Nicollin, président du MHSC, dans ses buts dans la mesure où la construction d’un nouveau stade de football n’est pas une priorité absolue par les temps qui courent. Si le stade devait être implanté dans un lointain avenir dans la zone dénommée « Ode à la Mer », afin d’assurer une meilleure fluidité de la circulation des rames de tramway la métropole devra supporter la charge financière de faire poser la seconde voie entre les stations « Boirargues » et « Parc Expo » de la ligne 3 pour un coût pouvant être estimé à plusieurs millions d’euros.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 3 | Tagué , , , , | 2 commentaires

27 juin 2020 – Une nouvelle station de taxis pour la gare de Montpellier Saint-Roch

La nouvelle station de taxis de la gare de Montpellier Saint-Roch est située rue Jules-Ferry, au pied de l’emblématique ensemble architectural « Belaroia ». Photo prise le samedi 27 juin 2020. Copyright : Anje34

Finie la longue file de taxis impunément stationnés sur l’espace piéton et un des quais de secours communs aux lignes 2 et 4 de tramway, au pied de la gare de Montpellier Saint-Roch, rue Jules-Ferry.

Une nouvelle station de taxis vient de voir le jour sur la partie de la rue Jules-Ferry jouxtant la rue Pagézy, coincée entre deux blocs d’immeubles dont le désormais emblématique ensemble architectural « Belaroia ».

L’utilisation prochaine des quais de secours de la station « Gare Saint-Roch » par les rames de la ligne 4, du samedi 4 juillet au dimanche 30 août 2020, a sans doute précipité la réalisation de la nouvelle station de taxis.

A noter, qu’une seconde station de taxis existe à la sortie du hall supérieur voyageurs de la gare de Montpellier Saint-Roch, côté Pont-de-Sète.

Info : Anje34

Publié dans Fourre tout, Ligne 2, Ligne 4 | Tagué , | Laisser un commentaire

27 juin 2020 – Horaires d’été applicables du samedi 4 juillet au dimanche 30 août 2020 et itinéraires des lignes 1 et 4 modifiés en centre-ville de Montpellier durant la même période

Modification des itinéraires de la ligne 1 et de la ligne 4 en centre-ville de Montpellier du samedi 4 juillet au dimanche 30 août 2020. Document TaM Montpellier 3M complété par Edouard Paris

A une semaine de l’entrée en vigueur des horaires de l’été 2020 sur le réseau TaM Montpellier 3M, tramwaydemontpellier.net met à la disposition de sa centaine d’abonnés et des milliers de visiteurs occasionnels les fiches horaires des quatre lignes de tramway au format pdf ainsi que les fiches horaires de la « Navette 4 » au même format.

Du samedi 4 juillet au dimanche 30 août 2020, période d’application des horaires d’été, les itinéraires des lignes 1 et 4 seront modifiés en centre-ville de Montpellier en raison du remplacement des dalles de la plateforme du tramway par du béton désactivé boulevard Pasteur et boulevard Louis-Blanc et du remplacement des rails entre la station « Corum » et le boulevard Louis-Blanc, à la hauteur de la rue du Faubourg-de-Nîmes. Une ligne temporaire de bus basptisée « Navette 4 » assurera la liaison entre la station « Corum » et la station « Léon Blum » dans les deux sens. Elle desservira les stations « Les Aubes » et « Pompignane ». Le détail des modifications d’itinéraires se rapportant aux lignes 1 et 4 figure en tête des fiches horaires de ces mêmes lignes.

Horaires de l’été 2020 Ligne 1 direction Odysseum

Horaires de l’été 2020 Ligne 1 direction Mosson

Horaires de l’été 2020 Ligne 2 directions Notre-Dame de Sablassou et Jacou

Horaires de l’été 2020 Ligne 2 directions Sabines et Saint Jean de Védas – Centre

Horaires de l’été 2020 Ligne 3 directions Boirargues, Lattes Centre et Pérols – Étang de l’Or 

Horaires de l’été 2020 Ligne 3 directions Mosson et Juvignac

Horaires de l’été 2020 Ligne 4a

Horaires de l’été 2020 Ligne 4b

Horaires de la Navette 4 sens « Corum » – « Léon Blum »

Horaires de la Navette 4 sens « Léon – Blum » – « Corum »

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué | 1 commentaire

25 juin 2020 – L’application Google Maps Transit disponible à Nantes depuis le mardi 9 juin 2020

A Nantes la rame 333 Alsthom (année 1992), opérant sur la ligne 2 en direction du terminus « Orvault – Grand Val », est photographiée au moment où elle quitte la station « Place du Cirque », le vendredi 19 juillet 2019. Copyright : Edouard Paris

Le mardi 9 juin 2020, Nantes a rejoint le club des quelques grandes agglomérations françaises dotées d’une ou plusieurs lignes de tramway où l’application Google Maps Transit est disponible.

A la différence de TaM Montpellier 3M, la Semitan (nom commercial Tan) permet à Google Maps Transit d’utiliser ses données. Ainsi, la vie des touristes et des personnes qui viennent ponctuellement à Nantes pour raisons professionnelles notamment s’en trouve grandement facilitée pour leurs déplacements puisqu’ils n’ont pas à télécharger l’application Tan.

Pour rappel, la publication libre d’accès des données des services réguliers de transport public de personnes et des services de mobilité se trouve dans la loi Macron du 6 août 2015 (Loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques). Seulement, le décret d’application n’a toujours pas été publié. Dans la mesure où il n’existe aucune obligation légale, ce sont les transporteurs qui prennent ou non l’initiative de partager leurs données avec Google Maps Transit et/ou d’autres acteurs.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Laisser un commentaire

24 juin 2020 – Second tour des municipales à Montpellier, les promesses ou propositions des trois candidats en lice sur le sujet des déplacements

Affiches des trois candidats en lice pour le second tour des élections municipales de Montpellier fixé au dimanche 28 juin 2020. Photographie prise sur l’avenue Saint-Clément à Montpellier, le mercredi 24 juin 2020. Copyright : Edouard Paris

Le dimanche 28 juin 2020, à Montpellier, trois listes s’affronteront pour le second tour des municipales :

La première, menée par le maire sortant, Philippe Saurel, se nomme « Montpellier la Citoyenne » (Liste citoyenne, divers gauche et écologiste)

La deuxième, avec à sa tête Michaël Delafosse, s’appelle « Montpellier Unie – solidaire, écologique laïque innovante » (Rassemblement de la gauche, des écologistes et de celles et ceux qui veulent le changement)

La troisième, dirigée par Mohed Altrad, est baptisée « L’audace en commun » (Cœur écologie démocratie, Nous Sommes Montpellier, L’Ecologie en Commun, Yes we clown)

Sur le sujet des déplacements, les trois candidats font les promesses ou propositions ci-après relevées dans les professions de foi reçues ou à recevoir par courrier avant le scrutin par l’ensemble des électrices et électeurs montpelliérains :

Philippe Saurel
Au point 3 « Garantir à tous plus de pouvoir d’achat » : Gratuité des transports publics pour les moins de 12 ans y compris pour les sorties scolaires. Gratuité des transports publics pour les plus de 65 ans, entre 10h et 16h. Au point 4 « Sécuriser le quotidien » : Une brigade des transports. Au point 5 « Réussir la transformation écologique de la ville » : Diminuer la pollution de l’air grâce à une politique de transport durable pour tous : plan vélo de 80 M€, L5 et L6 et prolongation L1 du tramway, zone 30 km/h, bus électriques et à hydrogène, vélos électriques. Limiter la circulation de transit avec le contournement ouest de Montpellier (COM).

Michaël Delafosse
Sous le titre « La gratuité des transports publics et un plan d’urgence pour les mobilités zéro carbone » : Gratuité des transports pour les habitants de la métropole ; le week-end le plus rapidement possible ; gratuité permanente avant la fin du mandat. Plan mobilités actives de 150 M€ (marche, vélo). Piétonisation des abords des écoles. Généralisation du 30 km/h en ville (hors grands axes). Réalisation de la ligne 5 de tramway. Extension de la ligne 1 vers la gare TGV. Nouveau réseau de bus express sur voies réservées. Pas de nouvelles infrastructures autoroutières. Pas de financement de la Métropole pour le COM (contournement ouest de Montpellier). Sous le titre « Un bouclier sanitaire » : Sortie progressive des poids lourds diesel dans le cadre d’une zone à faible émission (ZFE). Sous le titre « La relance économique après le Covid-19 » : Renforcement de la desserte TGV du centre-ville en gare St-Roch. Sous le titre « Un maire qui protège » : Création d’une police des transports (30 agents).

Mohed Altrad
Au chapitre « Le Cadre de vie » : Montpellier, surdouée de l’écologie : multiplier les pistes cyclables.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué | Laisser un commentaire

21 juin 2020 – Le samedi 20 juin 2020, un premier jour de l’été compliqué sur le réseau de tramways de Montpellier

Le samedi 20 juin 2020 à 18h43, à Lattes sur l’avenue Georges-Frêche, à la hauteur de la rue de Centaure, entre les stations « Boirargues » et « Pablo Picasso » de la ligne 3, la rame 2084 Citadis 402 Alstom, au premier plan, est venue portée assistance à la rame 2077 de même type tombée en panne. Copyright : Miguel

L’après-midi et la soirée du premier jour de l’été, qui tombait cette année le samedi 20 juin, ont été marquées par divers évènements sur le réseau TaM Montpellier 3M.

En voici la chronologie rapportée sur le compte Twitter TaM Montpellier 3M :
16:22 – Ligne 3
La ligne 3 est interrompue entre Picasso et Pérols Etang de l’Or/Lattes-Centre.
16:34 – Ligne 3
Complément d’info : incident sur la ligne aérienne sur le secteur Boirargues.
16:35 – Ligne 3
La ligne 3 est interrompue entre Picasso et Pérols Etang de l’Or/Lattes-Centre. Trajet assuré par bus.
16:39 – Ligne 4
Sens a. Déviation par ligne 1. Secteur Observatoire à Pompignane non desservi. Gare desservie à droite Gare SNCF.
16:48 – Ligne 3
Des retards sont annoncés sur la ligne 3, suite à un incident technique.
18:55 – Ligne 4
Sens a. Perturbation terminée sur la ligne qui a repris son itinéraire habituel.
19:35 – Ligne 4
Déviation dans le sens a, par ligne 3 (Carnot-Gare. Stations entre Rives du Lez et Rondelet non desservies.
19:51 – Ligne 4
Sens a. En raison d’un problème d’aiguillage des retards sont annoncés.
20:03 – Ligne 1
Interruption entre St-Paul et Mosson. Les rames effectuent leur terminus à St-Paul.
21:37 – Ligne 4
Sens a. La perturbation est terminée.
23:16 – Ligne 1
La ligne 1 a repris son itinéraire habituel en direction de Mosson.
23:18 – Ligne 3
La perturbation affectant la ligne 3 est terminée.

En ce qui concerne l’incident technique qui a affecté longuement la section sud de la ligne 3 entre la station « Pablo Picasso » et les terminus « Pérols – Etang de l’Or » et « Lattes Centre », Miguel, un très fidèle lecteur des infos publiées par tramwaydemontpellier.net, fait part de son témoignage :
« Le samedi 20 juin 2020, en fin d’après-midi, je suis passé sur l’avenue Georges-Frêche à Lattes anciennement route de Carnon.
À 17h40, à proximité de l’avenue Georges-Frêche et de la station « Boirargues » une rame était à l’arrêt sur la voie unique de la branche de « Lattes Centre », le long de la voie d’accès au magasin Castorama. Je ne me suis pas inquiété sur l’instant.
Une heure plus tard, deux rames se trouvaient à proximité du magasin Castorama:
celle en panne  et l’autre arrivée à la rescousse, en l’occurrence pour
la pousser.
Je n’ai pas bien compris la cause du problème (incendie ou
court-circuit), mais apparemment la caténaire a surchauffé et a dégradé
le frotteur du pantographe dont est équipé chaque rame, mettant en carafe 6 rames, chacune devant donc être secourue par une autre rame.
Retour sur l’avenue Georges-Frêche en direction de Montpellier  à la hauteur de la rue de Centaure à Lattes : une rame en panne est toujours sur place, mais une autre rame l’a rejointe, pour la pousser (ou la tirer, je ne sais pas), des agents s’occupaient de faire l’attelage.
Du coup les rames en état de marche opérant sur la ligne 3 n’allaient pas plus loin que la station « Pablo Picasso », avenue Raymond-Dugrand à Montpellier. Le service en direction et en provenance des terminus sud-est et sud de la ligne étant assuré par bus. »

Il est à noter que les médias locaux (Midi Libre, La Gazette Live et Actu.fr/Metropolitain) n’ont pas fait état de cet important incident technique qui a impacté la ligne 3. Cela peu paraître surprenant d’autant plus que le samedi 20 juin 2020 coïncidait avec la date de la reprise du service de la navette des plages entre « Pérols – Etang de l’Or » et la plage du Grand Travers assuré par liO Héraut Transport accessible avec un titre de transport TaM Montpellier 3M. Ainsi ce sont des centaines de client-e-s de TaM Montpellier 3M qui ont dû être affecté-e-s par la perturbation, plus particulièrement celles et ceux qui revenaient de la plage au terme d’une belle et chaude journée ensoleillée, un bus de subsitution ne disposant évidemment pas de la capacité d’une rame de tramway.

A Noter que la veille, vendredi 19 juin 2020, une petite interruption de la circulation des rames avait également touché la même section de ligne 3 :
17:29 – Ligne 3
La ligne 3 est interrompue entre Picasso et Boirargues.
17:51 – Ligne 3
La ligne 3 a repris son itinéraire habituel. Retards temporaires sur quelques rames.
18:02 – Ligne 3
Complément d’info : accident sur l’autoroute surplombant la ligne 3, secteur Picasso ayant provoqué une coupure temporaire et quelques retards.

Info : Miguel et Edouard Paris

PS de Miguel : « cela fait plusieurs fois que je me demande pourquoi les trams n’ont
pas des systèmes de fonctionnement dégradé pour les cas de défaillance
électrique. On m’a dit qu’à une époque lointaine, les métros de Paris
avaient un fil courant sur le côté du tunnel, permettant de déplacer le
métro sans avoir à mettre le courant sur le rail électrifié (par exemple
si une personne est tombée sur la voie).

De la même façon pour les trams, pourquoi ne pas avoir un genre de
« câble de démarrage », un genre de perche pouvant s’accrocher au câble et
raccordé à quelques dizaines de mètres de fil, pour permettre à un tram
de se sortir d’un problème ponctuel (par exemple devant la gare
centrale), sans doute avec une puissance limitée, juste pour bouger un
peu? C’est une tension modérée, supportable par un câble relativement
banal (750 V, alors que n’importe quel appareil de radiologie a des
câbles transportant du 75 kV), la principale difficulté (mais elle me
semble gérable) c’est la sécurité électrique. On pourrait imaginer un
système qui déconnecte le courant si l’extrémité du câble n’est plus
branchée dans le tramway, et un câble à structure coaxiale pour détecter
toute rupture d’isolation (ceci faisant office de disjoncteur différentiel).

Et dans le cas présent, il semble bien que s’il y avait juste un autre
pantographe, habituellement replié, la remise en service des rames
aurait été immédiate dès la réparation de la caténaire. Forcément ce
serait un coût supplémentaire à l’achat, mais son frotteur ne s’userait
pas beaucoup. »

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 3 | Tagué , , | Laisser un commentaire