24 février 2019 – Station « Corum », des dégâts qui ne sont pas aussi importants qu’un média en ligne montpelliérain le laisse croire

La station « Corum » photographiée côté voies des lignes 1 et 4 de tramway, le dimanche 24 février 2019. Copyright : Edouard Paris

En marge de la manifestation des gilets jaunes, l’après-midi du samedi 23 février 2019, des éléments incontrôlés s’en sont pris à du mobilier urbain à la station « Corum » desservie par les lignes 1, 2 et 4 de tramway.

Plusieurs parois vitrées d’abris ont été brisées, des vitres de protection d’écran de deux distributeurs automatiques de titres de transports ont été fissurées, des armoires publicitaires ont été dégradées mais contrairement à ce qu’un média en ligne montpellierain le laisse croire, le kiosque à journaux, qui jouxte la station, n’a absolument pas été détruit. Seules les faces publictaires, qui font office de parois de ce commerce, ont été dépouillées de leur affiches mais la structure du kiosque en elle-même n’a, semble-t-il, pas souffert.

Sur le média en question, dont il n’est pas indispensable de faire de la publicité, tout un chacun peut lire :

« Station du tramway mise à sac au Corum
Les casseurs ont pris la direction des Beaux Arts, où ils ont également mis le feu à des poubelles, avant de saccager à coups de pierres et autres projectiles lourds la station du tramway du Corum, en brisant toutes les vitres des abris implantés dans les deux sens et les armoires des affichages publicitaires et en détruisant avec des masses le kiosque à journaux, sous les yeux apeurés des nombreux usagers attendant les rames, dont des familles avec des enfants. »

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 2, Ligne 4 | Tagué , | 8 commentaires

23 février 2019 – Gilets jaunes acte XV à Montpellier, 1, 2, 3 Soleil !

Le samedi 23 février 2019, à 14h19, la rame 2050 Citadis 302 Alstom arrive sur la place Auguste-Gibert par la rue Jules-Ferry et non pas par la rue Maguelone, la conséquence d’une manifestation de gilets jaunes en centre-ville de Montpellier. Copyright : Edouard Paris

Nouveau rassemblement de gilets jaunes sur la place de la Comédie, à Montpellier, en tout début d’après-midi (13h), ce samedi 23 février 2019.

Tout comme la semaine dernière, la circulation des rames de la ligne 4 a été totalement interrompue, bien plus tôt cette fois (12h40).

Dès 14h, les rames opérant sur les lignes 1 et 2 de tramway ne desservaient plus la station « Comédie » et se trouvaient détournées par les voies propres à la ligne 4, dans les deux sens, sur la section « Corum » – « Place de l’Europe », via les stations « Les Aubes » et « Pompignane ». Elles furent rejointes, par la suite,  sur ce même tronçon, par les rames opérant sur la ligne 3 qui, par conséquent, faisaient un grand détour, via le boulevard Henri IV, déjà étrenné des samedis précédents. A ce moment là, seules les rames de la ligne 2 étaient en mesure d’ assurer la desserte de la gare Saint-Roch.

Ce samedi à Montpellier, c’est aussi la douzième édition du Carnaval Antillais. Cette année, les festivités carnavalesques sont cantonnées du côté du nouvel hôtel-de-ville de Montpellier, place Georges-Frêche, accessible en tramway par les lignes 1 et 3, station « Moularès (Hôtel de Ville) », sauf éventuelles perturbations, la station « Georges Frêche – Hôtel de Ville » de la ligne 4 n’étant plus desservie.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

17 février 2019 – Funiculaire sur pneus du Havre, un mode de transport qui a la cote

Au Havre, les cabines du funiculaires se croisent au niveau de la zone d’évitement sur viaduc. Photo prise depuis l’escalier Boisgérard, le vendredi 30 novembre 2018. Copyright : Michel Bozzola

Le funiculaire du Havre, situé à 600 mètres à pied de l’hôtel-de-ville, relie la rue Gustave- Flaubert (station inférieure) à la rue Félix-Faure (station supérieure) à deux pas du lycée Claude-Monet.

La ligne est longue de 228 m et rachète un dénivelé de 75 m. Le parcours s’effectue en viaduc dans la partie aval puis par une enfilade de tunnels et passerelles dans la partie amont.

Le funiculaire fonctionne quotidiennement :
– du lundi au samedi de 7h30 à 21h00.
– les dimanches et jours fériés de 7h30 à 19h30.

Le trajet dure environ 3 minutes.

Les vélos sont acceptés dans le funiculaire, mais les cyclistes doivent être en capacité de les porter sur quelques marches.

Le funiculaire n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Le funiculaire est en correspondance directe avec les lignes régulières de bus :
– 1, 3, 5, 6 et 7 à l’arrêt « G. Lafaurie » pour la station haute.
– 2 à l’arrêt « R. Coty » ainsi que 1, 3, 5 et 7 à l’arrêt « Pl. Thiers » pour la station basse.

La station de tramway la plus proche est « Hôtel-de-Ville » commune aux lignes A et B.

Le funiculaire est accessible avec l’ensemble des titres de transport du réseau LiA.

Il existe également des titres spécifiques valables uniquement sur celui-ci mais ne permettant pas d’être en correspondance avec les autres lignes du réseau :
– Titre 1 voyage Funi : 0,50 € payable uniquement aux tourniquets du funiculaire.
– 10 voyages Funi : 4,00 € pour effectuer 10 voyages en montée ou descente.

La première mise en service du funiculaire havrais remonte à 1890. En 1911, les moteurs électriques de traction du câble remplacent avantageusement la machinerie à vapeur.

A la suite du bombardement de la ville en 1944, la reconstruction de l’infrastructure permet une remise en service en 1946. La modernisation se poursuit au fil du temps, cependant en 1969, la commission de sécurité, jugeant les installations obsolètes, oblige un arrêt de l’exploitation de ce mode original de transport, le mardi 6 mai de la même année.

Un reconstruction complète de la ligne est engagée début septembre 1971.

La ligne est remise en service le lundi 30 octobre 1972. Principale innovation, les deux nouvelles cabines sont équipées de pneus afin d’assurer un meilleur confort aux passagers et moins de nuisances sonores pour les riverains. Le système adopté se distingue par les rails de guidage en forme de U fixés sur une dalle en béton, les deux cabines étant reliées et tirées par un seul câble, le croisement des cabines intervenant en milieu de ligne sur une zone d’évitement plutôt longue.

Des travaux d’entretien ont été réalisés en 2008 et 2016.

Ce funiculaire est le seul en France à circuler sur pneus en milieu urbain.

A consulter sans modération, l’excellent et très complet reportage sur le funiculaire du Havre mis en ligne par le site  remontees-mecaniques.fr.

A noter que le funiculaire de la grotte de l’Aven Armand, sur le Causse Méjean en Lozère, mis en service en 1963 et rénové en 1995, est équipé de deux cabines montées sur des essieux avec roues dotées de pneus qui circulent sur une dalle de béton, le guidage se faisant au moyen de roues horizontales insérées dans un caniveau creusé dans cette dalle et dans l’axe du roulement.

Info : Michel Bozzola

Publié dans Fourre tout, Voyages | 4 commentaires

16 février 2019 – Acte XIV des gilets jaunes à Montpellier, la L4 première ligne de tramway impactée dès 13h25 ce samedi 16 février 2019

A Montpellier, la ligne 4 ayant été fermée dès 13h25, la rame 2046 Citadis 302 Alstom rentre au dépôt, le samedi 16 février 2019 à 13h30. Copyright : Edouard Paris

Ce samedi 16 février 2019, à Montpellier, les gilets jaunes avez donné rendez-vous à 13h sur la place de la Comédie.

Ce même jour, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Montpellier a loué les services de 130 agents de sécurité avec pour mission la protection des commerces de l’Ecusson à partir de 12h30.

Dès 13h25, la circulation des rames opérant sur la ligne 4 était totalement interrompue. Par la suite, ce sont les itinéraires des lignes 1 et 2 qui ont été modifiées, puis celui de la ligne 3.

La circulation des bus urbains est également impactée, notamment celle des lignes 6 et 7 dont les véhicules empruntent habituellement la plateforme de la ligne 4 de tramway sur tout ou partie des boulevards du Jeu-de-Paume, Ledru-Rollin, du Professeur Louis-Vialleton et Henri IV.

De nouvelles perturbations sont prévisibles sur le réseau de tramways de Montpellier, demain, dimanche 17 février 2019, les gilets jaunes ayant l’intention de défiler, à compter de 13h, entre l’Esplanade Charles-de-Gaule et l’hôtel-de-ville de Montpellier.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau | Tagué , , , , | 1 commentaire

16 février 2019 – La rame 101 Tango Stadler rhônexpress aux couleurs du salon de l’auto de Genève 2019

La rame 101 Tango Stadler rhônexpress aux couleurs du salon de l’auto de Genève 2019, circulant en direction de Lyon Gare Part-Dieu – Villette, est photographiée à l’approche de la gare de Villeurbanne, où elle ne marque pas l’arrêt, le vendredi 15 février 2019. Copyright : Yvon Brument

Une des six rames Tango du constructeur suisse Stadler, qui opèrent sur la ligne rhônexpress, reliant Lyon Gare Part-Dieu – Villette à l’aéroport international de Lyon – Saint Exupéry en moins de trente minutes dans les deus sens, la 101 plus précisément, a revêtu un pelliculage intégral aux couleurs du salon de l’auto de Genève 2019.

Ce salon, connu sous le nom de Geneva International Motor Show, aura lieu du jeudi 7 mars au dimanche 17 mars 2019 au Palexpo, Le Grand-Saconnex, à proximité de l’aéroport international de Genève-Cointrin.

La nouvelle Renault Clio 5 et la nouvelle Peugeot 208 seront présentées en avant-première mondiale à l’ouverture de ce salon annuel qui a accueilli plus de 660 000 visiteurs en 2018 contre plus de 690 000 en 2017.

Info : Yvon Brument et Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Voyages | Tagué | 2 commentaires

14 février 2019 – Ligne 5, comparatif entre le tracé présenté au mois de septembre 2018 et celui présenté ce jeudi 14 février 2019

Le tracé de la ligne 5 de tramway présenté par Philippe Saurel, maire de la ville de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, ce jeudi 14 février 2019, sera-t-il enfin le bon ?

Le nouveau tracé devrait être soumis au vote des élus de la métropole au mois de mars 2019, ensuite, s’il est approuvé, il sera nécessaire de lancer une nouvelle enquête publique en vue de l’obtention d’une nouvelle déclaration d’utilité publique pour la partie du tracé modifiée entre l’EAI et la rue Rouger-de-Lisle, via Ovalie. Le chantier de la partie nord de la ligne 5 devrait débuter à la fin de cette année 2019. La question est de savoir si cette section de ligne sera mise en service sans attendre l’achèvement des travaux de la section ouest de cette même ligne, qui devraient commencer deux ou trois ans plus tard ? Si tel était le cas, les premières nouvelles rames pourraient assurer la liaison entre le terminus temporaire « Agropolis » et la gare de Montpellier Sud de France dès l’été 2022 en empruntant les voies de la ligne 1 jusqu’à la place Albert 1er, les voies de la ligne 4 entre cette place et la gare Saint-Roch, les voies de la ligne 3 entre le Pont-de-Lattes et les Rives du Lez, avant de poursuivre jusqu’à la gare excentrée de Montpellier via Odysseum, sous un numéro de ligne à définir.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Ligne 5 | Tagué , | 1 commentaire

11 février 2019 – Google Maps Transit, les choses vont-elles enfin bouger à Montpellier ?

 

La rame 2048 Citadis 302 Altom multilignes à la livrée « La Sunny French Tech Attitude » est photographiée à la station « Louis Blanc » commune aux lignes 1 et 4, le samedi 9 février 2019. Copyright : Edouard Paris

Le dimanche 18 février 2018, tramwaydemontpellier.net mettait en ligne une info intitulée : « Google Maps Transit, la majorité des réseaux de transports publics français, équipés d’une ou plusieurs lignes de tramway, ne partagent toujours pas leurs données transport« .

En voici les principaux extraits :

« Depuis l’hiver 2014, tramwaydemontpellier.net recense chaque année les métropoles ou agglomérations françaises équipées d’une ou plusieurs lignes de tramway qui communiquent leurs données transport à Google Maps Transit notamment.

C’est le statut quo par rapport à l’année dernière dans la mesure où on compte seulement six réseaux de transports publics français qui facilitent la vie des utilisatrices et utilisateurs de Google Maps, plus particulièrement celles et ceux qui voyagent à titre professionnel ou à titre privé, en leur permettant de consulter sur cette application très prisée les horaires de passage à une station de tramway donnée mais aussi à un arrêt de bus ou à une station de métro en appuyant ou en cliquant, selon le terminal utilisé, sur un pictogramme dédié.

Sur les vingt-cinq métropoles ou agglomérations françaises qui disposent d’une ou plusieurs lignes de tramway, il faut faire le tri entre quatre catégories de réseaux, des plus coopératifs à ceux qui son muets sur le sujet :

– la première comprend les réseaux où il est possible de visualiser le tracé des lignes, de localiser les stations et de consulter les horaires de chaque station : Bordeaux, Marseille, Nice, Paris – Île de France, Strasbourg et Valenciennes

– la deuxième où tout un chacun peut visualiser le tracé des lignes et localiser les stations : Besançon, Dijon, Grenoble, Le Mans, Lille, Lyon, Montpellier (le bouclage de la ligne 4 est absent), Mulhouse, Nantes, Orléans, Rouen et Saint-Etienne

– la troisième où seul le tracé de la ligne ou des lignes est disponible mais il faut le deviner : Angers, Brest, Reims, Toulouse et Tours

– et la quatrième catégorie où aucun tracé de ligne n’apparaît sur Google Maps : Aubagne et Le Havre.

Il est tout-à-fait surprenant que les réseaux de transports publics des métropoles françaises à vocation internationale comme Lyon, Montpellier, Nantes et Toulouse n’aient pas sauté le pas, d’autant plus qu’il faut partir du principe qu’une personne de passage ne vas pas surcharger son terminal de type smartphone ou i-phone d’une application transport propre à la ville où elle séjourne, pour quelques heures ou quelques jours, dont elle n’aura plus l’utilité par la suite. Tout est une question de volonté politique. »

Au recensement de l’hiver 2019, seule l’agglomération de Besançon a rejoint Bordeaux, Marseille, Nice, Paris – Île de France, Strasbourg et Valenciennes. Si les horaires du nouveau prolongement de la ligne T3b, dans Paris intra-muros, entre « Porte de La Chapelle » et « Porte d’Asnières », inauguré le samedi 24 novembre 2018, sont disponibles, il n’en est pas de même pour la portion de ligne T2 à Nice, qui n’apparait pas encore sur Google Maps, ce qui est fort dommage dans la mesure où l’aéroport international Nice Côte d’Azur est desservi par cette nouvelle ligne de tramway depuis le samedi 15 décembre 2018.

A Montpellier, à compter du samedi 16 février 2019, Google France va ouvrir un Atelier Numérique gratuit dans des locaux situés dans l’ancienne mairie baptisée « Hôtel French Tech », à deux pas du centre commercial « Polygone ». Pour saluer cette implantation, il serait tout à fait normal que Montpellier Méditerranée Métropole communique enfin ses données transport à Google.

Info : Edouard Paris

Publié dans Fourre tout, Infos réseau, Voyages | Tagué , | 5 commentaires