19 novembre 2021 – 5e anniversaire du téléphérique urbain de Brest


La ligne de téléphérique urbain de Brest a été inaugurée le samedi 19 novembre 2016, il y a cinq ans exactement.

Depuis sa mise en service, son exploitation a été souvent mouvementée ainsi que le rapporte la page Wikipédia très documentée dédiée à ce mode de transport doux.

La ligne, d’une longueur de 420 m, relie la station « Jean Moulin », construite en belvédère au bord du boulevard éponyme, à la station « Ateliers », aménagée au 1er étage de l’ancien bâtiment militaire des ateliers des Capucins où se trouvent les installations de traction. La ligne s’élève immédiatement de part et d’autre de l’unique pylône, qui culmine à 80 m de haut, pour franchir la Penfeld et l’arsenal de Brest.

La ligne est un téléphérique de type saut-de-mouton à câble (SDMC), créé spécialement pour cet ouvrage. Sa particularité réside dans le fait que les cabines se croisent l’une au-dessus de l’autre et non côte à côte. Chaque cabine repose sur deux câbles porteurs de 50 mm de diamètre chacun et est tirée par deux câbles tracteurs en boucle d’un diamètre de 25 mm . Ces câbles sont adaptés à l’environnement corrosif du littoral atlantique.

Chacune des deux cabines peut transporter jusqu’à 60 personnes, soit une capacité de 1 200 passagers par heure deux sens confondus, à une vitesse de 3,9 m/s et maximale de 7,5 m/s.

Les cabines, fabriquées en Suisse par la société Gangloff Cabines, ont été dessinées par Éric Rhinn de l’agence Avant-Première, qui a aussi dessiné les rames du tramway de Brest dont elles partagent aussi la conception des barres de maintien, en inox, en forme de manille et les sièges rabattables verts.

Chaque cabine porte un nom de baptême : « Charlotte », reconnaissable à ses suspentes écartées, et « Lewin » équipée de suspentes verticales. La cabine « Charlotte », gravement endommagée au cours d’une opération de maintenance le mercredi 9 août 2017, a été remplacée par une nouvelle cabine qui a conservé le même nom et dont la mise en service a eu lieu le vendredi 20 avril 2018.

La ligne de téléphérique porte la lettre C du réseau Bibus. La lettre A a été attribuée à la première ligne de tramway moderne inaugurée le samedi 23 juin 2012. La lettre B est réservée à la seconde ligne de tramway qui devrait entrer en service en 2026.

La ligne de téléphérique urbain fonctionne actuellement de 11h à minuit le lundi, de 7h30 à 00h30 du mardi au samedi et de 9h à 23h le dimanche.

La durée du trajet est de trois minutes, à raison d’une cabine toutes les dix minutes tout au long du service, sauf le samedi et en période de vacances scolaires où la fréquence est portée à une cabine toutes les cinq minutes entre 12h et 18h pour répondre à l’afflux de passagers parmi lesquels de très nombreux touristes.

La tarification du téléphérique urbain est identique à celle du reste du réseau Bibus. Il existe toutefois un ticket spécial téléphérique au prix de 2 € par personne valable pour un aller-retour dans la même journée à valider avant de monter à bord de la cabine tant à l’aller qu’au retour.

Info : Edouard Paris

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 19 novembre 2021 – 5e anniversaire du téléphérique urbain de Brest

  1. Ping : 5e anniversaire du téléphérique urbain de Brest – bustramgeneve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.