29 juillet 2021 – Le choix du bus à hydrogène contraint la Métropole de Montpellier à construire un nouveau dépôt bus et tramway à la campagne


Montpellier Méditerranée Métropole à l’intention de se porter acquéreur de 51 bus à hydrogène dans l’avenir. Les 21 premiers seraient livrées en 2023 et les 30 suivants à l’horizon 2025.

C’est essentiellement en raison du choix du bus à hydrogène que la Métropole de Montpellier se voit contrainte à construire un nouveau dépôt bus et tramway à la campagne, là où la densité de population est moins élevée, ceci dans la mesure où la nouvelle entité doit être équipée d’une centrale de production de l’hydrogène prétendument vert et d’une station de distribution de ce carburant hautement inflammable, des installations qui n’auraient pas leur place dans l’enceinte du dépôt Les Hirondelles, quartier Mosson, ou de celle du dépôt La jeune Parque, ZAC Garosud, toutes deux situées à proximité de bâtiments à usage commercial, artisanal ou industriel et d’immeubles et pavillons à usage d’habitation.

Selon le quotidien régional Midi Libre, dans un article paru dans son édition Montpellier et sa région, le mercredi 28 juillet 2021, le nouveau centre d’exploitation tramway et bus, d’un coût estimé à 100 M€, sera construit dans le quartier Grammont à Montpellier et remplacera à terme le dépôt La jeune Parque qui du coup fermera ses portes.

Le plus surprenant réside dans le fait que le nouveau garage atelier doit accueillir 39 rames de tramway et 40 bus alors que la capacité actuelle de stationnement du dépôt La jeune Parque s’élève à 33 rames de tramway et 72 bus et que dans la perspective de la mise en service de la ligne 5 de tramway il était prévu depuis quelques années déjà une extension du dépôt La jeune Parque consistant en la création de deux voix supplémentaires de remisage aptes à recevoir au total 4 rames de tramway, le nombre de places allouées aux autobus étant réduit à 45.

Par ailleurs, à la lecture de l’article du quotidien Midi Libre, Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, joue à la jeune fille effarouchée en affirmant ainsi : « Les bras ont commencé à m’en tomber quand on m’a dit qu’il fallait construire un nouveau dépôt. Rien n’était prévu ! Nous avons donc cherché un site pour une opération, qui, à terme, permettra de répondre aux besoins du développement du réseau de transport et de l’améliorer. » Une déclaration tout à fait étonnante quand on sait que son prédécesseur aux deux fonctions, Philippe Saurel, avait dévoilé, pendant sa campagne électorale aux municipales de 2020, un projet de ligne 6, une modification du tracé de la ligne 1 et l’emplacement d’un nouveau dépôt TaM Montpellier 3M à l’endroit même retenu par la nouvelle équipe en place, un Philippe Saurel qui a été le premier à jeter son dévolu sur le bus à hydrogène.

Au vu des dysfonctionnements récurrents de la centrale de production d’hydrogène du dépôt de bus de Pau, dont seulement huit unités utilisent ce carburant, les élus de la Métropole de Montpellier devraient réfléchir à deux fois avant se s’engager définitivement dans un investissement extrêmement coûteux dont la seule raison d’être ne repose que sur la commande de 51 bus à hydrogène.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour 29 juillet 2021 – Le choix du bus à hydrogène contraint la Métropole de Montpellier à construire un nouveau dépôt bus et tramway à la campagne

  1. RAOUL dit :

    En ce qui concerne le transport urbain, les amateurs se succèdent à la Mairie et à la Métropole !

  2. Nico Las dit :

    Bonjour,

    Juste par curiosité, le dépôt de la jeune parque, construit il y a 15 ans, a coûté combien ? Parce qu’un transfert à 100 M€ c’est quand même pas rien ! Sans compter les voies d’accès et tout ce qui accompagne la création d’un site… Ce ne serait pas ce que l’on appelle jeter de l’argent par les fenêtres ?

  3. Eric dit :

    « des installations qui n’auraient pas leur place dans l’enceinte du dépôt Les Hirondelles, quartier Mosson, ou de celle du dépôt La jeune Parque, ZAC Garosud, toutes deux situées à proximité de bâtiments à usage commercial, artisanal ou industriel et d’immeubles et pavillons à usage d’habitation. »

    C’est vrai qu’il n’y a rien dans cette « campagne » comme vous dite. Juste le Zenith juste en face. Son déplacement est-il prévu dans le budget ?

  4. Ping : 13 août 2021 – Extension future des capacités du Centre d’Exploitation et de Maintenance « Les Hirondelles , quartier Mosson à Montpellier | «Tramway de Montpellier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.