18 septembre 2020 – Carnet de voyage : Karlsruhe (Allemagne)

La ville de Karlsruhe en Allemagne, Land de Bade-Wurtemberg, compte plus de 300 000 habitants et l’agglomération plus de 550 000. C’est la première agglomération allemande a avoir testé le tram-train sur une ligne ferroviaire entre Karlsruhe et Wörth (Palatinat) en 1986, mais la mise en service commercial n’interviendra que le vendredi 25 septembre 1992 sur la ligne Karlsruhe – Bretten.

Ainsi, l’agglomération de Karlsruhe dispose de deux systèmes de tramway totalement imbriqués aux voies à l’écartement standard de 1 435 mm.

-1- Un réseau de tramways conventionnels comprenant 7 lignes numérotées 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 8 exploitées par VBK ( Verkehrsbetrieb Karlsruhe GmbH) utilisant des trams mono-courant 750 V courant continu sur les 71,5 km de voies ferrées.

Le parc roulant comprend à ce jour :

  • 45 rames articulées à plancher surbaissé unidirectionnelles de type GT6-70D/N Duewag Siemens numérotées 221 à 265,
  • 25 rames articulées à plancher surbaissé unidirectionnelles de type GT8-70D/N Duewag Siemens numérotées 301 à 325,
  • 75 rames articulées à plancher surbaissé à 80 % unidirectionnelles NET 2012 Citylink Vossloh Stadler numérotées 326 à 400. On peut toutefois rencontrer les rames des deux premiers types sur la ligne S2 et la dernière série sur les lignes S1/S11 et S2.

-2- Un réseau de trams-trains dont les lignes S1/S11, S31, S32, S4, S5, S51, S52, S6, S7, S71, S8, S81 et S9 sont exploitées par AVG (Albtel-Verkers-Gesellschaft mbH) et les lignes S3, S4, S5 et S33 par DB Regio AG – Regio RheinNeckar, le tout sous l’égide de VBK qui a directement en charge la ligne S2.

Même si tout le réseau S-Bahn est dénommé tram-train de Karlsruhe, il existe toutefois des subtilités :

a) Les lignes AVG S1/S11 et VBK S2 sont des lignes de tramway suburbaines dont la tension électrique de la ligne aérienne de contact est de 750 V courant continu. Cependant, certains trains diesel peuvent encore rouler sur quelques tronçons comme à Neureut (S1/S11) ou Ettlingen (S1/S11).
b) Les lignes AVG S31, S32, S71, S81 et S9 ainsi que les lignes DB Régio S3, S4, S5 et S33 sont des lignes de train léger qui ne disposent d’aucune interconnexion avec le réseau de tramways. Les rames y circulant sont alimentées en courant alternatif monophasé 15 kV 16,7 Hz.
c) les lignes AVG S4, S5, S51, S52, S7 et S8 sont de véritables lignes de tram-train puisqu’elles partagent les voies des lignes de tramway de Karlsruhe. Les rames roulent sous une catenaire alimentée en 750 V courant continu en milieu urbain et sous une catenaire alimentée en courant alternatif monophasé 15 kV 16,7 Hz en mode train léger.
d) La ligne AVG S6 possède une courte section en mode tram à Bad Wilbad où elle circule sous 750V courant continu, la très grande majorité de son parcours se faisant sous courant alternatif monophasé 15 kV 16,7 Hz.

Le parc roulant actuel est composé de rames bidirectionnelles bi-courant 750 V – 15 kV 16,7 Hz, à savoir :

  • 40 rames GT8-80C Wagon Union Duewag numérotées 551 à 590,
  • 36 rames GT8-100C/2S Duewag numérotées 801 à 836,
  • 86 rames GT8-100D/2S-M Siemens numérotées 837 à 922,
  • 44 rames ET 2010 Flexity Swift Bombardier numérotées de 923 à 966, étant ici précisé que 18 autres rames du même modèles restent à livrer.

Face à la congestion du trafic des tramways et trams-trains dans l’hypercentre de Karlsruhe, un référendum organisé en 2002 a adopté le principe de la construction d’un tunnel de 2,4 km de long sous la Kaiserstraße. Cet ouvrage d’art sera doté de sept stations. Bien qu’ils aient commencé en 2010, les travaux du tunnel ne sont toujours pas achevés. L’inauguration initialement prévue en 2019 et désormais reportée à 2021.

Info : Thierry Leleu et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Tagué , , , | Laisser un commentaire

17 septembre 2020 – Arrêt « Peyrou – Arc de Triomphe » des lignes urbaines de bus 6 et 7, « passe-moi les jumelles »

Depuis peu, les tableaux électroniques d’information, qui équipent la station « Peyrou – Arc de Triomphe' » propre à la ligne 4 de tramway, affichent également les délais d’attente du passage des bus opérant sur les lignes urbaines 6 et 7 qui desservent l’arrêt « Peyrou – Arc de Triomphe » de part et d’autre du boulevard du Professeur Louis-Vialleton sous l’arche du pont éponyme.

Ça part certainement d’une bonne intention, mais les totems de l’arrêt en question se situent à quatre vingt mètres environ du tableau électronique d’information (quai sens b de la ligne 4) en ce qui concerne celui des bus des lignes 6 et 7 circulant respectivement en direction des terminus « Pas du Loup » et « Les Bouisses » et à une quarantaine de mètres du tableau électronique d’information (quai sens a de la ligne 4) pour ce qui est de celui des bus des lignes 6 et 7 circulant respectivement en direction des terminus « Euromédecine » et « Hôtel du Département ». Si un message défilant vient à faire état d’une perturbation sur les deux lignes de bus en question, ce qui fut le cas ce jeudi matin 17 septembre 2020 à deux reprises, une paire de jumelles peut s’imposer pour en prendre connaissance tout comme il est difficile de jeter un œil régulièrement sur l’écoulement de la durée d’attente sauf à être doté-e d’une excellente vue.

Donner les délais d’attente du passage des bus des lignes urbaines 6 et 7 sur les tableaux électroniques d’information, qui étaient jusqu’à récemment dédiés aux seuls délais d’attente du passage des rames de la ligne 4 opérant dans le sens a pour l’un que dans le sens b pour l’autre, peut également prêter à confusion, notamment chez les touristes qui peuvent supposer que les bus des lignes 6 et 7 marquent en fait l’arrêt le long de chaque quai du tramway et non pas à plusieurs dizaines de mètres plus loin.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 4 | Tagué , | 1 commentaire

16 septembre 2020 – Semaine européenne de la mobilité du mercredi 16 au mardi 22 septembre 2020 sur le thème « La mobilité zéro émission pour tous »

C’est ce mercredi 16 septembre 2020 que débute la 19e édition de la Semaine européenne de la mobilité organisée chaque année du 16 au 22 septembre.

La campagne 2020 met à l’honneur la mobilité zéro émission pour tous.

Plus tôt dans l’année, les collectivités territoriales de tous les pays européens sont invitées à participer à cette Semaine européenne de la mobilité en s’inscrivant sur le site mobilityweek.eu sous la condition de s’engager sur au moins un critère sur les trois préconisés par la Commission : organiser une semaine d’actions consacrée à la mobilité durable selon le thème, lancer et promouvoir durant la semaine une action pérenne consacrée à la mobilité durable, organiser une journée sans voiture. Seules les villes qui s’engagent à respecter les trois critères ci-dessus sont éligibles pour les prix de la Semaine européenne de la mobilité.

Tout repose en fait sur la volonté politique au sein de chaque collectivité territoriale. Cette volonté politique est très marquée en Autriche où on dénombre pas moins de 519 collectivités territoriales participantes à cette Semaine européenne de la mobilité 2020. En Espagne elles sont 500, en Allemagne 93, en Italie 70 et en France seulement 30.

En France, il faut noter la participation de la ville de Gignac, seule représentante du département de l’Hérault. Dans le sud de la France, participent également à cette Semaine européenne de la mobilité 2020 : Cannes, Carcassonne Agglo, Grand Narbonne communauté d’agglomération, Métropole Aix-Marseille-Provence, Métropole Toulon Provence Méditerranée, Nice et Toulouse Métropole.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | 1 commentaire

15 septembre 2020 – Lokalbahn Wien–Baden, une ligne de tram-train qui pénètre au cœur même de la capitale autrichienne

La ligne dénommée Lokalbahn Wien-Baden ou Wiener Lokalbahn ou bien même Badner Bahn, exploitée par Wiener Lokalbahnen AG (WLB), court sur 27,2 kilomètres entre le cœur de la capitale autrichienne, terminus « Oper », et la ville de Baden au sud où son terminus se trouve sur Josefsplatz.

Cette ligne de tram-train a la particularité d’être électrifiée en courant continu 600 volts entre le terminus « Oper » et la station « Schedifkaplatz », qui correspond à la section qui emprunte les voies du réseau de tramways de Vienne, en courant continu 750 volts entre les stations « Schedifkaplatz » et « Inzersdorf Lokalbahn » et en courant continu 850 volts entre la station « Inzersdorf Lokalbahn » et le terminus « Baden Josefsplatz ».

La ligne, à l’écartement standard de 1 435 mm, est à double voie à l’exception d’un tronçon à voie unique de 2,3 km dans Baden.

Elle porte le numéro 515 du réseau Verkehrsverbund Ost-Region (VOR) auquel elle est intégrée et comprend 38 stations y compris les deux terminus. La ligne dessert 16 stations, dont 4 souterraines, sur des tronçons du réseau de tramways de Vienne puis pendant environ 23 kilomètres sur une section à double voie qui lui est propre et sur une partie de laquelle peuvent circuler des trains de fret, les 2,3 kilomètres restant s’effectuant sur voie unique à double sens dans Baden.

Le trajet complet dure 65 minutes. Le service de la ligne est assuré par des rames appartenant à la série 100 et à la série 400 aptes à circuler en unité multiple à 60 km/h maximum sur le réseau de tramways viennois ainsi que sur la section à voie unique dans Baden et à 80 km/h maximum en dehors. La première série comprend à ce jour 24 rames articulées triple caisse bidirectionnelles à plancher surélevé construites par SGP entre 1979 et 1993. Sur les 26 rames livrées, deux d’entre elles, mises en service en 1979 et 1983, ont été retirées en 2010 en raison d’un manque de pièces de rechange. La seconde série compte 14 rames articulées triple caisse bidirectionnelles à plancher surbaissé livrées par Bombardier entre 2000 et 2010. De nouvelles rames articulées bidirectionnelles dotées de cinq caisses à plancher bas intégral de la série 500 ont été commandées auprès de Bombardier et le début de leur livraison est prévu en 2021.

Info : En passant par là et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Tagué , | Laisser un commentaire

14 septembre 2020 – Deuxième reconduction de l’arrêté préfectoral initial rendant obligatoire le port du masque sur la totalité de l’espace public qu’il soit couvert ou non, sauf dans les locaux d’habitation, de la commune de Montpellier et de 23 autres communes faisant partie de la métropole montpelliéraine

Suivant arrêté préfectoral n° 2020.01.1054 en date du lundi 14 septembre 2020, l’obligation du port du masque sur la totalité de l’espace public qu’il soit couvert ou non, sauf dans les locaux d’habitation, de la commune de Montpellier et de 23 autres communes dépendant de la métropole montpelliéraine est reconduite du mercredi 16 septembre au mercredi 30 septembre 2020 inclus avec possibilité de prorogation selon l’évolution de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus Covid-19.

Pour rappel, la liste des 24 communes concernées par le nouvel arrêté est la suivante : Baillargues, Castelnau-le-Lez, Castries, Clapiers, Cournonsec, Cournonterral, Fabrègues , Grabels, Jacou, Juvignac, Lattes, Lavérune, Le Crès, Montferrier-sur-Lez, Montpellier, Murviel-lès-Montpellier, Pérols, Pignan, Prades-le-Lez, Saint-Georges d’Orques, Saint-Jean-de-Védas, Saussan, Vendargues et Villeneuve-lès-Maguelone.

Les sept communes qui font partie de la métropole montpelliéraine et qui ne toujours pas listées sont : Beaulieu, Montaud, Restinclières, Saint-Brès, Saint-Drézéry, Saint-Geniès-des-Mourgues et Sussargues.

Dans ses considérations, le préfet souligne notamment que la rentrée scolaire et universitaire a amplifié l’accélération de la circulation du Covid-19 et que le maillage des transports en commun facilite la circulation des populations, notamment des actifs, des étudiants, des lycéens, non véhiculées au sein de la Métropole de Montpellier, devenant un vecteur sensible au niveau sanitaire.

On peut se demander s’il était bien raisonnable d’instaurer début septembre la gratuité des transports publics TaM Montpellier 3M les weekends, une gratuité réservée aux seuls habitants de la métropole montpelliéraine titulaires du Pass week-end gratuit, alors que les élus métropolitains devaient être certainement au courant de la très probable détérioration de la crise sanitaire ?

Pour rappel, le port du masque n’exonère pas de s’affranchir des gestes barrières élémentaires : se laver régulièrement les mains, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir, utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter dans une poubelle, saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué , | Laisser un commentaire

13 septembre 2020 – Un dimanche sur la ligne du Train à Vapeur des Cévennes

Initalement prévue le mardi 7 avril, la saison 2020 du Train à Vapeur des Cévennes a seulement commencé le lundi 13 juillet en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus Covid-19. Cette saison 2020 prendra fin le samedi 31 octobre 2020.

En Septembre 2020, la ligne touristique Anduze – Saint-Jean-du-Gard est ouverte tous les mardis, jeudis et dimanches et le samedi 19. En octobre, du jeudi 1er au dimanche 18, elle fonctionnera les mardis, jeudis et dimanches et du mardi 20 au samedi 31, c’est à dire pendant les vacances scolaires, elle sera opérationnelle tous les jours sauf le lundi 26.

En basse saison, le premier train à vapeur part de Saint-Jean-du-Gard à 10h30 pour arriver à Anduze une quarantaine de minutes plus tard. Ce même train repart d’Anduze à 11h30 pour une arrivée à Saint-Jean-du-Gard vers 12h15. Nouveau départ du train à vapeur de Saint-Jean-du Gard à 14h pour une arrivée à Anduze vers 14h45 d’où il repart à 15h pour atteindre Saint-Jean-du-Gard vers 15h45. Le dernier aller-retour de la journée est assuré par des voitures tirées par une locomotive diesel. Départ de Saint-Jean-du-Gard à 16h pour un arrivée à Anduze vers 16h45, puis départ de cette dernière gare à 17h00 pour une arrivée fixée à 17h40 à Saint-Jean-du-Gard.

Tous les trains s’arrêtent à la halte de la Bambouseraie de Prafrance. Ce dimanche 13 septembre 2020, le train à vapeur parti de Saint-Jean-du-Gard à 14h02, sous un chaud soleil, s’est arrêté plus d’une demi-heure à ladite halte, un voyageur ayant été victime d’un malaise à bord du train. C’est seulement à 15h19 que le train est entré en gare d’Anduze.

Depuis le mois de février 2019, il est possible de faire du vélo-rail entre les gares de Thoiras – Lasalle et Générargues, sur une partie des rails empruntés par le Train à Vapeur des Cévennes. La balade s’effectue en 1h30 sur 6,2 km aller et retour. Chaque vélo-rail est équipé de 2 places pédaleurs avec système de freinage à l’avant, et de 3 places assises à l’arrière ainsi que d’une bâche de protection solaire. Il faut au minimum un adulte pour propulser le vélo-rail qui peut accueillir au total 4 adultes ou 2 adultes et 3 enfants. En septembre 2020, le Vélorail des Cévennes est ouvert les mercredis, samedis et dimanches (horaires basse saison). En octobre, mêmes jours d’ouverture jusqu’au 18 puis tous les jours sauf les mardis jusqu’au 31 veille de sa fermeture annuelle, le dimanche 1er novembre 2020 (horaires basse saison également).

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Laisser un commentaire

12 septembre 2020 – Retour des gilets jaunes sur la place de la Comédie et des footballeurs professionnels du MHSC sur la pelouse du stade de la Mosson, ce samedi 12 septembre 2020 à 17h

En ce deuxième weekend de gratuité sur le réseau de bus et tramways TaM Montpellier 3M réservée aux seuls habitants de la métropole montpelliéraine titulaires d’un Pass week-end gratuit dématérialisé (M’Tichet TaM), dont les allées et venues ne sont pas traçables, ou programmé pour un an sur la carte à puce classique TaM Montpellier 3M à passer devant les valideurs embarqués à chaque montée dans un bus ou un tramway, ce samedi 12 septembre 2020 est marqué par le retour à la même heure (17h) des gilets jaunes sur la place de la Comédie à Montpellier, dont le rassemblement a été interdit par la préfecture, et des footballeurs professionnels du MHSC qui retrouvent pour la première fois depuis plus de six mois la pelouse du stade de la Mosson pour un match officiel en accueillant l’équipe de l’OGC Nice pour le compte de la 3e journée de Ligue 1, saison 2020/2021, devant 5 000 spectateurs maximum. La dernière rencontre officielle au stade de la Mosson remonte au samedi 29 février 2020 à l’issue de laquelle les Montpelliérains l’ont emportée 3 à 0 face au RC Strasbourg lors de la 27e journée de Ligue 1, saison 2019/2020. Une saison 2019/2020 qui s’achèvera prématurément par une défaite montpelliéraine à Rennes (0 – 5), le dimanche 8 mars 2020, les 10 derniers matches suivants ayant été reportées puis définitivement annulées pour cause de confinement lié à la pandémie de coronavirus Covid-19 et le classement général figé après l’ultime rencontre de la 28e journée de Ligue 1.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 1, Ligne 2, Ligne 3 | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

11 septembre 2020 – Service réduit sur la ligne de Maglev de l’aéroport international de Séoul – Incheon depuis le jeudi 20 février 2020, pandémie de coronavirus Covid-19 oblige

La ligne de Maglev, un train à sustentation magnétique (magnetic levitation), de l’aéroport international de Séoul – Incheon a été ouverte le mercredi 3 février 2016.

Cette ligne de 6,1 km de long à double voie comprend six stations : « Incheon International Airport Terminal 1 » (M01), « Long Term Parking » (M02), « Administration Complex » (M03), « Paradise City » (M04), « Water Park » (M05) et « Yongyu » (M06).

Les quatre rames double caisse Ecobee Urban Maglev numérotées 1001 à 1004, chacune d’une capacité de 230 passagers, construites par le Coréen Hyundai-Rotem, circulent automatiquement à l’instar d’un métro VAL. Chaque rame peut atteindre 110 km/h maximum mais elles sont bridées à 80 km/h en vitesse de pointe.

En temps normal, la plage horaire de fonctionnement de la ligne de Maglev de l’aéroport international de Séoul – Inchéon s’étend entre 7h30 à 20h30 à la cadence d’une rame tous les quarts d’heure dans chaque sens. Cependant, depuis le jeudi 20 février 2020, en raison de la pandémie de coronavirus Covid-19, le service a été réduit à deux plages horaires dans la journée. La première débute à 7h30 et se termine à 9h et la seconde commence à 18h pour prendre fin à 19h. La fréquentation de la ligne gratuite de Maglev a fortement chuté du fait de l’effondrement du trafic aérien mondial provoqué par la pandémie de coronavirus Covid-19.

Photo ci-dessus prise à la station « Administration Complex » de la ligne de Maglev de l’aéroport international de Séoul – Incheon, le jeudi 27 août 2020. Copyright : Karine D

Info : Karine D et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | 1 commentaire

10 septembre 2020 – Baisse de 1,789 % du chiffre d’affaires en 2019 par rapport à 2018 chez TaM Montpellier 3M

Chaque année, le citoyen lambda doit attendre le mois de septembre pour connaître le compte de résultat et les chiffres clés de la société TaM Montpellier 3M

En 2019, TaM Montpellier 3M a enregistré une légère baisse de 1,789 % de son chiffre d’affaire par rapport à celui de 2018.

Toujours en 2019, TaM Montpellier 3M a reçu de Montpellier Méditerranée Métropole un petit peu plus de 50,35 M€ au titre de la délégation de service public du réseau de transports collectifs de Montpellier (tramway, bus urbains et suburbains, vélomagg, P+tram…) dont le contrat de six années a commencé à courir le dimanche 1er juillet 2018. Ce versement permet de couvrir la différence ( – 43 401 837 €) entre le chiffre d’affaires (67 229 085 €) et les charges d’exploitation (110 630 955 €) et d’obtenir au bout du compte un bénéfice de 1 199 299 €.

En 2020, du fait de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, il est d’ores et déjà évident que le chiffre d’affaires de TaM Montpellier 3M va connaître un trou d’air sans précédent. Pendant le confinement, le taux de fréquentation des bus et tramways est tombé à 10 % comparé à celui enregistré à la même époque en 2019. De plus, si l’on s’en tient aux déclarations de Julie Frêche, vice-présidente déléguée aux transports et aux mobilités actives au sein de Montpellier Méditerranée Métropole, relatées dans un article publié par le quotidien Midi Libre, le mardi 8 septembre 2020, le taux de fréquentation des bus et tramways serait actuellement de 67 % par rapport à la même période de 2019, bien loin de l’optimisme affiché par le directeur général de TaM Montpellier 3M, Luc Egouménides, qui prédisait, un mois après le début du déconfinement, un retour à la normale dès la rentrée 2020.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué , | Laisser un commentaire

10 septembre 2020 – Esplanade Charles-de-Gaulle à Montpellier, à deux pas de la place de la Comédie, vif succès du centre de dépistage gratuit du Covid-19 ouvert les mardis et jeudis de 9h à 12h sans rendez-vous et sans ordonnance

Ouvert pour la première fois le jeudi 27 août 2020 sur l’esplanade Charles-de-Gaulle à Montpellier, entre l’Office de tourisme et le kiosque Bosc, à la hauteur du Pavillon populaire, le centre de dépistage du Covid-19 rencontre un vif succès les mardis et jeudis de 9h à 12h sans rendez-vous, aucune ordonnance n’étant requise pour être testé-e gratuitement. Jusqu’à 300 prélèvements peuvent être effectués dans la matinée.

Les stations de tramway les plus proches sont respectivement « Comédie » desservie par les lignes 1 et 2 et « Corum » desservie par les lignes 1, 2 et 4.

Ce centre de dépistage devrait être opérationnel durant plusieurs semaines encore d’autant plus que la circulation du Covid-19 est véritablement active à Montpellier comme dans l’ensemble des grandes villes universitaires de France.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 2, Ligne 4 | Tagué , , | Laisser un commentaire