7 avril 2019 – Caen, vivement le tramway fer en septembre 2019


Rue de la gare à Caen, une rame Citadis 305 Alstom en essais est photographiée à la hauteur du triangle de voies, où viendra se greffer le T2 aux T1 et T3, avant de franchir le pont Wiston-Chruchill, le mardi 26 mars 2019. Copyright : Michel Bozzola

Après des années de galère, la clientèle du réseau Twisto de Caen Normandie Métropole va enfin pouvoir se déplacer de manière fiable et confortable, ce qui n’a pas été le cas pendant 5525 jours, (15 ans, 1 mois et 16 jours), entre le vendredi 15 novembre 2002 et le dimanche 31 décembre 2017 à cause des dysfonctionnements à répétition sur les deux lignes A et B du réseau TVR, la faute à un système de transport routier à roulement sur pneus et à guidage par un rail central.

Les bus bi-articulés à trois caisses, TVR Bombardier, ont été retirés de la circulation à la fin de l’année 2017, mais les emprunts, qui ont financé cet énorme gâchis, sont encore à rembourser par les contribuables car l’amortissement du TVR est prévu pour l’année 2032, soit 15 ans après sa mise à la casse. Douze véhicules, sur vingt-quatre, ont été cédés gratuitement à la métropole du Grand Nancy pour alimenter en pièces détachées le même mode de transport, sujet aux mêmes déboires, dont les élus lorrains s’entêtent à prolonger la durée de vie contre tout logique de bonne gestion des finances publiques et sans doute dans un réflexe d’orgueil qui les empêchent de reconnaître les erreurs de leur choix passé.

A Caen, au mois de septembre 2019, si le calendrier est respecté, 3 lignes de tramway fer seront mises en service commercial :

T1 : « Hérouville Saint-Clair » (nord-est) – « Ifs Jean Vilar » (sud)

T2 : « Caen Campus 2″ (nord) – » Caen Presqu’île » (centre-est)

T3 : « Caen Quatrans »  (centre-ville) – « Fleury Hauts de l’Orne » (sud-ouest)

Il existera un tronc commun aux trois lignes entre la station « Château – Quatrans » et le pont Wiston-Churchill.

Pour l’essentiel, l’emprise des lignes reste identique à celle des lignes A et B du TVR avec toutefois les ajouts suivants :
– La station « Château-Quatrans », idéalement située au pied du château de Caen et à proximité immédiate du quartier piétonnier du centre ville, sera équipée de trois voies dont une affectée au terminus nord du T3
– Création ex-nihilo d’une section du T2, entre la rue de la Gare et l’avenue Victor-Hugo sur la presqu’îe, d’une longueur de 700 mètres environ et réalisation de 2 stations : « Gare – Rives de l’Orne » et « Presqu’île » (terminus centre-est)
– Abandon des boucles de retournement aux 4 anciennes stations terminus, les rames 305 Citadis Alstom étant bidirectionnelles
– Prolongement du T3 au delà de l’ancien terminus « Caen Grâce de Dieu », sur une longueur de 900 mètres environ avec la construction de 2 stations « Collège Pagnol » et « Fleury Hauts-de-L’Orne », cette dernière devant constituer le terminus sud-ouest. Cette nouvelle section de ligne dessert le nouveau centre d’exploitation et de maintenance du tramway (CEMT).
– Modification du profil en long de la plateforme du tramway notamment celui de la rue des Muets à Caen, sur le tronc commun aux lignes T1 et T3, afin d’abaisser la déclivité de la pente
– Avenue du Six-Juin, face à la Maison du Tramway et des Grands Projets, mise en place d’appareils de voie en prévision d’une future ligne empruntant la rue Bernières en direction de la place Gambetta.

L’exploitation des trois lignes de tramway sera assurée par 23 rames Citadis 305 Alstom à plancher bas intégral, numérotées de 001 à 023, chacune d’une longueur de 33 m pour une largeur extérieure de 2,40 m, dotée de six portes à double vantail par face latérale. Le captage du courant électrique est des plus classiques : pantographe et ligne aérienne de contact.

Les habitants de Caen Normandie Métropole peuvent s’informer de la progression des travaux et des essais des rames sur un site internet dédié remarquable. Un site dont Montpellier Méditerranée Métropole pourrait s’inspirer pour le suivi du long chantier de la ligne 5 de tramway de Montpellier. Encore faudra-t-il trouver à Montpellier une ou des personnes motivées par le sujet pour faire vivre le site en question, car à un moment donné la page d’accueil consacrée actuellement à la ligne 5 mise en ligne sur le site Montpellier 3M, principal support d’information, sera vite saturée.

Info : Michel Bozzola

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.