3 mars 2020 – Elections municipales à Montpellier, une quatorzaine de listes en lice sous la menace du coronavirus Covid-19


Boulevard Louis-Blanc à Montpellier, à qui s’adressent les panneaux électoraux installés en vue du 1er tour des élections municipales du dimanche 15 mars 2020 ? Aux automobilistes et cyclistes circulant sur ce boulevard à sens et voie uniques, aux passagers voyageant à bord des rames des lignes 1 et 4 de tramway et aux piétons marchant sur le trottoir opposé, mais certainement pas aux personnes qui seront encore hésitantes dans leur choix avant d’entrer dans le bureau de vote de l’Espace Martin-Luther-King. Photo prise le mardi 3 mars 2020. Copyright : Edouard Paris

A Montpellier, quatorze listes sont en lice en vue du premier tour des élections municipales fixé au dimanche 15 mars 2020.

A la suite d’un tirage au sort effectué en préfecture de l’Hérault, le vendredi 28 février 2020, l’ordre d’apparition des têtes de liste sur les panneaux électoraux est le suivant :

1. Philippe Saurel, Montpellier la citoyenne
2. Coralie Mantion, Choisir l’écologie pour Montpellier avec Europe écologie Les Verts
3. Mohed Altrad, Le cœur et l’action
4. Michaël Delafosse, La gauche qui nous rassemble
5. Patrick Vignal, Montpellier en capitale
6. Alenka Doulain, Nous Sommes Montpellier
7. Clothilde Ollier, Rassemblement des écologistes et de la gauche
8. Alex Larue, Pour Montpellier, il est temps de changer
9. Olaf Rovkam, Rassemblement pour Montpellier
10. Jean-Louis Roumegas, Ecologie pour tous
11. Sylvie Trousselier, liste ouvrière d’unité « Montpellier 100 % services publics » soutenue par le P.O.I.D
12. Kamy Nazarian, Montpellier exemplaire
13. Rémi Gaillard, N’importe qui
14. Maurice Chaynes, Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs.

Sur le domaine de la mobilité dans leurs programmes respectifs, toutes les listes se différencient les unes des autres.

Concernant le probable second tour programmé au dimanche 22 mars 2020, à condition que le coronavirus Covid-19 ne vienne pas siffler précipitamment la fin de partie, seules les listes ayant obtenu au premier tour au moins 10 % des suffrages exprimés sont autorisées à se maintenir. Elles peuvent connaître des modifications, notamment par fusion avec d’autres listes pouvant se maintenir ou fusionner. En effet, les listes ayant obtenu au premier tour au moins 5 % des suffrages exprimés peuvent fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10 %. Au second tour, la liste qui obtient la majorité des suffrages exprimés reçoit un nombre de sièges égal à la moitié des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5 % des suffrages exprimés, en fonction du nombre de suffrage obtenus.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.