22 avril 2022 – L’enquête publique relative au prolongement de la ligne 1 de tramway entre Odysseum et la gare de Montpellier Sud de France prend fin à 16h ce vendredi


L’enquête publique relative au prolongement de la ligne 1 de tramway entre Odysseum et la gare de Montpellier Sud de France prend fin à 16h ce vendredi 22 avril 2022.

Plus de 90 % des personnes, qui ont rédigé une contribution sur le site officiel de l’enquête publique, sont favorables à cette extension.

Nombreuses sont celles également qui souhaitent une desserte de l’aéroport Montpellier Méditerranée, sans trop réfléchir au coût astronomique que représenterait ce prolongement depuis la ZAC Cambacérès et au fait que le trafic de l’aéroport montpelliérain (1 935 631 voyageurs en 2019) est loin d’être suffisant pour justifier une telle desserte par le tramway. Certes trois aéroports de province, Nice, Lyon et Toulouse sont desservis par un tramway, mais leur fréquentation est nettement supérieure à celle de l’aéroport Montpellier Méditerranée : Nice Côte d’Azur 14 485 423 voyageurs en 2019, Lyon Saint Exupéry 11 739 600 en 2019 et Toulouse Blagnac 9 620 224 en 2019. L’aéroport de Bordeaux Mérignac (7 703 135 voyageurs en 2019) sera relié au centre-ville de Bordeaux par la ligne A de tramway d’ici la fin de l’année 2022. A Nantes, dont l’aéroport a accueilli 7 227 411 voyageurs en 2019, les élus de la Métropole ont renoncé à prolonger la ligne 3 à partir du terminus « Neustrie » alors que ce dernier est pourtant situé à 2,5 km environ de l’aérogare.

Pour revenir au prolongement de la ligne 1 entre Odysseum et la gare de Montpellier Sud de France, il serait absurde de le mettre en service d’ici l’été 2025 si les aiguillages du raccordement au futur centre d’exploitation et de maintenance de Grammont ne sont pas posés, sans quoi il faudra recourir une fois de plus à la navette routière. Tout comme il est absurde que le futur terminus « Cambacérès – Gare Sud de France » soit doté de voies en tiroir posées en direction du pont Youri-Gagarine pour le confort et la tranquillité des conductrices et conducteurs des rames de tramway. Outre les économies réalisése, cela éviterait une troisième courbe à faible rayon sur ce prolongement de 1,3 km et un empiètement d’une centaine de mètres de la plateforme du tramway sur la chaussée reliant la ZAC Cambacérès au quartier de Boirargues, commune de Lattes.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 1, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.