27 janvier 2018 – En 2017, l’aéroport Montpellier Méditerranée a battu son record de fréquentation vieux de 17 ans


Symbole de l’entrée de la zone aéroportuaire de Montpellier Méditerranée, commune de Mauguio, photographié le samedi 27 janvier 2018. Copyright : Edouard Paris

Avec 1 849 410 voyageurs en 2017, l’aéroport Montpellier Méditerranée a battu son record de fréquentation de l’année 2000 qui s’élevait à 1 750 029 voyageurs.

Un record dont tous les médias locaux ont copieusement parlé à l’instar de France Bleu Hérault dont l’info mise en ligne le mercredi 10 janvier 2018 était intitulée : « L’ Aéroport de Montpellier a pulvérisé son record de passagers qui datait de 2000 avec 1,850 million de passagers transportés en 2017« , des médias qui se sont bien gardés de comparer la plateforme aéroportuaire montpelliéraine à ses homologues niçoise, toulousaine, marseillaise et bordelaise afin de donner l’illusion à leurs lecteurs et auditeurs que l’aéroport Montpellier Méditerranée était un cas unique en France et que bien entendu il était de loin le plus grand aéroport de la défunte région Languedoc-Roussillon.

A la différence des quatre autres grands aéroport du Grand Sud de la France, qui ont tous battu leur record de fréquentation par rapport à l’année précédente, le dernier record montpelliérain remonte en effet à l’an 2000, année après laquelle s’est amorcé le déclin du trafic à cause notamment de l’ouverture, à l’été 2001, de la ligne à grande vitesse Méditerranée entre la gare de Valence TGV et Redessan dans le Gard, aux portes de Nîmes. Le recul de trafic s’est poursuivi avec la liquidation de la compagnie aérienne Air Littoral en 2004 et les effets de la crise financière mondiale 2007-2008. En 2010, l’aéroport de Montpellier n’enregistrait plus que 1 180 448 voyageurs. C’est en 2011 que le trafic est reparti à la hausse, ponctué d’un petit trou d’air en 2012, avant d’atteindre le chiffre de 1 849 410 voyageurs en 2017.

A l’été 2001, l’aéroport de Marseille Provence a été également impacté par la mise en service de la ligne à grande vitesse Méditerranée entre Valence TGV et Marseille Saint-Charles, mais il a retrouvé des couleurs dès 2007 avec 6 962 773 voyageurs, un record qui a effacé celui de l’an 2000 et ses 6 458 429 voyageurs.

En 2017, sur les cinq aéroports millionnaires du Grand Sud de la France, quatre ont franchi un nouveau seuil : Bordeaux celui des 6 millions de voyageurs, Toulouse et Marseille celui des 9 millions et Nice celui des 13 millions.

En 2017, le classement des cinq principaux aéroports du Grand Sud de la France s’établit comme suit :

Nice Côte d’Azur : 13 304 782 voyageurs contre 12 427 427 en 2016, soit 877 355 voyageurs de plus et une croissance de 7,06 %.

Toulouse Blagnac : 9 264 611 voyageurs contre 8 081 179 en 2016, soit 1 183 432 voyageurs de plus et une croissance de 14,64 %, seul aéroport du Grand Sud de la France à être desservi par une ligne de tramway depuis le samedi 11 avril 2015. En 2017, Toulouse Blagnac passe devant Marseille Provence.

Marseille Provence : 9 002 086 voyageurs contre 8 475 809 en 2016, soit 526 277 voyageurs de plus et une croissance de 6,21 %.

Bordeaux Mérignac : 6 203 824 voyageurs contre 5 779 569 voyageurs en 2016, soit 424 255 voyageurs de plus et une croissance de 7,34 % qui aurait pu être plus nette sans la nouvelle liaison TGV Paris – Bordeaux Saint-Jean en 2h05,  ouverte le dimanche 2 juillet 2017, à l’origine de la baisse de fréquentation de la navette Paris Orly – Bordeaux Mérignac.

Montpellier Méditerranée : 1 849 410 voyageurs contre 1 671 121 en 2016, soit 178 289 passagers de plus et une croissance de 10,67 % identique à celle de 2016.

Info : Edouard Paris

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 27 janvier 2018 – En 2017, l’aéroport Montpellier Méditerranée a battu son record de fréquentation vieux de 17 ans

  1. Go dit :

    Cet aéroport est quand même hyper paradoxal : à la fois proche de la ville mais hyper mal désservi (un bus toutes les heures même s’il faut lui reconnaître des tarifs très abordables), il est quand même susceptible de drainer à minima 500.000 personnes dans la périphérie directe de Montpellier et il pourrait attirer près d’un million de personnes avec Nîmes et Béziers si les connexions existaient réellement. Et puis la région de Montpellier est hyper touristique, il y fait même chaud toute l’année !

    D’où mon incompréhension totale quand je vois le faible nombre de destinations proposées. On voudrait se réfugier derrière l’argument de la consolidation mais l’absence de prises de risques est invraisemblable. Volotea qui semble pourtant si prompt à créer de nouvelles lignes n’en a même pas fait une base ! Est-ce de l’amateurisme ou suis-je le seul à voir le potentiel inexploité de cet aéroport ?

    • Bonjour,

      L’aéroport Montpellier Méditerranée lance la construction d’un nouveau terminal en principe dédié aux compagnies Low Cost. Il devrait ouvrir au printemps 2019.

      Cordialement

      Edouard Paris

    • rémy dit :

      Le nombre de destinations, une trentaine en été, est loin d’être ridicule pour un aéroport cerné de près par des aéroports plus importants, à commencer par Marseille et pour ne rien arranger doit composer avec deux aéroports secondaires dans ses environs immédiats.Vous oubliez un peu vite que le nombre de dessertes est lié à des décisions prises par les compagnies et non par les gestionnaires de l’aéroport.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.