15 janvier 2016 – Zoom sur le tramway de Nice


L’inauguration de la première ligne de tramway moderne de Nice remonte au samedi 24 novembre 2007 et sa mise en service commercial au lundi 26 novembre de la même année.

A ces dates, la ligne T1 affichait une longeur de 8,7 km entre le terminus nord-ouest « Las Planas » et le terminus nord-est « Pont Michel » et comprenait dix neuf stations intermédiaires. Elle était parcourue par vingt rames Citadis 302 Alstom de 33,02 mètres de long et 2,65 m de largeur extérieure, numérotées 001 à 020. Le ticket magnétique à l’unité coûtait 1,00 € et le ticket magnétique 10 trajets 10,00 €.

La succès de cette unique ligne de tramway étant au rendez-vous, il fut décidé de commander huit nouvelles rames Citadis 302 Alstom numérotées de 021 à 028 dont la livraison est intervenue au cours de l’année 2010.

Sur les vingt-huit rames du parc, quinze d’entre-elles, les 014 à 028, ont reçu chacune deux modules supplémentaires et sont de ce fait devenues des rames Citadis 402 Altom d’une longueur unitaire de 44 mètres opérationnelles depuis mi-décembre 2012.

À l’arrivée d’une rame en station, le voyageur est censé savoir à l’avance s’il s’agit d’une rame courte (Citadis 302 cinq modules) ou d’une rame longue (Citadis 402 sept modules) grâce à la couleur du nez de chaque motrice, marron clair métallisé pour les 302 et jaune d’or pour les 402.

Toutes les rames sont dotées de batteries qui les autorisent à circuler sur deux tronçons dépourvus de lignes aériennes de contact entre « Masséna » et « Opéra – Vielle Ville » et entre « Cathédrale – Vieille Ville » et « Garibaldi », dans les deux sens.

Après avoir été testés à la station « Gare Thiers » dès 2009, trois autres stations très fréquentées de la ligne T1, « Jean Médecin », « Masséna » et « Opéra – Vieille Ville », ont été équipées de valideurs extérieurs fin juillet 2012.

Le vendredi 3 mai 2013, le prix du ticket à l’unité, valable 74 minutes à partir de sa première validation, est passé à 1,50 €, mais celui à 10 trajets est resté stable à 10,00 €.

La ligne T1 a gagné cinq cents mètres en longueur avec la mise en service, le samedi 6 juillet 2013, du nouveau terminus nord-est « Hôpital Pasteur », l’ancien terminus « Pont Michel » devenant la vingtième station intermédiaire. Le même jour, le terminus nord-ouest « Las Planas » était renommé « Henri Sappia ».

En 2015, la fréquentation moyenne de la ligne T1 en semaine était de 93 000 voyageurs par jour. Le record du nombre d’usagers sur une journée d’exploitation a été enregistré le mercredi 14 octobre 2015, avec 109 244 validations.

A Nice, en ce début d’année, le ticket à l’unité coûte 1,50 € et le ticket 10 trajets est toujours à 10,00 €. La carte d’abonnement annuel des jeunes de 19 à 25 ans est une des moins chères de France (153,00 €) après Toulouse (100,00 €).

La future ligne T2 suit l’axe ouest-est de la ville, avec deux branches à l’ouest, une branche nord de 1,7 km, se dirigeant vers la plaine du Var, allant de Saint-Augustin jusqu’à Nikaïa et au Centre Administratif Départemental (CADAM), et une branche sud de 1,9 km, desservant les deux terminaux de l’aéroport international de Nice Côte d’Azur depuis Saint-Augustin. Le tronc commun entre Saint-Augustin (Grands Arénas) et Port Lympia s’étend sur 7,7 km dont 3,2 km en tunnel en centre-ville.

Le T2 sera de loin la ligne de tramway la plus onéreuse de France avec un coût estimé à 650 millions d’Euros hors taxe (valeur décembre 2009) .

Les travaux ont débuté au mois d’octobre 2013 et la mise en service est annoncée pour 2018.

Jusqu’au dimanche 31 janvier 2016, les habitants de la métropole Nice Côte d’Azur sont invités à choisir le design des rames de cette future ligne T2.

Les rames Citadis X05 Alstom de la future ligne T2 ne seront pas aptes à circuler sur l’actuelle ligne T1 et vice versa, d’autant plus qu’il n’est prévu aucun raccordement entre les deux lignes, à l’instar de ce qui va se passer à Rennes avec la future ligne b de métro.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour 15 janvier 2016 – Zoom sur le tramway de Nice

  1. Roman Rebesko dit :

    A ajouter pour les correspondances « douces » sur la place Masséna un service de vélos taxis…
    qui peuvent vous emmener vers la promenade des Anglais ou dans les rues piétonnes pour quelques euros. et même – par téléphone – venir vous chercher devant un magasin… pour vous emmener déjeuner au Marché du cours Saleya le long de la promenade – ( conseil = demander le prix avant car il y a des « arnaqueurs free ». Testé il y a 3 mois – pas d’intérêt perso dans l’entreprise ).

  2. Ping : 16 février 2016 – A Hong Kong, on ne s’ennuie pas | Tramway de Montpellier

  3. Ping : 11 mars 2016 – Google Maps Transit a séduit Marseille, Nice et Valenciennes | Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s