24 août 2020 – Carnet de voyage : Charleroi (Belgique)


Charleroi est la deuxième agglomération wallonne après Liège. Le réseau de tramways est dénommé « Métro léger de Charleroi (MLC)« . En 1976, le réseau de tramways vicinal d’origine a été transformé en un réseau de métro léger. Une boucle dénommée « Ring » a progressivement encerclé le centre historique. Cette ceinture, tantôt en tunnel, tantôt en viaduc, n’est pas très esthétique mais fonctionnelle. De cette ceinture s’éloignaient les lignes 54 ,55, 84, 88 et 89 de prémétro/tram qui ont été remplacées le lundi 27 février 2012 par les lignes M1 , M2 , M3 et M4, quand le « Ring » a été rebouclé. Les antennes vont parfois assez loin dans des paysages verdoyants qui contrastent avec le centre très dense de l’agglomération. Les voies sont à l’écartement métrique et les lignes aériennes de contact diffusent du courant à 600 volts continu.

Le parc roulant est constitué par une unique série de 49 motrices double caisse bidirectionnelles de type LRV construites par le Belge La Brugeoise et Nivelles (BN), livrées à partir de la fin de l’année 1981, dont 38 sont à ce jour en service, 7 sont en réserve et 4 sont en reconstruction. A titre d’information, en septembre 2018, à la suite d’un appel d’offres européen lancé le mercredi 20 juillet 2016 pour la rénovation de 45 motrices double caisse LRV, c’est la société Alstom qui s’est vu attribuer le contrat en vue de prolonger la durée de vie du matériel et d’améliorer le confort des passagers et des conductrices et conducteurs du TEC Charleroi.

Il existe quelques véhicules techniques essentiellement de type SJ qui ont circulé jusqu’en 1988 sur des lignes du réseau de tramways vicinal.

L’auteur de la présente info et des photos, qui l’accompagnent, a pu visiter le dépôt d’Anderlues, le responsable l’ayant spontanément invité à réaliser des clichés à l’intérieur même du dépôt, contrastant ainsi fortement avec l’accueil que lui ont réservé les vigiles du tramway de Lille (France) qui lui ont interdit tout bonnement de prendre des photos le long des voies sur les boulevards arborés de la métropole lilloise.

Une dernière remarque : la vitesse moyenne des motrices double caisse LRV du métro léger de Charleroi (MLC) est remarquable tant en site propre que sur les sections à plateforme dédiée en milieu urbain ou routier. C’est véritablement un métro ou un chemin de fer secondaire selon les endroits.

Info : Thierry Leleu

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.