18 février 2020 – Le Vanoise Express, deux téléphériques hors normes


Photographie d’une cabine double niveau du Vanoise Express effectuant la liaison entre la gare motrice de Peisey-Vallandry « Plan Peisey » (1 612 m), au second plan, et la gare de tension de Montchavin « Les Coches » (1 548 m), le vendredi 7 février 2020. Copyright : Marius d’Oriano

Le Vanoise Express, composé de deux téléphériques monovoie indépendants mécaniquement et électriquement, relie en quatre minutes les domaines skiables des Arcs/Peisey-Valladry et de La Plagne qui forment à eux deux le domaine skiable Paradiski fort de ses 425 km de pistes de 1 200 m à 3 250 m d’altitude, entre la gare motrice de Peisey-Vallandry « Plan Peisey » (1 612 m) et la gare de tension de Montchavin « Les Coches » (1 548 m).

Chaque téléphérique parcourt une distance de 1 824 m sans pylone intermédiaire entre les deux gares et surplombe à 380 m au-dessus du sol une vallée encaissée où coule le Ponthurin.

Chaque téléphérique dispose de deux câbles porteurs de 75 mm de diamètre et d’un câble tracteur de 45 mm de diamètre. Au dessus, deux câbles porteurs de 42 mm de diamètre chacun supportent le câble tracteur en retour.

Chacune des deux cabines à deux niveaux emmène 200 personnes et 1 cabinier, la plus grande capacité du monde pour un téléphérique jusqu’en 2016. Ainsi, le Vanoise Express, qui atteint 45 km/h, peut transporter 2 000 pers/h par téléphérique, soit un total de 4 000 pers/h, toutes directions confondues.

L’ouverture de cet équipement d’envergure construit par Pomagalski est intervenue le samedi 20 décembre 2003 avec un seul téléphérique opérationnel. Le second téléphérique a été mis en service le mercredi 31 décembre 2003. Quant à la cérémonie d’inauguration, elle s’est tenue le vendredi 16 janvier 2004.

A l’hiver 2019/2020, Le Vanoise Express en est à sa seizième saison. En effet, son fonctionnement a été totalement suspendu durant la saison hivernale 2007/2008 ainsi qu’au cours de la période estivale 2008 à la suite d’anomalies détectées sur les câbles lors d’un contrôle des installations effectué au mois de novembre 2007.

Info : Edouard Paris

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.