8 octobre 2021 – Montpellier Méditerranée Métropole obtient 20,06 M€ de l’Etat pour son projet de créer 4 lignes de bus à haut niveau de service (BHNS)


Dans le cadre du 4e appel à projets transports collectifs en site propre(TCSP) et pôles d’échanges multimodaux (PEM), dont les résultats ont été annoncés à Lille par Jean Castex, Premier ministre, le mercredi 6 octobre 2021, Montpellier Métropole obtient 20,06 M€ de l’Etat pour son projet de créer 4 lignes de bus à haut niveau de service (BHNS), dont 18,38 M€ pour les lignes M1, M2 et M3 et 1,68 M€ pour la ligne M4. Les travaux de ce projet devront avoir été lancés avant le mercredi 31 décembre 2025. Par démarrage des travaux, il faut entendre que 25 % du montant total devront avoir été juridiquement engagés.

La ligne M1, d’une longueur de 13 km environ, doit relier Castries à Montpellier (place de l’Europe) via Vendargues, Le Crès (quartier du Salaison), Notre-Dame de Sablassou à Castelnau-le-Lez et les pôles d’activité économique Euréka, Millenaire et Pompignane.

La ligne M2, d’une longueur de 15 km environ, remplacera l’actuelle ligne 15 (ex-Ronde) et reliera le quartier des Sabines à Montpellier à la gare Montpellier Sud de France via les boulevards de la ceinture de Montpellier.

La ligne M3, d’une longueur de 13 km environ, se substituera aux lignes 6 et 7 de bus dans leur partie nord-ouest et reliera dans les deux sens l’Hôtel du Département à Euromédecine en faisant un long crochet par le boulevard Henri-IV. Cette ligne M3 ne desservira pas la gare de Montpellier Saint-Roch contrairement aux lignes 6 et 7 actuelles, tant et si bien que sa clientèle devra descendre du BHNS pour continuer son trajet en tramway afin de rejoindre la gare centre de Montpellier à partir de la station « Place Albert 1er – Cathédrale » ou de la station « Peyrou – Arc de Triomphe » de la ligne 4.

La ligne M4, d’une longueur de 14 km environ, reliera Cournonsec à Montpellier (rond-point Maurice-Gennevaux) via Cournonterral, Pignan, Lavérune, dès lors que la future ligne 5 de tramway sera mise en service.

Les lignes M1, M2 et M3 devraient être exploitées avec des bus à hydrogène et la ligne M4 au moyen de bus GNV (gaz naturel pour véhicules).

Pour information, à l’issue du premier appel à projets transports collectifs lancé en 2008, dont les résultats ont été publiés le jeudi 30 avril 2009, le plafond record d’aide par l’Eat a été atteint par la Communauté d’agglomération de Montpellier avec 82,60 M€, dont 30,55 M€ au titre de la dynamique Espoir banlieues, affectés en totalité à la réalisation de la ligne 3 de tramway inaugurée le vendredi 6 avril 2012.

Lors du deuxième appel à projets de transports collectifs en site propre (TCSP), dont la liste des agglomérations sélectionnées a été dévoilée par le ministère de l’Ecologie, le mercredi 9 février 2011, Montpellier Agglomération s’est vu octroyer par l’Etat une subvention de 31,42 M€ pour la réalisation de la ligne 5 à la condition toutefois de démarrer les travaux avant la fin de l’année 2013, or le chantier a officiellement débuté le lundi 15 avril 2019 du côté de la route de Mende. Le bouclage de la ligne 4, finalisé le vendredi 1er juillet 2016, ne peut pas être considéré comme étant une amorce de la construction de la ligne 5 dans la mesure où l’Etat a versé une subvention de 5,66 M€ propre à ce bouclage.

Le palmarès du troisième appel à projets de la loi Grenelle II, lancé en 2013, a été proclamé le jeudi 18 décembre 2014. Montpellier Agglomération a décroché 3,9 M€ de soutien financier de la part de l’Etat pour réaliser l’extension de la ligne 1 de tramway entre l’actuel terminus « Odysseum » et ce qui était encore à l’époque la future gare de Montpellier Sud de France, à la condition impérieuse que les travaux de ce prolongement de ligne 1 soient engagés d’ici au dimanche 31 décembre 2017. Le chantier n’ayant toujours pas commencé à ce jour, Montpellier Méditerranée Métropole pourrait faire une croix sur les 3,9 M€.

Dans l’éventualité d’un cinquième appel à projets transports collectifs en site propre (TCSP) , Montpellier Méditerranée Métropole ne peut plus prétendre à demander des subventions pour les dossiers qu’elle a déjà soumis : ligne 5, prolongement de la ligne 1 jusqu’à la gare de Montpellier Sud de France et réalisation de quatre lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) dans le cas où les travaux de ces dernières ne démarreraient pas avant la fin de l’année 2025.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.