29 octobre 2017 – Funiculaires du Tréport et de Mondovi, ils sont tous deux ressuscités en 2006


Les funiculaires du Tréport (Seine-Maritime) et Mondovi (Piémont, province de Coni, Italie) ont au moins un point commun. Ils sont tous deux ressuscités en 2006.

Le premier, le samedi 26 août 2006, sous la forme d’ascenseurs inclinés dont les cabines, d’une capacité de 10 personnes chacune, ont été fabriquées en Italie par les ateliers de Maspero près de Milan, le second, le samedi 16 décembre 2006, le même jour où Montpellier fêtait l’inauguration de la deuxième ligne de tramway, sous la forme classique, c’est à dire équipé de deux cabines, d’une capacité de 68 personnes chacune, construites par la société autrichienne Carvatech, mais dessinées par le célèbre designer italien Giorgetto Guigiaro, qui se croisent à mi-parcours.

Le premier funiculaire du Tréport a été mis en service le mercredi 1er juillet 1908 mais son succès fut de courte durée à cause du premier conflit mondial, au lendemain duquel il perdit toute rentabilité, et de la seconde guerre mondiale, les Allemands ayant établi en 1941 une batterie de longue portée au niveau de la station supérieure. Quant au premier funiculaire de Mondovi, il a fonctionné entre le mercredi 27 octobre 1886 et le mercredi 24 décembre 1975 et trois générations de cabines se sont succédé (1886, 1923 et 1941).

Le funiculaire du Tréport, accessible gratuitement, relie le quartier des Cordiers au sommet de la falaise de craie qui surplombe la ville. Aux deux cabines, qui utilisent la rampe du tunnel sud dès l’été 2006, sont venus s’ajouter deux nouvelles cabines au design identique au cours de l’été 2009, lesquelles empruntent la rampe du tunnel nord. Les cabines effectuent une course de 158 mètres, dont 55 mètres de tunnel, à une vitesse de 1,6 mètre à la seconde sur une pente constante de 62,2%.

A Mondovi, l’accès au funiculaire est payant (1,30 € en 2017). Le billet est valable une heure à partir de son achat. Il relie la station « Rione Breo » à la station « Rione Piazza » en deux minutes et demi. La ligne est longue de 544,6 mètres, le dénivelé atteint 137 mètres et la déclivité moyenne s’élève à 26%.

Info : PhiliRoy et Edouard Paris

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s