12 septembre 2017 – A Montpellier, les travaux préparatoires du chantier de construction des nouvelles halles Laissac ont du retard à l’allumage


Hier, lundi 11 septembre 2017, le média en ligne e-metropolitain publiait un article intitulé « Montpellier : début du chantier des futuristes halles Laissac » dans lequel tout un chacun peut lire : « A partir du 12 septembre, les travaux préparatoires du chantier de construction des halles Laissac vont débuter, confirme ce matin la Ville de Montpellier« .

Ce matin, mardi 12 septembre 2017, place Alexandre-Laissac, force était de constater que les travaux préparatoires consistant en la réalisation des sondages de sol complémentaires, permettant de finaliser le dimensionnement de la structure du bâtiment et de réaliser toutes les études d’exécution ad hoc, n’avaient pas commencé.

Selon l’article cité plus haut, le toit des nouvelles halles sera “recouvert de panneaux photovoltaïques qui généreront l’énergie nécessaire pour la ventilation et peut être même l’éclairage de la place, si on arrive à intégrer les batteries qui stockent l’énergie” . Sur cet aspect technique, tramwaydemontpellier.net conseille à la Ville de Montpellier de se tourner vers Tesla qui commercialise, depuis bientôt un an, le Solar Roof, le premier toit 100% photovoltaïque, sans panneaux, à relier au Tesla Powerpack.

Info : Anje34

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 3, Ligne 4, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 12 septembre 2017 – A Montpellier, les travaux préparatoires du chantier de construction des nouvelles halles Laissac ont du retard à l’allumage

  1. Miguel dit :

    En pleine ville, il y a peu de raisons pour installer des batteries pour stocker l’électricité photovoltaïque, alors que le réseau électrique est omniprésent et permet d’absorber les excédents et de fournir ce qu’il manque d’électricité, c’est plus simple, moins cher, et beaucoup plus écologique. Les grosses batteries de Tesla contiennent des milliers de petits accus lithium et donc des quantités affolantes de lithium, de cobalt, de nickel,… Et leurs ardoises très esthétiques, elles ne sont pas encore sorties, il faudra donc vérifieur leur rendement.

  2. C’est pourtant facile de ne pas se tromper…!
    Pour un chiffrage d’environ 94.000€ de travaux validés par le Bureau VERITAS et la Mairie de Montpellier qui permettaient de réparer les dégâts constatés sur la structure du parking Laissac, une réhabilitation de l’ouvrage pour UN EURO a été écartée occasionnant ainsi une dépense de 10.000.000 € en supprimant 250 places de parking qui alimentaient les commerçants du quartier et les emplois qui en découlaient.

    Extrait: « Les nouvelles halles exploiteraient les énergies renouvelables pour les prolonger durablement dans la deuxième partie du siècle de leur existence. Le niveau R+2 aussi accessible aux livraisons serait dédié au stationnement des véhicules électriques en auto partage pour contribuer à l’écomobilité. Un projet qui participerait à la réduction de la pollution, à l’économie d’énergie, à l’amélioration de la gestion du temps, de la qualité de vie et de la santé publique. Constatant que le centre-ville ne pourrait vivre en autarcie, cette « ruche humaine» serait donc cruciale pour l’ensemble des activités urbaines. »

    En détail: https://www.facebook.com/MONTPELLIERA9/photos/a.280024582101376.54364.165903733513462/848901815213647/?type=3&theater

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s