21 mai 2015 – Bouclage de la ligne 4 : une cérémonie officielle de la première soudure des rails bidonnée, sans doute une première en France


Alors que la pose des voies, les soudures des rails et le scellement des traverses dans le béton ont déjà été réalisés dans la partie basse du boulevard Henri IV, entre la rue Armand-Gauthier et la place Albert 1er, il y a respectivement trois semaines pour ce qui est de la pose des voies et des soudures des rails et plus d’une semaine pour le scellement des traverses dans le béton, le service communication de Montpellier Métropole Méditerranée n’a pas trouvé mieux que de choisir cette portion de voies pour organiser la cérémonie officielle de la première soudure des rails, ce jeudi 21 mai 2015, à 10h00, à la hauteur de la Faculté de Médecine. Pour ce faire, la société en charge de la pose des voies a dû dans un premier temps casser du béton sous le rail afin de créer une petite cavité et dans un second temps couper verticalement un très petit bout de rail à gorge avec une scie spéciale dans le but d’obtenir un espace vide autour duquel un moule sera installé afin de procéder à la soudure, le tout dans la plus pure tradition montpelliéraine de :  » je construis, je casse, je reconstruis… ».

Au moment où Philippe Saurel, maire de la ville de Montpellier et président de Montpellier Métropole Méditerranée, discourait, le klaxon deux tons de véhicules de pompiers se fit entendre du côté de la place Albert 1er toute proche, un des sites du chantier de bouclage de la ligne 4, où les soldats du feu avaient été appelés pour une fuite de gaz.

Un cordon de sécurité a été dressé tout autour de la place Albert 1er et les pompiers ont demandé à des personnes d’évacuer les immeubles jouxtant la place, fait arrêter la circulation des rames des lignes 1 et 4, mais à aucun moment ils n’ont osé interrompre la cérémonie officielle de la soudure des rails bien que celle-ci se déroulait à proximité de la fuite de gaz.

Info : Anje34 et Edouard Paris

Note : article cité par Montpellier journal dans sa revue de presse du dimanche 31 mai 2015.

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 4, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour 21 mai 2015 – Bouclage de la ligne 4 : une cérémonie officielle de la première soudure des rails bidonnée, sans doute une première en France

  1. Louis Ferdinand dit :

    Vraiment, là on touche le fond, même Frêche n’a pas osé faire cela. Saurel fait parti de ces élus traînant comme des boulets une armée de communicants et autres attachés de presse qui les poussent à agir en fonction d’un calendrier établi sans tenir compte des impératifs techniques. Sans compter le coût de cette « réjouissance », des dizaines de fonctionnaires, de techniciens mobilisés pour que les tartarins de service puissent nous faire connaître l’étendu de leur outrecuidance. Il est regrettable que Monsieur le Préfet si rigoureux par ailleurs ce soit laissé embarquer dans cette guignolade.

  2. Yogui dit :

    Permettez-moi une petite précision. Vous dites : Pour ce faire, la société en charge de la pose des voies a dû dans un premier temps casser du béton sous le rail afin de créer une petite cavité et dans un second temps couper verticalement un très petit bout de rail à gorge avec une scie spéciale dans le but d’obtenir un espace vide autour duquel un moule sera installé afin de procéder à la soudure.
    Ceci est faux. Premièrement, le béton n’a pas été cassé à cet endroit, l’évènement était prévu avant bétonnage, et donc l’entreprise a fait en sorte de ne pas bétonner totalement à cet endroit. Deuxièmement, le rail n’a pas été scié du tout. Encore une fois l’évènement étant prévu depuis longtemps, cette soudure a été « sautée », pour être simplement remise à plus tard. Et tout ceci n’a aucune incidence technique ou planning sur les travaux, c’est une formalité.
    Cet évènement a donc été anticipé et a été organisé pour faire les choses en toute intelligence.
    Participant au projet, je tenais tout de même à ce que les informations portées au public soient bonnes.

  3. claude34 dit :

    Le coup de la soudure bidon, là je suis d’accord c’est minable … Comprends pas, ils soudent beaucoup de rails en ce moment, donc il aurait été possible de se caler sur une vraie soudure. Comme le dit Louis, sûrement le boulot d’un communiquant idiot qui a décidé d’organiser son délire au mépris de toute considération technique.

  4. ersay34 dit :

    A 16h49 , deux commentaires contre un totalement opposés : qui croire et comment voulez vous être bien renseignés. Vu les antécédents du site envers Georges FRECHE, je pencherai pour YOGUI.

    • MmM dit :

      Juste pour préciser, la soudure n’est pas du tout bidon. Après on peut toujours débattre sur le fait que ce soit la première ou pas la première.
      Personnellement je trouve cela peu intéressant.
      Par contre le webmaster peut relayer l’information importante sur l’accord trouvé avec la Chancellerie pour la mise en oeuvre des 2 ascenseurs de la future station « Peyrou – Arc de Triomphe ».

  5. Roman REBESKO dit :

    On est proche de la symbolique de la pose « première pierre »…
    …qui souvent n’est même pas ensuite intégrée dans la « construction » réelle…
    Aux USA pour des lignes de chemin de fer, c’était le « dernier clou » sur les rails qui était célébré
    ( par exemple un clou en or pour la ligne transcontinentale Atlantique Pacifique).

  6. Ping : 1er juin 2015 – Outre sa page de couverture, le MMMmag du mois de juin consacre deux pages au chantier de bouclage de la ligne 4 de tramway | Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s