31 décembre 2017 – TVR de Caen, dernier jour de circulation ce dimanche 31 décembre 2017 et c’est tant mieux


A Caen, la rame 506 TVR Bombardier est photographiée dans le virage de la gare, le mardi 5 décembre 2017. Copyright : Michel Bozzola

Derniers tours de roue pour le TVR de Caen, ce dimanche 31 décembre 2017, après 15 ans de service en dents de scie et de frais d’exploitation explosés, mais Nancy poursuit dans l’erreur quelques années encore avec ce même système de transport en dépit de dysfonctionnements à répétition dès sa mise en circulation, quant à Clermont-Ferrand, qui a choisi un autre mode de transport sur pneu guidé par des galets serrés sur un rail central, ça tourne au fiasco avec un arrêt total de l’unique ligne programmé à l’été 2018 pour travaux de maintenance, une fois de plus.

Désormais, c’est sur Rennes que les projecteurs vont se tourner, où les élus ont choisi, pour la future ligne b du métro en cours de construction, le CityVal équipé du même système guidé à rail central que le pseudo tram de Clermont-Ferrand.

Argument commun des personnalités politiques des quatre villes citées : faire des économies par rapport aux solutions classiques du tram sur fer ou d’un Val dont la fiabilité est pourtant incomparable.

La fin du TVR de Caen fera l’objet d’une info développée sur tramwaydemontellier.net dans le courant du mois de janvier 2018.

Info : Michel Bozzola et Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 31 décembre 2017 – TVR de Caen, dernier jour de circulation ce dimanche 31 décembre 2017 et c’est tant mieux

  1. Miguel dit :

    On ne peut quand même pas comparer le TVR, dont le rail plat et le galet à double boudin s’usent à une vitesse folle, et le Translohr, qui a un rail en V et des galets à 45° qui sont mécaniquement beaucoup plus solides.
    Il me semble que sur le T6 de la région parisienne Châtillon-Viroflay, le Translohr donne satisfaction. Il est vrai qu’il remplace des bus qui étaient constamment bloqués dans des embouteillages épouvantables. Je constate aussi que dans les virages, il roule à une vitesse particulièrement faible, mais heureusement cette ligne est très rectiligne, rien à voir avec les tramways de Montpellier par exemple. Ce matériel a été choisi, à tort ou à raison, pour la forte pente de la RD906 (ex-RN106) entre le centre de Châtillon et le plateau de la Division Leclerc à la frontière Clamart – Châtillon – Fontenay-aux-Roses – Le Plessis Robinson.
    Ce système de guidage est surement sensible au cas où un objet tombe sur le rail de guidage, mais on peut penser que pour un métro, le problème sera moins grave: le rail peut être plus proéminent et non encastré dans une chaussée, et il ne devrait pas y avoir beaucoup d’objets qui tombent dessus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.