24 février 2018 – Cours Gambetta, la plateforme de la ligne 3 de tramway continue de se détériorer

Le vendredi 3 mars 2017, le quotidien Midi Libre mettait en ligne une info intitulée « Montpellier : la plateforme du tramway s’effondre cours Gambetta » illustrée de plusieurs photos dont les légendes valent leur pesant d’or aujourd’hui :
« Le phénomène n’est pas nouveau ! Dès avril 2014 Midi Libre détaillait de multiples points d’usure prématurés. »
« Tam répondait alors, laconiquement,  » expertises en cours.  »
« Ce vendredi (3 mars 2017, note du webmestre) Tam confiait espérer le rapport d’expert tant attendu pour dans une dizaine de jours. »

Force est de constater, près d’un an après la publication de cette info, que la plateforme continue de se détériorer cours Gambetta, surtout à cause des bus urbains de la ligne 11 circulant en direction du terminus « Les Bouisses » qui l’empruntent quotidiennement sur quatre cents mètres environ entre le débouché de la rue André-Michel et la rue Adam-de-Crapone. Toutefois, quelques traits de peinture appliqués au sol délimitant des surfaces dégradées pourraient laisser supposer que les choses devraient enfin bouger.

A suivre…

Info : Anje34 et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 3 | Tagué , | Laisser un commentaire

23 février 2018 – En flânant dans le hall supérieur de la gare de Montpellier Saint-Roch

Un totem information transports, dont les écrans ne sont pas encore opérationnels, nouvellement installé dans le hall supérieur de la gare de Montpellier Saint-Roch. Photo prise le samedi 24 février 2018. Copyright : Edouard Paris

Le hall supérieur de la gare de Montpellier Saint-Roch a la particularité d’être équipé d’un distributeur automatique de titres de transport TaM Montpellier 3M qui n’accepte pas le paiement par carte bancaire mais qui a la singularité de rendre la monnaie, à la différence de tous les autres distributeurs installés dans les stations de tramway. Cet automate, qui était à l’origine de couleur verte, se situe devant la salle de la billetterie SNCF grandes lignes.

A toute proximité de la boutique Relay de ce même hall supérieur, on trouve un nouveau totem où sont indiquées les informations transports dans sa partie basse, les écrans de la partie haute n’étant pas encore opérationnels. On notera qu’un des terminus intermédiaires de la ligne 2 a été baptisé « Notre-Dame de Sablou » au lieu de « Notre-Dame de Sablassou ». A quelques mètres de ce nouveau totem, en plusieurs endroits du hall supérieur, un plan du réseau TaM Montpellier 3M, en vigueur depuis le samedi 2 juillet 2016, complète les informations. Il est intitulé « Réseaux de transports en commun du centre de la métropole de Montpellier ». Sur ce plan, le terminus précité est bien orthographié. Ce plan devrait être remplacé au mois de juillet prochain par un nouveau plan où sera portée la nouvelle gare ferroviaire de Montpellier Sud de France qui devrait être desservie pendant au minimum deux ans par des bus urbains en correspondance avec la ligne 1 de tramway à la station « Place de France ».

Info : Titirs et Anje34

PS : photo placée sous le titre de l’info rajoutée le samedi 24 février 2018

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Voyages | Tagué , | 2 commentaires

20 février 2018 – A Castelnau-le-Lez, une motrice de la rame 2097 Citadis 402 Alstom, opérant sur la ligne 2, sort des rails à la suite d’une collision avec un camion

Ce mardi matin 20 février 2018, vers 9h35, une motrice de la rame fleurie 2097 Citadis 402 Alstom, opérant sur la ligne 2 et roulant en direction de Montpellier, est sortie des rails à l’approche de la station « Charles de Gaulle » à Castelnau-le-Lez, à la suite d’un choc avec un camion de la société Citec à la hauteur d’un carrefour équipé de feux de signalisation, place Charles-de-Gaulle, côté avenue de l’Europe.

Outre des dégâts matériels sur le nez de la motrice et le camion, la collision a fait deux blessés légers selon les médias locaux qui ont assuré la couverture de cet accident.

Des navettes bus ont été mises en place entre les stations « Charles de Gaulle » et « Notre-Dame de Sablassou » dans les deux sens jusqu’à la la reprise du trafic des rames de tramway peu après 14h.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 2 | Tagué , , | Laisser un commentaire

18 février 2018 – Google Maps Transit, la majorité des réseaux de transports publics français, équipés d’une ou plusieurs lignes de tramway, ne partagent toujours pas leurs données transport

Depuis l’hiver 2014, tramwaydemontpellier.net recense chaque année les métropoles ou agglomérations françaises équipées d’une ou plusieurs lignes de tramway qui communiquent leurs données transport à Google Maps Transit notamment.

C’est le statut quo par rapport à l’année dernière dans la mesure où on compte seulement six réseaux de transports publics français qui facilitent la vie des utilisatrices et utilisateurs de Google Maps, plus particulièrement celles et ceux qui voyagent à titre professionnel ou à titre privé, en leur permettant de consulter sur cette application très prisée les horaires de passage à une station de tramway donnée mais aussi à un arrêt de bus ou à une station de métro en appuyant ou en cliquant, selon le terminal utilisé, sur un pictogramme dédié.

Sur les vingt-cinq métropoles ou agglomérations françaises qui disposent d’une ou plusieurs lignes de tramway, il faut faire le tri entre quatre catégories de réseaux, des plus coopératifs à ceux qui son muets sur le sujet :

– la première comprend les réseaux où il est possible de visualiser le tracé des lignes, de localiser les stations et de consulter les horaires de chaque station : Bordeaux, Marseille, Nice, Paris – Île de France, Strasbourg et Valenciennes

– la deuxième où tout un chacun peut visualiser le tracé des lignes et localiser les stations : Besançon, Dijon, Grenoble, Le Mans, Lille, Lyon, Montpellier (le bouclage de la ligne 4 est absent), Mulhouse, Nantes, Orléans, Rouen et Saint-Etienne

– la troisième où seul le tracé de la ligne ou des lignes est disponible mais il faut le deviner : Angers, Brest, Reims, Toulouse et Tours

– et la quatrième catégorie où aucun tracé de ligne n’apparaît sur Google Maps : Aubagne et Le Havre.

Il est tout-à-fait surprenant que les réseaux de transports publics des métropoles françaises à vocation internationale comme Lyon, Montpellier, Nantes et Toulouse n’aient pas sauté le pas, d’autant plus qu’il faut partir du principe qu’une personne de passage ne vas pas surcharger son terminal de type smartphone ou i-phone d’une application transport propre à la ville où elle séjourne, pour quelques heures ou quelques jours, dont elle n’aura plus l’utilité par la suite. Tout est une question de volonté politique.

La future loi d’orientation sur les mobilités devrait obliger les réseaux de transports publics français encore réticents à mettre à disposition leurs données transport, encore faut-il que le décret d’application de cette future loi, relatif au partage de ces mêmes données transport, soit promulgué sans tarder.

Pour l’anecdote, les travailleurs frontaliers et habitants de l’agglomération de Saint-Louis (Haut-Rhin) peuvent ouvrir l’application Google Maps afin de consulter les horaires de passage des rames de la ligne 3 du réseau de tramways BVB de Bâle dans les stations mises en service à l’occasion du prolongement de cette ligne sur le sol français inauguré le samedi 9 décembre 2017, et les travailleurs frontaliers et habitants de l’agglomération d’Annemasse (Haute-Savoie) ont déjà la faculté d’utiliser Google Maps pour s’informer sur les horaires de leurs lignes urbaines et transfrontalières de bus avant même l’ouverture, au mois de décembre 2019, du prolongement de la ligne 12 du réseau de tramways genevois entre le poste frontière de Moillesulaz (orthographe suisse romande) ou Moëllesulaz (orthographe française) et le parc Montessuit à Annemasse.

A Annemasse et son agglomération, tout un chacun peut consulter les horaires de chaque arrêt des lignes de bus urbaines et transfrontalières sur Google Maps avant même la mise en service du prolongement de la ligne 12 du réseau de tramways genevois en décembre 2019. Photo prise route de Genève à Ambilly, le lundi 8 mai 2017. Copyright : Edouard Paris

Un point commun à toutes les métropoles et agglomérations citées, les horaires SNCF  sont disponibles sur l’application Google Maps. Il suffit d’appuyer ou de cliquer sur le pictogramme idoine.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Voyages | Tagué | Laisser un commentaire

17 février 2018 – Place du 11 Novembre à Montpellier, vitesse au pas de rigueur dans le sens « Mosson » de la ligne 1

L’appareil de voie de type croisement en courbe, situé place du 11 Novembre à Montpellier, à la hauteur duquel une motrice de la rame 2025 Citadis 401 Alstom est sortie des rails à faible allure (10 km/h), le mardi 30 janvier 2018, semble causer bien des soucis à l’exploitant du réseau de transports publics.

Ainsi, sur le compte Twitter de TaM Montpellier 3M, tout un chacun pouvait lire, le vendredi 16 février 2018, les infos suivantes :
14:00 Ligne 4
Sens b. En raison d’un problème technique, des retards sont annoncés.
14:04 Ligne 1
Direction Mosson déviation par Peyrou. Comédie Corum L. Blanc non desservies. Gare reportée rue République.
16:05 Ligne 4
Ligne 4 sens b : le retard est résorbé.
16:20 Ligne 1
La perturbation est terminée sur la ligne 1.

Les rames Citadis 401 Alstom, dont les motrices sont équipées de bogies moteurs qui pivotent dans les courbes, roulent sur cet appareil de voie depuis le dimanche 27 février 2005, il y a bientôt treize ans. Un appareil de voie posé avec d’autres, place du 11 Novembre, dans le cadre des travaux de construction de la ligne 2 de tramway inaugurée le samedi 16 décembre 2006. Par la suite, ce sont des rames Citadis 302 Alstom entre 2007 et 2012 et des rames Citadis 402 Alstom depuis 2012, venues épauler les 30 rames Citadis 401 Alstom sur la ligne 1, qui ont franchi et qui franchissent quotidiennement cet appareil de voie dans le sens Odysseum – Mosson. Or, les rames Citadis 302 et 402 Alstom sont équipées de bogies moteurs « Arpège », autorisant un plancher bas total, qui ont le défaut majeur d’être fixes ce qui contribue à la fois à une usure prématurée des roues, le reprofilage des roues des bogies « Arpège » intervenant tous les 25 000 kilomètres environ, alors que celui des roues des bogies LHB d’origine allemande dont sont dotées les motrices des rames Citadis 401 Alstom est programmé tous les 35 000 kilomètres environ, et à une usure prématurée des rails aussi bien dans les courbes de faible rayon qu’au niveau de certains appareils de voie de type croisement placés en courbe sur diverses intersections du réseau de tramways et plus particulièrement place Auguste-Gibert (Gare Saint-Roch).

A noter que TaM Montpellier 3M a en main un rapport sur l’état de ses infrastructures que la société Egis Rail lui a remis en 2017 après que cette société a réalisé un diagnostic des installations en utilisant un logiciel innovant de gestion de patrimoine d’infrastructure (GPI) dédié aux lignes de tramway.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 1 | Tagué , | Laisser un commentaire

14 février 2018 – Lignes 6 et 7 de bus urbains, tramwaydemontpellier.net fait bouger TaM Montpellier 3M

Le dimanche 4 février 2018, sous le titre « L’itinéraire fantôme des lignes 6 et 7 de bus urbains« , le webmestre de tramwaydemontpellier.net faisait état de l’omission d’un itinéraire commun aux lignes 6 et 7 de bus urbains dans le secteur rue Marceau cours Gambetta à Montpellier sur le plan interactif mis en ligne par TaM Montpellier 3M.

Un fidèle lecteur du blog, Indiana J, nous informe que l’itinéraire manquant est enfin représenté sur ce plan interactif.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué , | Laisser un commentaire

13 février 2018 – Nouvelles halles Laissac à Montpellier, le grand jeu de la grue de chantier prisonnière

Fin février début mars 2018, il faudra bien sortir la grue du chantier des nouvelles halles Laissac de son corset métallique. Photo prise le mercredi 7 février 2018. Copyright : Anje34

Les travaux de construction des nouvelles halles Laissac, place Alexandre-Laissac à Montpellier, se poursuivent.

Selon le calendrier des travaux, la grue de chantier prisonnière devrait être démontée à la fin de ce mois de février 2018.

Le conducteur ou la conductrice de la grue télescopique, en charge du démontage, devra faire preuve d’une grande dextérité pour sortir les éléments de la partie inférieure de la tour de la grue de chantier.

Info : Anje34

Publié dans Fourre tout, Ligne 3, Ligne 4 | Tagué , | Laisser un commentaire