1er juin 2019 – Carnet de voyage : Séville


A Séville, la rame 302 Urbos 3 CAF est photographiée au terminus « Plaza Nueva », le dimanche 26 mai 2019. Copyright : Christophe Clément

Séville, capitale de la province de Séville et de la communauté autonome d’Andalousie, quatrième ville d’Espagne par sa population (689 434 habitants en 2017 sur un total de 1 535 379 habitants dans son unité urbaine) est équipée à ce jour d’une seule ligne de tramway, dénommée Metrocentro, d’une longueur de 2,2 km à l’écartement standard de 1 435 mm, dont une première section « Plaza Nueva » – « Prado de San Sebastian » a été inaugurée le dimanche 28 octobre 2007. Le prolongement jusqu’à « San Bernardo » a été inauguré le vendredi 15 avril 2011.

Cette minuscule ligne, à l’echelle de cette métropole, relie donc « Plaza Nueva », dans le centre-ville historique, à « San Bernardo », un pôle d’échanges intermodal.

Il existe trois stations intermédiaires entre le terminus « Plaza Nueva » et le terminus « San Bernardo » : « Archivo de Indias », « Puerta Jerez » et « Prado de San Sebastian ».

A l’origine, le service était assuré par des rames Urbos 2 CAF qui circulaient sous ligne aérienne de contact entre « Plaza Nueva » et « Prado de San Sebastian ». Cependant, au moment de la Semaine sainte, les caténaires devaient être démontées dans le centre-ville historique de Séville pour ne pas gêner les processions religieuses et la circulation du tramway devait être interrompue entre « Plaza Nueva » et « Puerta Jerez ». Pour remédier à cette problématique, les rames Urbos 2 CAF ont été remplacées au mois de mai 2010 par des rames Urbos 3 CAF de 31,26 m de long et de 2,40 m de largeur extérieure, d’une capacité de 275 passagers, qui sont équipées de supercondensateurs permettant une circulation autonome sans catenaire en centre-ville historique entre deux stations et dont la recharge en vingt secondes, au moyen du pantographe, s’opère au terminus « Plaza Nueva » et dans les stations « Archivo de Indias » et « Puerta Jerez ». La ligne aérienne de contact est conservée entre la place Don-Juan-de-Austria, non loin de la station « Prado de San Sebastian », et le terminus « San Bernardo ». Les rames Urbos 3 CAF sont aux nombre de cinq, mais seules quatre sont nécessaires à l’exploitation de la ligne, la cinquième rame étant gardée en réserve. Ces rames sont numérotées 301 à 305 et revêtent des pelliculages publicitaires.

Info : Christophe Clément et Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.