18 décembre 2021 – Première circulation commerciale d’une rame Frecciarossa 1000 opérée par Trenitalia entre Paris Gare de Lyon et Milan Centrale ce samedi


Sous un temps maussade, voici un peu de couleur avec l’arrivée avec quatre minutes d’avance en gare de Lyon Part-Dieu de la rame 50 Frecciarossa (Flèche rouge) 1000 assurant la première liaison commerciale opérée par Trenitalia entre Paris Gare de Lyon (7h26) et Milan Centrale (14h07), via Lyon Part-Dieu, Chambéry – Challes-les-Eaux, Modane et Turin Porta Susa.

La rame 50 Frecciarossa 1000 est la dernière d’une première série comprenant cinquante unités numérotées 1 à 50 livrées aux Chemins de fer de l’Etat italien à partir de 2013. 14 autres unités de même type ont été commandées en 2019.

Une rame Frecciarossa 1000, construite en commun par Bombardier Transportation, une société canadienne absorbée par Alstom fin janvier 2021, et AnsaldoBreda, une société italienne reprise en totalité par le Japonais Hitachi au premier trimestre 2015, mesure 202 m de long et comprend huit voitures qui peuvent accueillir jusqu’à 457 passagers. Elle se distingue des rames TGV opérant sur le réseau français par une motorisation répartie sur toute sa longueur, en d’autres termes, les voitures d’extrémités 1 et 8, chacune équipée d’une cabine de conduite, et les voitures 3 et 6 sont dotées de bogies moteurs. Ce modèle de rame est apte à circuler sous 1,5 kV et 3 kV continu et sous 15kV et 25 kV alternatif. Sur les lignes à grande vitesse françaises, la vitesse des rames Frecciarossa 1000 est limitée à 300 km/h.

A compter de ce samedi 18 décembre 2021, Trenitalia France concurrence la SNCF, qui perd du même coup son monopole sur les grandes lignes voyageurs françaises, sur la liaison Paris Gare de Lyon – Milan Centrale à la hauteur de deux allers-retours quotidiens et prochainement sur la relation Paris Gare de Lyon – Lyon Perrache via Lyon Part-Dieu à la hauteur de trois allers-retours par jour.

Info : Yvon Brument

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 18 décembre 2021 – Première circulation commerciale d’une rame Frecciarossa 1000 opérée par Trenitalia entre Paris Gare de Lyon et Milan Centrale ce samedi

  1. Miguel dit :

    J’ai eu l’occasion de prendre une Frecciarossa entre Bologne et Milan (une ETR-1000 je crois, mais sans garantie), ce n’était pas donné mais je l’avais trouvée particulièrement confortable, au niveau du silence et de la suspension.
    Si je devais faire un classement de mon ressenti, entre toutes ces rames qui sont quand même plutôt confortables, je dirais ETR-1000 (Frecciarossa) > Siemens Velaro > Alstom TGV > Talgo 350 (Renfe S-102 ou « pato »=canard). Mais j’ai un attachement pour l’originalité du système Talgo et je rêve de monter dans un Talgo AVRIL, avec 5 sièges de front.
    Par contre, c’est assez déconcertant de devoir comparer les tarifs et les horaires de plusieurs compagnies (la compagnie NTV fait rouler des Alstom AGV sous le nom « .Italo » sur le même trajet, mais pas au même prix). Les guichets ou les automates de vente ne sont pas les mêmes, et on devine qu’en cas de correspondance on risque d’avoir un ping-pong désagréable. Ça m’avait rappelé l’époque où l’achat d’une carte téléphonique aux USA était très compliqué car il fallait comparer 10 tarifs complètement différents, alors qu’en France on l’achetait n’importe où et elle coûtait moins cher.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.