10 janvier 2021 – Note publiée par le Bureau d’Enquêtes sur les Accidents de Transport Terrestre (BEA-TT) concernant l’avancement de l’enquête sur la collision par rattrapage de deux rames Citadis 401 Alstom survenue sur la ligne 1 le lundi 2 décembre 2019


Le mercredi 9 décembre 2020, le jour où Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, annonçait le prochain lancement d’un appel d’offres portant sur la commande de 77 nouvelles rames de tramway, le Bureau d’Enquêtes sur les Accidents de Transport Terrestre (BEA-TT) publiait une note sur l’avancement de l’enquête sur la collision par rattrapage de deux rames Citadis 401 Alstom survenue sur la ligne 1 le lundi 2 décembre 2019.

La teneur de cette note est littéralement reproduite dans son entier ci-après.

« Avertissement :
L’enquête technique du BEA-TT n’est pas terminée.

La note d’étape ci-après s’inscrit dans une démarche visant à informer de
l’avancement de l’enquête technique et à annoncer dès que possible aux entités
concernées les premières orientations préventives
.

Elle s’appuie sur des éléments encore partiels. »

« Le lundi 2 décembre 2019 à 15 h 10, sur la ligne 1 de tramway de Montpellier, le tramway
n° 2028 part de la station Universités en direction du terminus Mosson. Il rattrape alors le
tramway n° 2012 et le percute par l’arrière
.

La collision fait 41 blessés légers parmi les passagers des deux tramways et les deux
conducteurs. Des dégâts matériels importants sont constatés : les cabines impactées
sont lourdement endommagées et la structure du châssis des deux tramways a subi des
efforts importants.

Une enquête technique a été ouverte par le BEA-TT compte tenu de la gravité de la
collision.

Des constats effectués, il ressort que le conducteur n’était pas distrait de sa conduite, que
la visibilité était bonne, qu’une commande de freinage d’urgence a bien été effectuée par
le conducteur et reçue par la rame, et que la distance était suffisante au moment de la
commande du freinage d’urgence pour envisager un arrêt du tramway n° 2028 avant la
rame n° 2012 au regard des performances attendues de la rame. Ces constats ne
permettent pas aujourd’hui de statuer sur la cause primaire de la collision. Des
investigations complémentaires sont nécessaires, notamment au travers d’un programme
d’essais in situ du matériel roulant et de la voie, organisé en lien avec l’exploitant et le
constructeur.

Le rapport d’enquête sera publié en fonction des résultats de ces investigations. Il listera
l’ensemble des facteurs aggravants pouvant être identifiés comme ayant contribué à
l’accident.
« 

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 1, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.