8 octobre 2020 – Le réseau de tramways de Dresde 30 ans après la réunification de l’Allemagne


Dresde est la deuxième ville de Saxe derrière Leipzig. Au mardi 31 décembre 2019, elle comptait 556.780 habitants. En fevrier 1945, elle a été presque entierment détruite par les bombardements alliés. Minutieusement reconstruite surtout depuis la chute du régime communiste, elle est redevenue une très belle ville. Au classement de la superficie des grandes villes allemandes, Dresde occupe avec 328,31 km², la quatrième place derrière Berlin, Hambourg et Cologne.

Son réseau de tramways compte à ce jour 12 lignes pour 134,3 km de voies à l’écartement absolument unique de 1450 mm. La ligne aérienne de contact est alimentée en courant continu 600 V. Les lignes sont numérotées 1, 2, 3, 4, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13. Une ligne 20 fonctionne entre le centre-ville « Postplatz » et le parc des expositions à l’occasion de divers événements annuels.

Le parc roulant en service commercial comprend à ce jour :

47 rames articulées à plancher surbaissé unidirectionnelles NGT6 DD-ER DWA (Deutsche Waggonbau AG) numérotées 2501 à 2547 livrées entre 1996 et 1998,
13 rames articulées à plancher surbaissé bidirectionnelles NGT6 DD-ZR DWA (Deutsche Waggonbau AG) numérotées 2581 à 2593 livrées entre 1996 et 1998,
40 rames articulées à plancher surbaissé unidirectionnelles NGTD8 DD Flexity Classic Bombardier numérotées 2601 à 2640 livrées entre 2006 et 2009,
23 rames articulées à plancher surbaissé unidirectionnelles NGT8 DD Bombardier numérotées 2701 à 2723 livrées entre 2001 et 2002,
43 rames articulées à plancher surbaissé unidirectionnelles NGTD12 DD Flexity Classic Bombardier numérotées 2801 à 2843 livrées entre 2003 et 2010,
12 motrices T4D-MT ČKD Tatra construites entre 1973 et 1984 ayant fait l’objet d’une modernisation au milieu des années 1990,
et 6 motrices TB4D ČKD Tatra construites entre 1974 et 1979 ayant fait l’objet d’une modernisation au milieu des années 1990.

Entre 2021 et 2023, les 18 motrices ČKD Tatra seront remplacées au fur et à mesure de la livraison de 21 rames articulées à plancher surbaissé unidirectionnelles NGTDX DD-ER Flexity Classic Bombardier et de 9 rames articulées à plancher surbaissé bidirectionnelles NGTDX DD-ZR Flexity Classic Bombardier.

Une des particularités du réseau de tramways de Dresde réside dans le fait que ses voies sont également utilisées par des CarGoTrams. En 1997, le constructeur automobile allemand Volkswagen décide d’implanter une usine à Dresde pour y assembler ses modèles haut de gamme Volkswagen Phaeton et Bentley Continental Flying Spur. En mars 2000, la Dresdener Verkehrsbetrieb AG (DVB), la société qui exploite le réseau des transports publics de Dresde, et Volkswagen signent un contrat d’acheminement de composants des voitures entre l’unité logistique jouxtant la gare de Dresde Friedrichstadt et l’usine faisant angle et retour avec la Lennéstraße, la Straßburger Platz et la Stübelallee par le biais d’un tramway fret dont le parc roulant comprend 5 voitures-pilotes et sept wagons construits par l’Allemand Schalker Eisenhütte Maschinenfabrik GmbH en 2000 et 2001. Dans les faits, une voiture-pilote et un wagon demeurent en réserve. Chacun des deux convois est constitué de deux voitures-pilotes, une à chaque extrémité, qui encadrent trois wagons. Chaque voiture-pilote peut transporter 7,5 t de charge utile et chaque wagon 15 t, soit un total de 60 t de charge utile par convoi. Chaque voiture-pilote et chaque wagon sont équipés de deux bogies moteurs. C’est la société DVB qui fournit les conducteurs, assure l’entretien des véhicules et la sécurité des circulations En 2020, la célèbre usine de verre produit des e-Golf 100 % électriques depuis 2017.

L’auteur de la présente info et des photos qui l’illustrent a pu obtenir, grâce à son aimable correspondant sur place, les horaires et les itinéraires de ce trafic très étonnant. Habitué aux aléas des transports industriels, une très large marge de sécurité avait été prise en vue d’immortaliser le passage des CarGoTrams. Cette marge s’est avérée inutile, toutes les navettes attendues étant passées à l’heure exacte à la minute près… Un bel exemple de ponctualité, d’organisation des trafics et un très bel exemple aussi pour l’écologie réelle limitant le tout camion.

Le plus pittoresque se trouve au nord-ouest de Dresde, dans Meißner Straße à Radebeul, où deux voies de la ligne 4 du réseau de tramways de Dresde sont traversées par une voie à l’écartement de 750 mm de la ligne de chemin de fer du Lößnitzgrundbahn longue de 16,6 km reliant Radebeul Ost à Radeburg exploitée quotidiennement toute l’année avec des trains de voyageurs, qu’ils soient à vocation de service public (transport scolaire notamment) ou bien touristique, exclusivement tractés par d’infatigables locomotives à vapeur construites en 1933 et 1953. Au premier semestre 2020, les circulations ferroviaires ont été toutefois suspendues du samedi 28 mars au samedi 16 mai en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus Covid-19.

Info : Thierry Leleu

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.