29 mai 2016 – Le Lohreybus de Mestre (Italie)


Tout comme à Clermont-Ferrand, à Tianjin (Chine), à Shanghai (Chine), à Padoue (Italie), en île de France (lignes T5 et T6), et à Medellin (Colombie), le Lohreybus de Mestre (Italie), dont la nouvelle ligne 1 dessert Venise depuis le mercredi 16 septembre 2015, fait du bruit, vibre, brinquebale, fait exploser les coûts d’exploitation, mais à la différence des autres villes qui en sont équipées, là-bas il y a de fortes chances pour qu’il finisse ses jours au fond de la lagune.

Info : Edgar Chaptal

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour 29 mai 2016 – Le Lohreybus de Mestre (Italie)

  1. Roman Rebesko dit :

    « là-bas, il y a de fortes chances pour qu’il finisse ses jours au fond de la lagune…. »
    Je ne comprends pas vraiment le sens de cette phrase ? Ironie ?! Critique du projet ??

    • anje34 dit :

      Bonjour Roman Rebesko,
      Allez simplement sur le site (voir le lien ci-dessous) et faire la lecture jusque à la fin de l’article. Peut-être que les mots « Ironie » et « Critique du projet » seront simplement les réponses à vos questions, sachant que la liste des incidents n’est pas exhaustive et particulière à cette ville…

      Tramway de Clermont-Ferrand — Wikipédia
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tramway_de_Clermont-Ferrand

    • Miguel dit :

      …ou alors une allusion à l’affaissement progressif de la ville de Venise et à l’augmentation du niveau de la mer?
      Pour avoir pris plusieurs fois le T6 à côté de Paris, je n’ai pas trouvé qu’il était bruyant ou brinquebalant. Par contre certainement coûteux, pas très capacitaire (les rames sont étroites et les passages de roue limitent l’espace intérieur), pas très rapide malgré un tracé en ligne droite, et avec une certaine agitation de gauche à droite qui donne l’impression qu’il roule plus vite qu’un tramway sur rails. Mais les utilisateurs en sont ravis, car il est en site propre, assez fréquent (10mn), et il remplace des bus qui étaient constamment bloqués dans les embouteillages. L’argument était que la côte de la Division Leclerc, entre le centre de Châtillon et le plateau de Clamart/Fontenay-aux-roses/Le Plessis Robinson était paraît-il trop forte pour un tramway sur rail.

    • Roman Rebesko dit :

      Personnellement, j’ai eu l’occasion (rare je l’admets) d’utliser le tram à Clermont Ferrand – certes il est moins « vaste » intérieurement que ceux de Montpellier que je pratique depuis le début de la L1… mais enfin.
      Par contre je connais celui de Padoue, et j’admets qu’il « grince » en virage… mais se faufiler dans les rues étroites de la ville vaut bien cet inconvénient…
      A Venise ( où apparemment serait Edgar Chaptal pour ce reportage ?) j’attends avec impatience de tester l’engin… SI vous n’avez pas connu les bus orange – bondés et prenant des courbes à une vitesse certainement pas prévue par le constructeur – qu’il remplace de Mestre à Piazzale Roma… – vous ne pouvez pas comprendre !!

  2. Miguel dit :

    Cette technique, du véhicule sur pneus guidé par rail métallique central, a également été reprise par Siemens (anciennement Matra) pour le Néo-Val, version « moins chère » du métro automatique VAL jusque là guidé par des pneus appuyés contre un muret central en béton. Siemens propose une version « aéroport » et une version « urbaine ». Cette dernière sera utilisée à Rennes pour la ligne 2 du métro, qui sera donc totalement incompatible avec la ligne 1 équipée du VAL classique: https://fr.wikipedia.org/wiki/Neoval

  3. François Lapadu-Hargues dit :

    « là-bas, il y a de fortes chances pour qu’il finisse ses jours au fond de la lagune…. »
    C’est trop beau pour être vrai ! D’où tenez-vous cette bonne nouvelle ? Ou bien est-ce seulement un voeux (que je formule avec vous) ?

    • Roman Rebesko dit :

      Décidément… je ne comprends pas votre attitude à tous les deux… (auteur et FLH) !
      Vous avez des intérêts chez Alst(H)om ?!
      Bon si ça vous amuse !!
      Un Vénétien…

      • Bonsoir Roman,

        La division tramway de Lohr industrie a été reprise en juin 2012 par le groupe Alstom contraint et forcé par le ministère du Redressement Productif dirigé par Arnaud Montebourg.

        Edouard Paris

      • Roman Rebesko dit :

        J’avais loupé cette épisode en mémoire au moment d’écrire mon commentaire…
        Passons – je ne change rien à ma position PRO-Tram de Mestre – et ne comprends toujours pas cet « humour » que je trouve de Très mauvais goût…
        Pour info les vaporetti de Venise ne sont pas coulés dans la lagune en fin de vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s