25 mars 2022 – En 2022, Zurich fête les 140 ans de son remarquable réseau de tramways


L’acte fondateur du premier réseau de tramways de Zurich (Suisse) remonte au samedi 25 mars 1882 date à laquelle est créée la société des tramways de Zurich (Zürcher Strassenbahn Gesellschaft (ZStG)), une entreprise privée à l’origine du lancement de deux lignes de tramway à traction hippomobile aux voies à écartement standard (1 435 mm), le dimanche 3 septembre de la même année.

En 1894, les premières lignes de tramway à traction électrique à écartement métrique (1 000 mm) sont mises en service le jeudi 8 mars par la société privée Elektro Strassenbahn Zürich (EStZ) fondée l’année précédente.

La ville de Zurich rachète le réseau de tramways électriques en 1896 et fonde par la même occasion la société municipale Städtische Strassenbahn Zürich ou StStZ en abrégé. L’année suivante la StStZ absorbe le réseau de tramways hippomobiles ZStG.

Les deux réseaux sont fusionnés en 1900 à la suite de l’électrification des lignes de tramway à traction hippomobile et la conversion à l’écartement métrique de leurs voies ferrées.

Trois autres réseaux privés de tramways électriques seront repris par la société municipale StStZ, le premier (ZZB) au début de l’année 1906 et les deuxième (ZOS) et troisième (LSB) au début de l’année 1931.

L’actuelle société exploitante du réseau de transport public de Zurich, la Verkehrsbetriebe der Stadt Zürich (VBZ) voit le jour en 1949.

En 1973, les électeurs zurichois refusent un projet de métro souterrain. La ville va se rabattre sur ce qu’elle a de mieux : son réseau de trams, qu’elle s’efforce dès lors de consolider et de moderniser.

En 2022, le réseau de tramways de Zurich est long de 84 kilomètres et compte 15 lignes cumulant 122,7 km numérotées 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, et 17, précision étant ici apportée que les lignes 10 et 12 sont exploitées conjointement par les sociétés VBZ et VBG. Une seizième ligne, la S18 est exploitée par le chemin de fer du Forchbahn et les tramways historiques du Musée du Tramway de Zurich circulent sur une ligne semi-circulaire numérotée 21.

Chaque ligne de tramway dispose de son propre code couleur sur les plans du réseau, la signalétique des stations et arrêts desservis et les girouettes des rames. Cependant, les lignes 2 et 15 sont toutes les deux rouges, les lignes 3 et 11 sont toutes les deux de couleur vert foncé et les lignes 4 et 9 sont toutes les deux violettes, mais pour éviter toute confusion les lignes affublées d’une couleur identique ne partagent pas les mêmes plateformes.

A ce jour, le parc roulant comprend trois générations de véhicules articulées unidirectionnels : les emblématiques rames Tram 2000 SWS/BBC puis SWP/SIG/BBC double caisse (90 exemplaires sur 98 livrées) et triple caisse (23 exemplaires) de la série 2000, dont les premières unités double caisse entrées en service en 1976 sont progressivement retirées de la circulation depuis 2021, les rames Cobra  Bombardier quintuple caisse de la série 3000 au nombre de 88 livrées entre 2001 et 2010, dont 19 aux couleurs de la société VBG, et les rames Flexity 2 Bombardier septuple caisse de la série 4000 commandées à 110 exemplaires dont le premier a été livré au mois de novembre 2019 et mis en service commercial au mois d’octobre 2020. Ces nouvelles rames à plancher surbaissé remplacent les rames Tram 2000 double caisse au fur et à mesure de leur livraison programmée jusqu’en 2027. On dénombre également 35 motrices « Pony » mono-caisse Tram 2000 et 8 rames « Blinde Kuh » double caisse Tram 2000 toutes dépourvues de cabine de conduite et opérant exclusivement en remorque des rames Tram 2000 double caisse.

Dans une étude parue au printemps 2021 sur la durabilité des huit plus grandes villes de Suisse, réalisée par la société financière suisse IG Bank, Zurich s’impose en tête du classement en termes de qualité de l’air, d’utilisation des transports publics, de zones de loisir, etc., en se basant sur des sources de données officielles comme sur des informations d’agences internationales telles que les Nations Unie, CDP (Carbone Disclosure Project) et IQAir. En effet, près de 67 % des zurichois-e-s utilisent régulièrement les transports publics. C’est l’une des raisons de l’excellent score de Zurich en termes de qualité de l’air et ce en l’absence de toute politique de gratuité des transports qui, faut-il le souligner, ne pourrait pas être mise en œuvre dans la mesure où la Constitution suisse exige une participation financière des usagers.

Info : bustramgeneve et Edouard Paris

A découvrir absolument : le reportage photo de bustramgeneve réalisé sur le réseau de tramways de Zurich, le samedi 25 février 2012.

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 25 mars 2022 – En 2022, Zurich fête les 140 ans de son remarquable réseau de tramways

  1. bustramgeneve dit :

    Article très intéressant. Bravo.

  2. ROUX roux dit :

    il y a quelques années, circulait un tram-fret. Je ne sais pas si ce service existe encore.

  3. wiesmann dit :

    Même si le projet de métro fut refusé, certains des tunnels avaient déjà été construits, et ont été recyclés: https://wiesmann.codiferes.net/wordpress/archives/1559

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.