25 avril 2015 – Le WiFi gratuit à bord des rames…du rhônexpress


Sur la ligne de tramway rapide « rhônexpress » d’une longueur de 22 kilomètres, mise en service le lundi 9 août 2010 et qui relie en vingt-neuf minutes la gare et le quartier d’affaires de Lyon Part-Dieu Villette à l’aéroport international de Lyon-Saint Exupéry, le WiFi gratuit est disponible à bord des six rames Tango du constructeur suisse Stadler depuis la fin du mois de mars 2015 y compris  sur la section à double voie « Meyzieu Z.I. » – « Aéroport Lyon-Saint Exupéry » où les rames atteignent la vitesse de 100 km/h. Pour l’anecdote, à Montpellier, Georges Frêche, président de Montpellier Agglomération et de la région Languedoc-Roussillon, avait souhaité que les rames fleuries soient équipées du système de connexion sans fil WiFi dès la mise en service commercial de la ligne 2, le lundi 18 décembre 2006, ce qui aurait été une première en France. Cependant pour des raisons techniques le projet n’a jamais vu le jour.

L’aéroport international de Lyon a célébré au début de cette semaine, lundi 20 avril 2015, le quarantième anniversaire de son ouverture au trafic aérien. Son inauguration par le Président de la République de l’époque, Valéry Giscard d’Estaing, remonte au samedi 12 avril 1975, sous le nom de « Lyon-Satolas ». Satolas-et-Bonce étant la commune sur laquelle a été construite la plateforme aéroportuaire. Il est baptisé « Lyon-Saint Exupéry », le jeudi 29 juin 2000, jour du centième anniversaire de la naissance du célèbre aviateur et écrivain Antoine de Saint-Exupéry, né à Lyon, le 29 juin 1900. Le père du webmestre a assisté à cette cérémonie officielle avec ses collègues de la promotion HEC 1947 « Saint-Exupéry ». Le lendemain, vendredi 30 juin 2000, à Montpellier, c’est un HEC promotion 1961, Georges Frêche, qui inaugurait la ligne 1 du tramway moderne de Montpellier. Au cours de l’année 2000, le trafic voyageurs de l’aéroport de Lyon s’est élevé à 6 021 061, celui de Montpellier affichant 1 750 029 voyageurs, le plus haut chiffre jamais égalé ni dépassé depuis. En 2014, à titre de comparaison, Lyon a totalisé 8 467 093 voyageurs et Montpellier 1.445.273.

Entre le mercredi 18 mars et le mardi 31 mars 2015, deux rames rhônexpress ont chacune revêtu une livrée tout à fait particulière. Alors que cette ligne de tramway rapide a pour principale mission de faciliter l’accès à l’aéroport international de Lyon-Saint Exupéry, les rames numérotées 104 et 105 ont été habillées d’un pelliculage aux couleurs d’Eurostar, l’entreprise ferroviaire de droit britannique qui exploite des trains à grande vitesse entre Londres Saint-Pancras et Paris gare du Nord d’une part et entre Londres et Bruxelles Midi d’autre part, dans le but de promouvoir la nouvelle liaison saisonnière par le rail Londres Saint-Pancras – Marseille Saint-Charles via Lyon Part-Dieu et Avignon TGV, à compter du vendredi 1er mai 2015.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 2, Voyages, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 25 avril 2015 – Le WiFi gratuit à bord des rames…du rhônexpress

  1. Miguel dit :

    Le WiFi gratuit… mais une fois qu’on a payé le tramway (15,80€ l’aller simple et 27,40€ l’aller et retour). Ça fait cher la gratuité!
    Ce tram rapide prouve une chose: à Lyon, on va à l’aéroport en tramway. Très peu de voyageurs aériens arrivent à St-Exupéry en TGV (la gare TGV est pourtant dans l’aéroport), et ça se comprend bien: en majorité, ils viennent de la région de Lyon, donc ils arrivent par le TER (terminus Part-Dieu), la voiture, le tram ou le bus, mais pas par le TGV. Pour les gens qui viennent de loin (Montpellier par exemple) et qui prennent le TGV, les trains arrivant à St-Exupéry sont trop rares pour que ce soit une option raisonnable, donc presque toujours c’est à la Part-Dieu qu’on descend.
    Alors a fortiori à Montpellier: l’aéroport est modeste (clientèle beaucoup plus locale qu’à Lyon, et donc arrivant très rarement en TGV), et il est à 3 km du projet de gare de la Mogère (et non collé à la gare TGV comme à Lyon). Ce qui fait que la notion de « correspondance entre la gare TGV et l’aéroport » est purement théorique. Il y a des Montpelliérains qui vont en TGV à l’aéroport de Barcelone ou à celui de Paris-Roissy, par contre l’inverse est hautement improbable!

  2. Ping : 5 novembre 2015 – Le WiFi à bord de la rame 2076 Citadis 402 Alstom à la livrée « Vingt mille lieues sous les mers  | «Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s