9 mars 2014 – Applis transports, Montpellier fait du surplace


Dans son numéro 561 du mois de mars 2014, le mensuel Ville Rail & Transports consacre un dossier aux applications transports sous le titre « Les applications mobiles décollent-elles ?

Morceaux choisis :

« Exception faite de l’Ile-de-France, qui est souvent un cas à part, « globalement les applications des réseaux sont très mauvaises. La seule qui se démarque, c’est StrasMap, qui à l’avantage d’être multimodale, y compris sur les charges de trafic. Mais derrière une application de ce genre, il faut avoir le réseau multimodal qui va avec et c’est le cas de Strabourg« , estime Julien de Labaca, consultant et blogeur mobilité. »

« Google Maps est un outil fabuleux utilisé dans toutes les capitales européennes qui intègre jusqu’aux pistes cyclables et le temps réel. En France, on a peur, on refuse à Google d’accéder aux données transport, même théoriques. Mais où est la sensibilité de la donnée, là-dedans ?! », s’étrangle Julien de Labaca.

Concernant, Montpellier, la journaliste de VRT, Cécile Nangeroni, écrit : « TaM, l’application officielle des TaM (éditeur Wedia) n’est pas tout à fait à la page : la dernière version en date d’avril 2012 est aussi la première…Et fait un service minimum : plan des quatres lignes de tram, horaires des premier et dernier passages, fréquence, et localisation des arrêts à proximité. Et rien sur les bus ! D’où des avis utilisateurs à l’avenantqui se résument par « aucun intérêt »…sauf peut-être pour les touristes ! Et aussi : TDM (Transpors de Montpellier), développée par Julien Fouilhé, est jugée rapide, simple, complète, c’est un peu l’application que les voyageurs attendaient. Mais problème, l’exploitant TaM ayant fermé l’accès à ses données, elle est désormais en veille. »

Copyright : Louis Ferdinand

Copyright : Louis Ferdinand

Note du webmestre : avec le départ acquis de Robert Subra, actuel président des Transports de l’Agglomération de Montpellier (TaM), qui a largement atteint la limite d’âge (77 ans en 2014), non retenu sur la liste du candidat PS aux municipales, Jean-Pierre Moure, il faut souhaiter que le prochain président nommé à cette fonction insufflera un vent nouveau au sein des TaM, en ouvrant, dès le mois d’avril 2014, les données transport à Google et à tous les talentueux développeurs d’applications afin que les déplacements des voyageurs, habitants de l’agglomération ou simples touristes, s’en trouvent facilités.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s