3 février 2018 – Lignes 6 et 7 de bus urbains, des usagers et des riverains sont mis devant le fait accompli


Depuis le vendredi 22 décembre 2017, soit à la veille des vacances scolaires de fin d’année, les itinéraires des lignes 6 et 7 de bus urbains ont été profondément modifiés dans le secteur Arceaux, rue du Faubourg-Saint-Jaumes et Peyrou.

Sur son site internet, TaM Montpellier 3M indiquait alors une date butoir, en l’occurrence le mercredi 31 janvier 2018.

Début février 2018, les modifications d’itinéraires sont toujours en place au grand dam des usagers de la partie nord de la ligne 6, qui ne peuvent plus se rendre en bus dans le quartier des Arceaux, et des habitants des rues du Carré-du-Roi et Richer-de-Belleval. Des usagers et des riverains qui n’ont même pas eu la possibilité de donner leur avis sur le sujet, un bel exemple de la démocratie participative à la sauce montpellieraine, quand le premier magistrat de la ville n’a d’yeux que pour la Russie de Poutine (Putin en anglais) et que le siège de TaM Montpellier 3M est situé rue Léon Trotski, c’est tout dire.

Selon le média en ligne e-metropolitain.fr, qui au passage a de nouveau emprunté une photo publiée par tramwaydemontpellier.net, une pétition aurait été lancée par les riverains des rues étroites précitées consternés de voir passer jusqu’à 176 bus par jour, des véhicules presque aussi larges que la chaussée dédiée à la circulation automobile.

Dans le sens nord – sud-ouest, les bus des lignes 6 et 7 desservent depuis six semaines onze arrêts communs consécutifs : « Maison des Sports », « Auguste Broussonnet », « Albert 1er – Cathédrale », « Peyrou – Arc de Triomphe », « Saint-Guilhem – Courreau », « Saint-Denis », « Anatole France », « Gare Saint-Roch », « Rondelet », « Lycée Georges Clemenceau » et « Berthelot », soit trois de plus, les trois premiers cités, qu’antérieurement au vendredi 22 décembre 2017. Dans ce même sens, les usagers de la ligne 6 ont perdu les arrêts « Saint-Thérèse » et « Paladilhe » (parking des Arceaux). Quant à l’arrêt « Collège Camille Claudel » de cette même ligne 6, il a été déplacé dans ce sens de l’avenue d’Assas à la rue de Las-Sorbes avec à la clé des voitures qui se retrouvent coincées au beau milieu du carrefour de l’avenue d’Assas et de la rue de Las-Sorbès quand le bus stoppe à ce nouvel arrêt. Sur ce dernier point, le constat est identique au carrefour de l’avenue Chancel et de la rue Auguste-Broussonnet à cause de l’emplacement mal choisi du nouvel arrêt « Auguste Broussonnet » commun aux lignes 6 et 7.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 3 février 2018 – Lignes 6 et 7 de bus urbains, des usagers et des riverains sont mis devant le fait accompli

  1. Ping : 2 mars 2018 – A Montpellier, les conducteurs de bus plus à l’aise sur la neige que sur des pavés glissants par temps humide | Tramway de Montpellier

  2. Ping : 22 avril 2018 – Lignes 6 et 7 de bus urbains, les riverains des étroites rues du Carré-du-Roi et Richer-de-Belleval se sont-ils fait une raison ? | Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.