18 janvier 2014 – Contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier à l’horizon 2017


Quel est le point commun entre le contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier et la ligne 5 du tramway de Montpellier qui reliera la commune de Lavérune à celle de Clapiers via le centre de Montpellier? Les deux lignes devraient entrer en service au cours du quatrième trimestre 2017.

Si les travaux de la ligne 5 du tramway de Montpellier doivent débuter au printemps 2014, ceux du contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier ont déjà commencé en 2013.

Du côté de Montpellier, au lieudit « La Jasse de Maurin », sur la commune de Lattes, un premier aiguillage de grande longueur et un coupon de voie nouvelle propre au contournement ont été  posés au cours de la nuit du 7 au 8 décembre 2013. Les travaux de raccordement de la ligne classique à la future ligne nouvelle mixte fret/TGV à la Jasse de Maurin impliquent une interruption totale du trafic des trains entre Montpellier et  Narbonne, trois week-ends du mois de janvier 2014 et un week-end du mois de février 2014, entre 18h00 le samedi et 11h00 le dimanche. Ce fut le cas le week-end dernier,  11 et 12 janvier, ce sera le cas ce week-end, 18 et 19 janvier, et les week-ends suivants, 25 et 26 janvier, 1er et 2 février.

Le contournement ferrovaire Nîmes-Montpellier devrait voir circuler nettement plus de convois internationaux de fret que de trains à grande vitesse. Les trains qui accèderont à la nouvelle ligne à la hauteur de Manduel, à l’Est de Nîmes, ne pourront plus la quitter avant le raccordement de La Jasse de Maurin à Lattes au Sud-Ouest de Montpellier. Même topo dans l’autre sens. Ainsi, la mise en service de la gare Sud de France à proximité de la zone ludico-commerciale Odysseum à Montpellier, dès l’ouverture du contournement au quatrième trimestre 2017, pourrait sonner le glas de la desserte de Nîmes par les TGV, en entendant l’hypothétique construction de la gare TGV de Nîmes-Manduel. Le maintien de la desserte de la gare de Nîmes centre par tous les TGV, à l’entrée en service du contournement, pénaliserait fortement la gare Sud de France de Montpellier, dont le coût de sa construction est évalué à 135 millions d’Euros, la gare Saint-Roch de Montpellier, dont les travaux de rénovation estimés à 56 millions d’Euros sont en cours, conservant tout son attrait et tous les TGV, via la ligne classique Nîmes-Montpellier, sans aucun gain de temps sur les relations avec Bruxelles, Lille, Paris, Lyon, Genève et Marseille par rapport à aujourd’hui. Une gare Saint-Roch desservie à ce jour par quatre lignes de tramway.

Info : Louis Ferdinand et Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 5, Voyages, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 18 janvier 2014 – Contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier à l’horizon 2017

  1. Ping : 13 mars 2015 – La première section du tablier métallique d’un des viaducs ferroviaires du contournement de Nîmes et Montpellier (CNM) enjambe désormais les voies de la ligne 3 | Tramway de Montpellier

  2. Ping : 5 août 2015 – Gare TGV Montpellier Odysseum Sud de France, ça se précise | Tramway de Montpellier

  3. Ping : 1er avril 2016 – Les Nîmois devront-il se passer de TGV à compter de la mi-décembre 2017 ? | Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s