26 octobre 2013 – Le fait du prince


L’agglomération de Montpellier compte trente-et-une communes à ce jour. Sept d’entre elles sont desservies par le réseau de tramways (Castelnau-le-Lez (L2), Jacou (L2), Juvignac (L3), Lattes (L3), Montpellier (L1,L2,L3,L4), Pérols (L3), Saint-Jean-de-Védas (L2). Quand ce n’est pas le tramway, les communes, autres que Montpellier, sont  également ou seulement desservies par des lignes de bus suburbains du réseau TaM numérotées 18 (Lattes), 21 (Vendargues), 22 (Clapiers et Jacou), 23 (Montferrier-sur-Lez et Prades-le-Lez), 24 (Grabels), 25 (Juvignac), 29 (Vendargues, Baillargues et Saint-Brès), 30 (Le Crès), 31 (Vendargues, Castries, Saint-Géniès-des-Mourgues, Restinclières, Beaulieu), 32 (Villeneuve-les-Maguelone), 33 (Fabrègues, Saussan), 34 (Juvignac, Saint-Georges d’Orques, Pignan), 37 (Castelnau-le-Lez Notre-Dame de Sablassou), 38 (Lavérune, Pignan Cournonterral et Cournonsec) et 41 (Castelnau-le-Lez Clinique du Parc). Une commune, Montaud, est desservie par une des cinq lignes de transports à la demande, la 36.
Ces lignes de bus suburbains et de transports à la demande ont leur terminus ou point de départ dans une des quatre-vingt-quatre (Gare Saint-Roch comptant double) stations du réseau de tramways de Montpellier, à savoir : la 18 (« Sabines » L2), la 21 (« Notre-Dame de Sablassou » à Castelnau-le-Lez L2), la 22 (« Saint-Eloi » L1), la 23 (« Occitanie » L1), la 24 (« Euromédecine » L1), la 25 (« Mosson » L1 et L2), les 29, 30 et 31 (« Notre-Dame de Sablassou » à Castelnau-le-Lez L2), la 32 (« Garcia Lorca » L4), la 33 (« Saint-Jean-de-Védas – Centre » L2), la 34 (« Mosson » L1 et L3), la 37 (« Place de l’Europe » L1 et L4), la 38 (« Rondelet » L2 et L4), la 41 et la 36 (« Charles de Gaulle » à Castelnau-le-Lez L2).

Copyright : Edouard Paris

Copyright : Edouard Paris

Si le terminus ou point de départ de la plupart des lignes de bus suburbains est éloigné du centre-ville de Montpellier, il en est un qui déroge à la règle. C’est celui de la ligne 38 en provenance de Cournonsec qui se situe, depuis la rentrée 2011, place Rondelet à Montpellier à moins de six cents mètres à pied de la comédie et à quatre cent cinquante mètres, toujours à pied, de la gare Saint-Roch. Une entorse à la règle qui veut que les bus suburbains n’entrent pas en centre-ville. Or à y regarder de plus près, l’implantation tout à fait particulière de ce terminus ou point de départ de la ligne 38 ne doit rien au hasard, mais certainement au fait du prince. Ainsi qu’il a été indiqué plus haut, la ligne 38 a pour terminus ou point de départ, à l’autre bout, la petite commune de Cournonsec dont le maire, Jean-Pierre Moure, n’est autre que l’actuel président de l’agglomération de Montpellier, conseiller général du canton de Pignan et prétendant à la fonction de maire de la ville de Montpellier aux prochaines élections municipales  des 23 et 30 mars 2014. D’ailleurs Cournonsec est raccordée aux lignes 1 et 3 du tramway à la station « Mosson » par la ligne 34, et aux lignes 2 et 4 du tramway à la station « Rondelet » par la ligne 38. Bizarre, Bizarre, vous avez dit Bizarre!

Info : Edouard Paris

Note : article cité dans la revue de presse de Montpellier journal datée du dimanche 3 novembre 2013.

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour 26 octobre 2013 – Le fait du prince

  1. Démosthène dit :

    Meeuuh Non !…Simple anticipation….
    Vous verrez que lors de la mise en service de la L5: le terminus des lignes de bus 34 & 38 sera ramené au Parking de Laverune et/ou au Parking+Tram du Rond-Point Gennevaux….
    comme ce fut fait à Mosson pour les Lignes Ouest allant au Centre Ville avec la L3.. .
    Quel mauvais esprit vous faîtes Edouard !…..

  2. Rem dit :

    Pour mémoire, le terminus de la ligne 38 il y a 2-3 ans était au Mas Drevon ensuite les passagers prenaient la correspondance avec la ligne 2 du Tram pour se diriger au centre de Montpellier.
    Pour satisfaire la demande des nombreux lycéens qui prennent cette ligne, elle a été ensuite rallongée jusqu’à Rondelet pour que les bus puissent les poser devant le lycée Clemenceau.

    Je suis étonné cher Edouard que ce point vous a échappé !…

    • Bonjour,

      Les lycéens de la ligne 38 ont bien de la chance. Le bus les laisse à la porte du Lycée Georges Clemenceau.
      Ceux de la ligne 33 qui habitent Saussan ou Fabrègues vous demanderont pourquoi leur bus ne va pas plus loin que le terminus Saint-Jean-de-Védas – Centre avec des délais d’attente deux fois plus importants, si la correspondance tramway est manquée, que ceux des autres lignes de bus suburbains connectées au réseau de tramways.

      Edouard Paris

  3. Ping : “Comment Sanofi se soustrait à l’impôt” – Montpellier journal

  4. Ping : 7 mars 2015 – Une nouvelle fresque graffiti, rue Rondelet à Montpellier | Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s