19 novembre 2020 – Les emblématiques « treni bloccati » de la ligne suburbaine 179 du réseau ATM (Azienda Trasporti Milanesi S.p.A.), « Comasina M3 » – « Limbiate » tireront leur révérence au mois d’octobre 2021


La circulation des emblématiques « treni bloccati » opérant sur la dernière ligne suburbaine de tramway en service du réseau ATM (Azienda Trasporti Milanesi S.p.A.) d’une longueur de 11,6 km à voie unique à l’écartement particulier de 1 445 mm, portant le numéro 179 et reliant « Comasina M3 » dans la commune de Milan à l’hôpital de Limbiate, quartier Mombello, au nord, et vice versa, sera interrompue à compter du jeudi 21 octobre 2021 en raison de la réalisation de travaux de modernisation de l’infrastructure sur la ligne, de modification de son itinéraire dans la commune de Cormano et de son prolongement vers Ceriano Laghetto au nord-ouest de Limbiate pour un coût total de 153 224 972 € financé par l’Etat italien à concurrence de 107 840 000 €, la Région Lombardie pour 27 852 765 € et la Métropole milanaise à hauteur de 1 300 000 €, le surplus, soit 16 232 207 étant pris en charge par les communes desservies.

A sa réouverture, la ligne sera exploitée avec des rames articulées triple caisse bidirectionnelles à plancher surbaissé modèle Tramlink du constructeur suisse Stadler.

La ligne 179 fonctionne par intermittence. Ainsi, ce jeudi 19 novembre 2020, elle est opérationnelle de 5h à 10h du matin et de 16h à 21h30 environ. En dehors de ces plages horaires, les « treni bloccati » sont remplacés par les bus opérant sur la ligne suburbaine 165 qui emprunte le même itinéraire, la voie ferrée jouxtant en permanence la chaussée routière, sauf au niveau de la longue courbe qui précède le terminus nord « Limbiate ospedale ».

Le service actuel, sur cette ligne centenaire, est assuré par des rames à 3 caisses bidirectionnelles non articulées nommées « treni bloccati« , chacune d’elles, d’une longueur de 44 m et d’une largeur extérieure de 2,32 m, étant composée d’une motrice au centre de la série 500-A ou de la série 500-B encadrée par deux voitures-pilotes de la série 550-A ou de la série 550-B. La construction de ces motrices et voitures-pilotes remonte au début des années 1950. Elles ont fait l’objet de modifications dans le courant des années 1960.

Info : Thierry Leleu et Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.