12 octobre 2014 – Troisième épisode cévenol en moins de quinze jours, attendu sur l’agglomération de Montpellier ce dimanche 12 octobre


Ce dimanche 12 octobre 2014, les départements de l’Hérault et du Gard sont au niveau vigilance rouge (phénomènes climatiques dangereux).

L’agglomération de Montpellier pourrait connaître son troisième épisode cévenol ou méditerranéen en moins de quinze jours.

Le premier épisode du lundi 29 septembre 2014 a frappé l’agglomération de Montpellier tout l’après-midi. Ce jour là, les Transports de l’agglomération de Montpellier (TaM) ont été amenés à interrompre tout trafic sur leur réseau bus et tramways durant trois bonnes heures, la circulation reprenant progressivement dès 17h30.

Lors du deuxième épisode, survenu dans la nuit du lundi 6 octobre au mardi 7 octobre 2014, qui a touché principalement les communes de Grabels et Juvignac, seules les lignes de bus desservant ces deux communes ont été impactées par cet évènement météorologique le mardi 7 octobre. Le terminus Juvignac de la ligne 3 de tramway a été desservi normalement dès le début de matinée du 7 octobre.

Un troisième épisode est attendu ce dimanche 12 octobre 2014. Selon l’intensité des précipitations et des risques élevés de crues des divers cours d’eau qui traversent l’agglomération, les Transports de l’agglomérations de Montpellier (TaM) pourraient être conduits à interrompre tout ou partie du réseau bus et tramways dans la journée. Rendez vous sur le site TaM Voyages pour suivre l’évolution de la situation. D’ores et déjà les autorités ont pris la décision de fermer la Foire de Montpellier ce dimanche 12 octobre 2014 (station « Parc Expo » de la ligne 3).

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 12 octobre 2014 – Troisième épisode cévenol en moins de quinze jours, attendu sur l’agglomération de Montpellier ce dimanche 12 octobre

  1. L’alerte rouge après deux années de sècheresse et des restrictions d’eau de plus en plus précoces confortent le classement par le PNACC de La Région Languedoc-Roussillon au premier plan des risques du changement climatique.
    « Le combat pour la vie sur terre sera gagné ou perdu dans les villes. Les collectivités locales ont un rôle majeur à jouer car les changements globaux débutent au niveau local ». A. Djoghlaf, secrétaire exécutif de la Convention pour la Diversité Biologique.

    Un MORATOIRE de la DUP antédiluvienne de l’A9 pour une résilience territoriale est une urgence impérieuse: https://www.facebook.com/MONTPELLIERA9/photos/t.100003337740317/301906553246512/?type=3&theater

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s