6 avril 2017 – Il y a 5 ans, le vendredi 6 avril 2012, c’était l’inauguration des lignes 3 et 4 de tramway

Le vendredi 6 avril 2012, après le carton de la matinée, place Auguste-Gibert à Montpellier, l’humeur était à la fête en fin d’après-midi, tout d’abord du côté de la nouvelle station « Georges Frêche – Hôtel de Ville », puis une demi-heure plus tard, boulevard de l’Observatoire en centre-ville où s’est tenue la cérémonie officielle de l’inauguration des lignes 3 et 4 de tramway.

Le jour n’avait pas été choisi au hasard. Vendredi de Pâques oblige, Christian Lacroix était la personnalité emblématique de la journée en tant que designer du nez des rames Citadis 402 Alstom et de leur aménagement intérieur et en tant que concepteur de l’identité extérieure de ces deux nouvelles lignes, rames et stations.

Bien qu’il s’agissait de l’inauguration des lignes 3 et 4 de tramway, dans les discours prononcés par les élus en place, on a jamais autant parlé de la ligne 5 de tramway ce jour là.

Cinq ans plus tard, on parle toujours autant de la ligne 5 de tramway pour déplorer que les travaux des tronçons propres à cette ligne ne sont pas près de commencer et qu’en l’absence de cette ligne 5 tant espérée l’accès au centre-ville de Montpellier représente un véritable chemin de croix pour de très nombreux habitants de l’ouest de la métropole.


Info : Anje34, Louis Ferdinand et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 3, Ligne 4, Ligne 5 | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

4 avril 2017 – Chantier « Hôtel St-Roch – Belaroia », on ne voit plus qu’elle

Installée en fin de semaine dernière, l’imposante grue du chantier « Hôtel St-Roch – Belaroia », face au nouveau parvis de la gare de Montpellier Saint-Roch, va faire partie du paysage durant un bon bout de temps. D’ici à son démontage, la gare TGV Montpellier Sud de France aura été inaugurée et les premiers coups de pioche de la branche nord de la ligne 5 de tramway n’auront pas encore été donnés.

Info : Anje34

Publié dans Fourre tout, Ligne 2, Ligne 4 | Tagué , | Laisser un commentaire

2 avril 2017 – Un pont Youri-Gagarine dans l’espoir de faire décoller un jour le trafic voyageurs de la gare TGV Montpellier Sud de France

La nouvelle route de Vauguières, qui relie le quartier ludico-commercial Odysseum, commune de Montpellier, à Boirargues, commune de Lattes, est équipée d’un ouvrage d’art flambant neuf d’une largeur de 21 mètres qui enjambe à la fois la future section d’autoroute A9 à péage et les voies du contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier (CNM), à moins de trois cent mètres au nord-est de la désormais incontournable gare TGV Montpellier Sud de France en construction.

Le jeudi 30 mars 2017, jour de son inauguration et de son ouverture à la circulation, le nouvel ouvrage d’art a été baptisé « Pont Youri-Gagarine » par Philippe Saurel, maire de la ville de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole et grand admirateur de Vladimir Poutine, en présence de Cyril Meunier, maire de Lattes, de Sergeï Molchanov, consul russe à Marseille, et de Georges Klimoff, l’ancien interprète officiel de Youri Gagarine dans les années soixante.

Ce même jour, il a été annoncé que la gare TGV Montpellier Sud de France serait ouverte le samedi 7 juillet 2018, année du cinquantième anniversaire de la mort accidentelle de Youri Gagarine survenue le mercredi 27 mars 1968.

A son ouverture, l’imposante et très onéreuse gare, qui ne sera pas encore desservie par la ligne 1 de tramway, devrait accueillir entre quatre et huit trains de voyageurs par jour, soit en principe quatre TGV (un Ouigo en provenance de Marne-la-Vallée, un Ouigo à destination de cette dernière gare, un Perpignan – Paris et un Paris – Montpellier) auxquels s’ajouteraient deux allers-retours intercités Nice – Bordeaux. Quant à la mise en service du CNM aux trains de fret, elle serait repoussée du vendredi 6 octobre 2017 au lundi 11 décembre 2017.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 1, Voyages | Tagué , , | 1 commentaire

1er avril 2017 – De Nice à Puget-Théniers avec les Chemins de fer de Provence (CP)

L’unique ligne à voie métrique des Chemins de fer de Provence (CP) voit circuler trois types de trains :
– des autorails assurant quatre allers-retours par jour entre Nice et Digne, toute l’année,
– un service de navettes ferroviaires Nice – Colomars La Manda – Plan du Var, toute l’année, jusqu’à vingt-et-un allers-retours quotidiens entre Nice et Colomars La Manda, notamment, qui s’ajoute aux allers-retours Nice – Digne,
– et le célèbre « Train des Pignes » tracté par une locomotive à vapeur, principalement entre Puget-Théniers et Annot, dont la saison touristique s’étend de mai à octobre.

L’avenir de cette ligne bordée de paysages à couper le souffle est plein de promesse :
– Six rames diesel double caisse construites par l’Espagnol CAF entre 1995 et 2005 pour les Chemins de fer de Majorque font l’objet des adaptations nécessaires à Lille chez Arterail en vue de circuler sur les Chemins de fer de Provence. La première de ces rames devrait être livrée en ce printemps 2017, les 5 autres devant suivre tous les mois et demi. Une de ces six rames a séjourné à Lingostière quelques mois avant d’être expédiée dans le nord de la France. Leur mise en service, prévue au début de l’année 2018, permettra de porter le cadencement de La Navette à 20 minutes entre Nice et Colomars La Manda puis à 15 minutes à l’horizon 2020 quand sera opérationnelle la ligne 3 de tramway de Nice reliant le Terminal 2 de l’aéroport international Nice Côte d’Azur, qui sera également terminus ouest du T2 en cours de construction, et le centre commercial de Lingostière. La correspondance de quai à quai entre les rames de la ligne 3 de tramway et les navettes ferroviaires des CP s’effectuera à Lingostière où un nouveau dépôt des Chemins de fer de Provence sera bâti.
– Le « Train des Pignes » a réalisé une excellente saison en 2016 puisque le nombre de voyageurs est passé de 10220 (saison 2015) à 14892, soit une hausse de 46 %. La bonne entente entre l’association le Groupe d’Etude pour les Chemins de fer de Provence (GECP), qui exploite le « Train des Pignes », les élus de l’arrière pays niçois, le Conseil Régional et la Régie Régionale des Transports, ainsi que le retour de la seconde locomotive à vapeur, actuellement en Italie pour remise en état complet, augurent d’un futur radieux pour ce train touristique.

A Nice même, la reconstruction de la verrière de la Gare du Sud, classée monument historique, est en cours. Cette verrière dotée d’une structure métallique de type Eiffel a été montée sur place en 1891, deux ans après l’Exposition universelle de 1889 de Paris où elle abritait le pavillon de la Russie et de l’Autriche-Hongrie. Désaffectée en 1991, démontée en 2007, elle est remise en place en 2017 amputée toutefois d’un quart de sa longueur.

Info : Michel Bozzola

Publié dans Fourre tout, Voyages | Tagué | Laisser un commentaire

1er avril 2017 – Hôtel St-Roch – Belaroia, avancement du chantier au cours du mois de mars 2017

Le reportage photo ci-après donne un aperçu de la progression du chantier « Hôtel St-Roch – Belaroia » , face au nouveau parvis de la gare de Montpellier Saint-Roch, au cours du mois de mars 2017.

A titre d’information, outre deux hôtels, cet ensemble architectural comprendra une résidence de douze appartements d’exception située en derniers niveaux, du septième au dixième étages. Ces appartements bénéficieront de vues panoramiques en direction de la mer, sur le Pic-Saint-Loup ainsi que sur l’Écusson. Chaque appartement disposera de stationnements privatifs en sous-sol.

Voici une idée des prix des cinq appartements disponibles à ce jour, samedi 1er avril 2017, sur les douze commercialisés :
– Appartement 2 pièces 45m² 239 000 €
– Appartement 3 pièces 64m² 354 000 €
– Appartement 4 pièces 80m² 535 000 €
– Appartement 5 pièces 125m² 820 000 €
– Loft 5 pièces 139m² 769 000 €.

Leur livraison est programmée au 1er trimestre 2019.

Info Anje34 et Edouard Paris

Le blog Tramwaydemontpellier.net se porte plutôt bien. 8122 visiteurs uniques ont été dénombrés au mois de mars 2017 contre 7221 un an plus tôt, soit une hausse de 12,47%. Plus haut score le mardi 28 mars 2017 avec 410 visiteurs uniques, le moins bon résultat ayant été enregistré le samedi 11 mars 2017 avec 265 visiteurs uniques.

Publié dans Fourre tout, Ligne 2, Ligne 4 | Tagué , | Laisser un commentaire

26 mars 2017 – Escale à Dallas capitale économique du Texas

Dallas, neuvième ville des Etats-Unis d’Amérique en termes de population, fait partie de la quatrième aire urbaine du pays nommée « The Metroplex » avec près de 6.400.000 habitants.

« The Metroplex » dispose à ce jour d’un réseau de tramways de type Light Rail Vehicles (LRV) exploité par DART (Dallas Aera Rapid Transit). Ce réseau, qui comprend quatre lignes identifiées par les couleurs rouge, bleue, verte et orange, est équipé de 163 rames articulées SLRV (Super Light Rail Vehicles) de l’industriel ferroviaire japonais Kinki Sharyo toutes composées de trois caisses, 115 d’entre elles, à l’origine à double caisse, ayant reçu une caisse centrale à plancher bas partiel entre 2008 et 2010. Les 48 rames les plus récentes ont été livrées avec trois caisses. Chaque rame affiche une longueur de 37,64 m, attelage automatique à chaque extrémité compris, et une largeur extérieure de 2,69 m. Leur capacité est de 198 places chacune dont 98 assises. Ces rames circulent généralement en unités multiples. Leur vitesse maximale atteint 110 km/h.

Le premier tronçon de ligne, d’une longueur de 11,2 miles (18,024 km), a été inauguré le vendredi 14 juin 1996.

A partir de cette date le réseau LRV s’est étendu au fil des ans, devenant en 2013 le premier des Etat-Unis par sa longueur.

L’aéroport international de Dallas Fort Worth ( 65 670 697 voyageurs en 2016, note du webmestre) est relié en cinquante minutes au centre-ville de Dallas par la ligne orange depuis le lundi 18 août 2014.

La dernière extension du réseau à ce jour remonte au lundi 24 octobre 2016 avec la mise en service de 3 miles (4,828 km) et deux stations supplémentaires sur la ligne bleue, portant la longueur totale du réseau à 93 miles (près de 150 km) et le nombre de stations à 64.

DART exploite également deux lignes de tramway de type streetcars qui ont la particularité d’être gratuites :
– Une première nommée M-Line Trolley en centre-ville dont le service est assuré par un tramway des années 1920 entièrement rénové.
Une seconde, d’une longueur de 2,45 miles (3,943 km), dont la première section de 1,6 miles (2,575 km) a été ouverte le lundi 13 avril 2015. Elle relie à ce jour « Reunion District » à « Bishop District ». Quatre rames articulées Lyberty Modern Streetcars à plancher bas partiel, construites aux Etat-Unis, opèrent sur cette ligne où elles roulent sur une portion longue d’un mile (1,6093 km) en mode batteries après avoir abaissé leur pantographe.

Le Texas, ce n’est pas seulement le pétrole, c’est également l’Etat américain qui mise le plus sur les énergies renouvelables.

Info : Karine D et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Laisser un commentaire

25 mars 2017 – La ligne 5 de tramway de Montpellier, ce n’est pas pour tout de suite

A l’occasion d’une conférence de presse sur la ligne 5 de tramway, qui s’est tenue le vendredi 24 mars 2017, Philippe Saurel, maire de la ville de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, semble découvrir que la réalisation d’une ligne de tramway nécessite des expropriations à faire.

Tout donne l’impression qu’il n’a jamais pris connaissance de l’arrêté n°2013-1-1656 du 28 août 2013 déclarant d’utilité publique le projet de la création du tronçon Lavérune/Clapiers de la ligne 5 de tramway par la Communauté d’Agglomération de Montpellier (devenue Montpellier Méditerranée Métropole au 1er janvier 2015, note du webmestre), dans lequel il est bien précisé, en page 10, que pour le tronçon en question les acquisitions foncières et libérations d’emprise sont estimées à 17,95 M€ (valeur avril 2009).

Le coût de la réalisation de la partie nord de la ligne 5, d’une longueur de 3 km, entre la colonne Saint-Eloi à Montpellier et le giratoire de Giral sur la commune de Clapiers, avoisinerait les 100 M€, soit un montant équivalent à celui gaspillé pour la construction de la section propre à la ligne 4 de tramway entre l’avenue de Maurin (bifurcation de la rue des Payroliers) et la station « Georges Frêche – Hôtel de Ville », via l’avenue des Prés-d’Arènes et la rue de Saint-Hilaire, sur laquelle les rames Citadis 302 Alstom ne transportent pas grand monde depuis sa mise en service le samedi 7 avril 2012, le bouclage de cette même ligne 4 au tout début du mois de juillet 2016 n’ayant rien apporté en termes de fréquentation.

Par purs calculs électoralistes, le début des travaux de la portion nord de la ligne 5 interviendrait avant mars 2020, mois de la fin du mandat de l’édile aux multiples casquettes.

Quant à la partie ouest de cette même ligne 5, Philippe Saurel promet des réunions de concertation pour la modification de la déclaration d’utilité publique liée à l’EAI et au respect du parc Montcalm sur la commune de Montpellier, avant la fin de l’année 2017.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 4, Ligne 5 | Tagué , | 2 commentaires