20 mai 2020 – La rame 2070 Citadis 402 Alstom provisoirement de retour sur la ligne ligne 3 afin de promouvoir le port du masque obligatoire dans les transports en commun montpelliérains


La rame 2070 Citadis 402 Alstom, opérant sur la ligne 3 en direction du terminus « Lattes Centre » et dont le nez de chaque motrice arbore la reproduction d’un masque chirurgical, est photographiée à la station « Boirargues », le mercredi 20 mai 2020, 10e jour de déconfinement progressif en lien avec la pandémie de coronavirus Covid-19. Copyright : jean-pierre autié

A l’origine affectée à la ligne 3 et habillée pour la circonstance de la livrée « Vingt mille lieues sous les mers » signée Christian Lacroix, la rame 2070 Citadis 402 Alstom est venue renforcée le parc roulant de la ligne 1 sous une livrée noire multilignes après que les rames 2028 et 2012 Citadis 401 Alstom bleues aux hirondelles de cette même ligne 1 sont entrées en collision le lundi 2 décembre 2019.

Afin de promouvoir le port du masque obligatoire dans les transports en commun montpelliérains, depuis le lundi 11 mai 2020, premier jour du déconfinement progressif en lien avec la pandémie de coronavirus Covid-19, le nez de chaque motrice de la rame 2070 Citadis 402 Alstom arbore un masque chirurgical sur lequel est inscrit « Continuons à nous protéger ». Après avoir circulé toute la semaine dernière sur la ligne 1, la rame 2070 était provisoirement de retour sur la ligne 3, les trois premiers jours de cette semaine 21.

Info : jean-pierre autié et Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 3, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 20 mai 2020 – La rame 2070 Citadis 402 Alstom provisoirement de retour sur la ligne ligne 3 afin de promouvoir le port du masque obligatoire dans les transports en commun montpelliérains

  1. Raoul dit :

    Rames masquées : joli, mais gaspillage.
    En période de récession économique annoncée, il convient que les autorités organisatrices de transports en commun (en situation de monopole) s’interrogent sur les opérations de « marketing » de TOUS ordres, autres que celles indispensables aux clients. S’il s’agit de dépenser un budget à tout prix, c’est regrettable.
    En particulier pour la TAM : après un confinement sans recettes, et depuis le 11 mai, des recettes qui semblent peiner à remonter avec peu des clients, et encore moins qui achètent des tickets. Le gratuit s’installe vite… Et quand bien même il serait instauré : la gratuité n’existe pas.

Répondre à Raoul Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.