18 février 2021 – Présentation du design définitif des futures rames de tramway nantaises


Trois mois après avoir signé le contrat portant sur la fourniture d’une tranche ferme de 49 rames Citadis de nouvelle génération, Alstom a dévoilé le jeudi 7 janvier 2021 le design de ces nouveaux tramways.

Ces nouvelles rames, dont la configuration se rapproche de celle des rames Citadis 403 de seconde génération opérant sur le réseau de tramways de Strasbourg, livrées à 22 exemplaires entre 2016 et 2018 et dont 17 nouvelles unités sont attendues en 2021/2022, mesureront 46 m de long pour une largeur extérieure de 2,40 m.

C’est l’agence RCP (Régine Charvet Pello) qui a conçu le design des futures rames nantaises, en s’appuyant sur le carnet d’attentes de 39 citoyens qui ont réfléchi aux couleurs, matériaux, mobilier et fonctionnalités intérieures et extérieures à l’occasion de cinq ateliers organisés par Nantes Métropole en 2018.

Chaque future rame, équipée de huit portes à double vantail sur chaque face latérale, pourra transporter jusqu’à 300 passagers.

La conception des nouveaux tramways a débuté dès l’officialisation du marché attribué à Alstom au début du mois d’octobre 2020. Les phases de fabrication et d’essais des premières rames se poursuivront en 2022 en vue de leur homologation et de leur mise en service à compter de 2023. Les 49 rames Citadis seront livrées en deux temps : 14 rames en 2023 affectées à la ligne 1 et rattachées au dépôt « Dalby » et 35 rames pour 2025-2026 affectées principalement aux lignes 1 et 2 et rattachées au futur Centre technique d’exploitation (Cetex) « Babinière ».

Sept des treize sites d’Alstom en France vont contribuer à la conception et à la fabrication des nouvelles rames Citadis commandées par Nantes Métropole : La Rochelle (conception et assemblage des rames et support logistique), Le Creusot (bogies), Ornans (moteurs), Valenciennes (aménagement intérieur), Aix en Provence (système de protection et d’aide à la conduite), Saint-Ouen (service après-vente), et Villeurbanne (systèmes électroniques embarqués).

L’acquisition de ces 49 rames représente pour Nantes Métropole un investissement global de 182 233 780 € HT soit 218 680 536 € TTC. Pour en assurer le financement, la collectivité a signé un contrat-cadre avec la CEB (The Council of Europe Development Bank/La Banque de Développement du Conseil de l’Europe ) lui permettant d’emprunter jusqu’à 150 M€.

Au fur et à mesure de leur livraison, les 49 rames, particulièrement économes en énergie et revalorisables à plus de 99 %, sont appelées à remplacer les 46 rames rames Alsthom numérotées 301 à 346 respectivement livrées en 1984 et 1985 pour les unités numérotées 301 à 320, en 1988 pour les unités numérotées 321 à 328, en 1991 et 1992 pour les unités numérotées 329 à 334, précision étant ici apportée que les rames 301 à 332, qui étaient composées à l’origine de deux caisses, ont chacune reçu un module intermédiaire au cours des années 1992/1993, et en 1993 et 1994 en ce qui concerne les unités équipées de trois caisses numérotées 335 à 346. Parmi ces 46 rames Alsthom, un seule sera préservée « à titre patrimonial, pour ne pas faire disparaître l’histoire » selon Pascal Bolo, président de la Semitan, les 45 autres devant être démantelées.

27 tramways Citadis du même modèle pourraient s’ajouter aux 49 rames de la commande ferme, si les deux tranches optionnelles, la première comprenant 12 rames et la seconde 15 rames, viennent à être levées dans l’avenir, ce qui porterait à 76 unités le nombre des futures rames Citadis nantaises.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.