16 février 2021 – Julie Frêche, vice-présidente chargée des transports et des mobilités actives à la Métropole de Montpellier, nous sert du réchauffé


Le lundi 1er février 2021, Julie Frêche, vice-présidente chargée des transports et des mobilités actives à la Métropole de Montpellier, a présenté le nouveau plan mobilité de la collectivité.

Julie Frêche a ainsi annoncé :

  • le prolongement de la ligne 1 de tramway entre l’actuel terminus « Odysseum » et la gare de Montpellier Sud de France, d’une longueur de 1,3 km, pour un coût estimé à 49,9 M€, lequel devrait être opérationnel en 2024;
  • la réalisation de la ligne 5 de tramway entre Clapiers et le rond-point Maurice-Gennevaux sur la commune de Montpellier, dont la mise en service devrait intervenir d’ici la fin de l’année 2025;
  • la réalisation du contournement routier ouest de Montpellier, non financé par la Métropole, jugé nécessaire pour « détourner le trafic de transit » de la ville;
  • l’instauration de la gratuité des transports publics de la Métropole en faveur des moins de 26 ans et des plus de 65 an à compter du mois de septembre 2021, suivie de la gratuité généralisée en 2023, au seul bénéfice des habitants des 31 communes de la Métropole, qui profitent déjà de cette gratuité chaque weekend depuis le samedi 5 septembre 2020;
  • la réalisation de nouvelles pistes cyclables avec pour objectif que la part modale du vélo représente 9 % d’ici à 2025;
  • et la création de quatre lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) qui seront lancées entre 2023 et 2025.

Or la plupart des grands projets énumérés par Julie Frêche ressemblent à s’y méprendre à ceux déjà dévoilés par l’ancienne gouvernance à la Métropole, présidée par Philippe Saurel, en conférence de presse organisée le lundi 17 juin 2019, aux termes de laquelle il a été question entre autres du prolongement de la ligne 1 de tramway, de la réalisation de la ligne 5 de tramway, du contournement routier ouest de Montpellier, de l’extension du réseau de pistes cyclables et de la création de quatre lignes de bus à haut niveau de service (BHNS).

De plus l’idée d’exploiter les lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) avec des bus à hydrogène, au nombre de 51, revient également à l’ancienne équipe en place.

Lors de son intervention, Julie Frêche a également déclaré que chaque ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) possédera sa propre identité visuelle grâce à des habillages imaginés par un ou plusieurs artistes de renom, à l’instar d’un certain Georges Frêche qui a fait le choix en son temps d’une livrée spécifique attribuée à chaque ligne du réseau de tramways montpelliérain.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 1, Ligne 5, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.