12 décembre 2019 – Gare de Montpellier Sud de France, une coquille vide depuis huit jours


Gare de Montpellier Sud de France, une coquille vide depuis huit jours. Photo prise le jeudi 12 décembre 2019. Copyright ! Edouard Paris

Depuis le début de la grève des cheminots, le jeudi 5 décembre 2019, la gare excentrée de Montpellier Sud de France n’est desservie par aucun train de voyageurs (TGV, Ouigo et Intercités). De la même façon, plus aucun train de fret ne circule sur le contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier (CNM) depuis cette date. Les quelques trains de voyageurs qui circulent en ce moment (TGV, Intercités et TER) desservent uniquement la gare de Montpellier Saint-Roch, ce que les médias locaux omettent de signaler au moment où ils publient le nombre et la nature des trains devant circuler le lendemain.

L’arrêt « Gare de Montpellier Sud de France » de la navette bus, qui assure la liaison entre la gare excentrée et la place de France dans les deux sens, est désormais équipé d’un tableau électronique d’information qui permet à tout un chacun de connaître le délai d’attente du prochain départ vers « Place de France ». Un équipement fort utile, notamment pour celles et ceux qui sont dans l’obligation d’acheter un ticket 1 voyage à 1,60 € distribué par une des dix bornes installées au cours de l’été 2019. En effet, contrairement au ticket 1 voyage magnétique au format carte de crédit que toute personne peut acheter à un distributeur automatique de titres de transports dont sont équipées les stations de tramway ou en montant dans un bus, la durée de validité du ticket « imprimé » 1 voyage acquis à une des bornes de l’arrêt de la navette bus « Gare Montpellier Sud de France » expire soixante minutes après son impression et non pas à partir de sa validation en montant à bord de la navette puisqu’il n’y pas lieu de valider ce ticket imprimé mais seulement de le présenter à la conductrice ou au conducteur du bus. A place de France, la personne titulaire du ticket « imprimé » 1 voyage peut monter à bord d’une rame de la ligne 1 de tramway sans avoir à valider. Si elle vient à prendre un bus des lignes 9a ou 9b ou 52 à place de France, elle présentera à nouveau son ticket à la conductrice ou au conducteur du bus. Avec ce ticket imprimé, en chemin il faut toujours s’assurer que les soixante minutes de validité ne se sont pas écoulées.

Le nouveau pont qui sera construit au-dessus de l’A709, qui permettra aux rames de la ligne 1 de tramway de relier à l’été 2022 le quartier Odysseum au quartier Cambacérès, où se trouve la gare de Montpellier Sud de France, doit s’appeler Pont Karl-Marx. Avant même sa construction, le pont actuel qu’il remplacera est d’ores et déjà baptisé Pont Karl Marx. Deux plaques, une de part et d’autre de l’actuel ouvrage d’art, ont déjà été fixées sur des poteaux en bois qui sont appelés à disparaître.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 1, Voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.