24 avril 2022 – Nantes Métropole dresse le bilan un an après l’introduction de la gratuité pour tous le weekend sur le réseau Tan


A Nantes, depuis le weekend des samedi 24 et dimanche 25 avril 2021, toute personne, qu’elle soit une habitante ou pas de Nantes Métropole, peut se déplacer gratuitement les samedis et dimanches sur l’entier réseau Tan ainsi que sur les lignes TER situées à l’intérieur de la métropole, exception faite de la Navette Aéroport.

Un an après son introduction, un article publié par le quotidien gratuit 20 minutes, édition Nantes, le vendredi 22 avril 2002, fait état du bilan de cette mesure visant à encourager l’usage des transports collectifs au détriment de la voiture.

Selon Nantes Métropole, le bilan révèle bel et bien une hausse de la fréquentation le weekend. Plus de 55 000 voyages supplémentaires sont en effet constatés le samedi, si l’on compare les chiffres de 2022 à ceux de 2019 (année hors crise sanitaire). L’augmentation est moindre, mais tout de même notable, le dimanche avec 20 000 voyages supplémentaires en 2022 toujours par rapport à 2019. Sur l’ensemble du weekend, la croissance est estimée à près de 15 %.

Si l’on regarde ligne par ligne, le tramway profite davantage de la gratuité que le bus. Mais ce sont surtout les lignes Navibus qui performent avec une progression annoncée de 20 % le weekend. Aux beaux jours, sur la ligne N1 Trentemoult-Gare maritime, il est désormais fréquent de devoir attendre vingt minutes au minimum avant d’espérer pouvoir embarquer, compte tenu de l’affluence.

Contrairement au samedi et au dimanche, les déplacements en semaine sur le réseau Tan ont baissé de 10 % par rapport à 2019, indique Nantes Métropole. Le développement du télétravail explique, en grande partie, ce recul. « Hors période Covid, la fréquentation du weekend était inférieure à celle de la semaine. C’est l’inverse qui se produit désormais », relève Nantes Métropole.

Le coût de la gratuité pour tous limitée aux samedis et dimanches est estimé à 10 M€ en année pleine, soit 6,5 M€ de pertes de recettes et 3,5 M€ de dépenses supplémentaires de fonctionnement.

Afin de combler le déficit d’exploitation constaté, les élus métropolitains, réunis en séance ordinaire le jeudi 24 mars 2022, ont décidé une augmentation tarifaire de 1,56 % en moyenne sur le réseau Tan à partir du vendredi 1er juillet 2022, une légère réduction de la fréquence des lignes de tramway aux heures creuses et des lignes Chronobus aux heures de pointe.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 24 avril 2022 – Nantes Métropole dresse le bilan un an après l’introduction de la gratuité pour tous le weekend sur le réseau Tan

  1. Max FIJE dit :

    Bonjour Edouard,

    Quand aurons nous des chiffres sans fioriture de MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE concernant la gratuité des transports avec comparaison avant et aprés le lancement des différentes phases à ce jour : weekend (phase 1) et – de 18 ans et 65 ans et + (phase 2) ?
    Et surtout quel sera le pourcentage de l’augmentation des tarifs TaM, probablement programmée cet été 2022, qui devrait concerner principalement les salariés et retraités qui résident en dehors de la métropole, pour compenser le manque à gagner ?

    Merci pour vos reportages pertinents.

    Cordialement à vous

  2. Éric dit :

    Bonjour,
    Je m’interroge toujours sur le « comment » les gens peuvent croirent à la gratuité. Ce principe qu’il soit à Nantes, à Montpellier ou ailleurs n’existe pas et votre article en est le parfait exemple.
    Si gratuité il y a, c’est que quelqu’un d’autre ailleurs paye pour ce manque à gagner. C’est démagogique et politique comme mesure. Pour Montpellier, et pour ma part n’habitant pas l’agglomération, je paye plus cher mon parking relais tram qu’avant….

    Pourquoi ne pas mettre des tarifs week-ends intéressants, plutôt que la « gratuité » pour inciter les gens à venir.?

    Merci pour vos articles et vos partages. Bonne journée.
    Cordialement. Éric

    • Bonjour,

      Dans un article publié par le quotidien régional Midi Libre, édition Montpellier et Lunel, le samedi 23 avril 2022, le journaliste pose la question suivante à Julie Frêche, vice-présidente aux transports et aux mobilités actives à la Métropole :

      « Les transports seront gratuits pour les habitants de la Métropole en 2023. Comment gérer avec les intercommunalités voisines ? »

      Réponse de Julie Frêche : « C’est tout le sens de la transformation du statut de la TaM de société d’économie mixte en société publique locale. On passe d’un actionnariat public-privé à un actionnariat 100 % public. Au départ, nous aurons deux actionnaires, la Métropole et la Ville de Montpellier. Aujourd’hui, le président Michaël Delafosse et le premier vice-président mènent des négociations avec les autres intercommunalités dans le cadre des contrats de réciprocité. On peut très bien envisager qu’elles apportent une contribution et prennent des parts dans la société, ce qui pourrait permettre d’étendre la gratuité des transports à leurs habitants. »

      Mon commentaire : dans les faits, l’objectif principal de Michaël Delafosse est d’étendre la gratuité à un maximum de personnes, qu’elles soient ou non domiciliées dans la métropole, quoi qu’il en coûte, tout simplement pour affirmer le moment venu que la gratuité des transports dans la métropole de Montpellier va concerner plus de 700 000 personnes, le chiffre le plus élevé en France et même en Europe, alors que le nombre d’habitants dans la métropole s’élève en réalité à près de 500 000 selon les derniers chiffres publiés par l’Insee.

      Pour les collectivités pouvant êre approchées, notamment celles dont de très nombreux habitants travaillent ou étudient dans la métropole montpelliéraine , le postulat est simple : si vous vous engagez à verser une contribution annuelle, ce qui vous ouvrira le droit de devenir associée au sein de la SPL TaM, les résidents de votre intercommunalité bénéficieront de la gratuité des transports . A défaut, ils subiront la hausse annuelle des tarifs qui ne concernera plus que les non-résidents de la métropole et des intercommunalités associées.

      Cordialement

      Edouard Paris

  3. Ping : Nantes Métropole dresse le bilan un an après l’introduction de la gratuité pour tous le weekend sur le réseau Tan – bustramgeneve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.