26 août 2021 – Mise en oeuvre de la phase 2 de la gratuité des transports sur le réseau TaM Montpellier 3M à compter du mercredi 1er septembre 2021 dans un contexte économique dégradé


Dès le mercredi 1er septembre 2021, les habitants de la métropole de Montpellier âgés de moins de 18 ans et de 65 ans et plus bénéficieront de la gratuité des transports en commun sur le réseau TaM Montpellier 3M sept jours sur sept à la condition d’avoir entrepris les démarches nécessaires pour obtenir le Pass gratuité.

La tranche d’âges 18 à 64 ans se contentera de la gratuité les samedis et dimanches à la condition d’être titulaire du Pass week-end gratuit réservé aux seuls habitants de la métropole de Montpellier et dont la mise en oeuvre remonte au premier week-end du mois de septembre 2020 (phase 1).

La phase 3 correspond à l’application de la gratuité totale pour tous d’ici à la fin de l’année 2023, à condition toutefois d’être domicilié(e) le moment venu dans une des 31 communes de la métropole de Montpellier et de faire les démarches utiles pour l’obtention du sésame.

Le lancement de la phase 2 de la gratuité des transports sur le réseau TaM Montpellier 3M intervient dans un contexte économique dégradé qui existait déjà au moment de la mise en place de la phase 1.

En 2020, principalement en raison de la pandémie de la Covid-19, le chiffre d’affaires de TaM Montpellier 3M a fléchi de 29,05 % par rapport à celui enregistré en 2019. Il s’est élevé à 47 694 375 € en 2020 contre 67 229 085 € l’année précédente. Concernant les charges d’exploitation, celle-ci ont reculé de 5,70 % en 2020 par rapport à 2019, soit 104 322 239 € contre 110 630 955 €. Toujours en 2020, TaM Montpellier 3M a enregistré une perte de 6 784 621 € contre un bénéfice de 1 199 299 € en 2019.

L’excercice 2021 ne se présente pas sous les meilleurs auspices. Au premier semestre 2021, la fréquentation de l’activité Transport n’est plus remontée au-delà de 55 % depuis le 2ème confinement de novembre 2020, et a chuté à 35 % avec le 3ème confinement d’avril 2021. Dans le budget primitif 2021 de Montpellier Méditerranée Métropole, il est ainsi prévu une contribution financière au délégataire TaM de 72,4 M€ qui intègre le déploiement en année pleine de la gratuité des transports publics pour les métropolitains les weekends et mise en place en 2021 de la seconde phase de la gratuité pour les jeunes et les séniors métropolitains.

Montpellier Méditerranée Métropole estime à 25 M€ par an le coût de la gratuité totale pour tous les habitants de la métropole programmée pour la fin de l’année 2023. Un montant largement sous-estimé dans la mesure où en 2019 les habitants de la métropole ont dépensé 33 M€ environ dans l’achat des tickets et abonnements sur les 37,37 M€ encaissés par TaM Montpellier 3M à ce titre. A ces 33 M€, il faut ajouter les dépenses supplémentaires indispensables pour faire face à une forte augmentation de la fréquentation sur le réseau TaM Montpellier 3M, que Jean-Pierre Rico, maire de Pérols, délégué métropolitain à la mise en place de la police des transports, évalue à 50 % (120 millions de voyages annuels en 2025 contre 80 millions en 2019). A titre de comparaison, à Nantes, le coût annuel d’une gratuité totale pour tous, qu’ils soient habitants ou non de la métropole nantaise, a été estimé à 70 M€ par la maire socialiste de Nantes et présidente de la Métropole. Ce chiffre intégre la perte totale des recettes issues de la vente des titres de transport et un renforcement du service pour répondre à la hausse très probable de la fréquentation induite par la gratuité.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 26 août 2021 – Mise en oeuvre de la phase 2 de la gratuité des transports sur le réseau TaM Montpellier 3M à compter du mercredi 1er septembre 2021 dans un contexte économique dégradé

  1. RAOUL dit :

    De deux choses l’une, soit les décideurs de ce projet sont incompétents, puisqu’ils sous-estiment son coût, soit ils dissimulent la réalité pour « rassurer » le contribuable, en sous-estimant ses capacités d’analyse… inquiétant, dans les deux cas.
    Au niveau de la vente de titres de transport, à terme, combien d’emplois supprimés à la Tam, pourra-t-on réaffecter tous les agents concernés sans en avoir les moyens ? Conséquences également au niveau du réseau de revendeurs ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.