17 septembre 2015 – Grenoble étend son réseau de tramways


Le samedi 28 juin 2014 a eu lieu l’inauguration d’une première section de 4,8 km de long de la cinquième ligne du réseau de tramways de Grenoble, la E, entre son terminus « Louise Michel », commune de Grenoble, et son terminus provisoire « Saint-Martin-Le-Vinoux – Hôtel de Ville ».

Le lundi 13 juillet 2015, une seconde section de 6,7 km de long est entrée en service commercial, entre la désormais station « Saint-Martin-Le-Vinoux – Hôtel de Ville » et le nouveau terminus « Fontanil-Cornillon – Palluel », ce qui porte la longueur totale de la ligne E à 11,5 km.

Cette ligne est exploitée avec des rames TFS Alsthom construites en 1986 et 1987 pour les plus anciennes en circulation, numérotées 2001 à 2020, dont quelques unes ont déjà fait l’objet d’une rénovation dans les ateliers de l’usine ACC Ingénierie & Maintenance, filiale de Bombardier, à Clermont-Ferrand. Cette rénovation concerne également les rames de même type livrées en 1989 et 1980, numérotées 2021 à 2035, et de 1991 à 1992, numérotées 2036 à 2038. D’ici à la fin de l’année 2015, 18 rames rénovées sur les 38 concernées devraient circuler sur le réseau de tramways de la métropole grenobloise.

Selon le site Grenoble-Alpes Métropole « cette rénovation vise à moderniser les anciennes rames TFS du réseau grenoblois, et à améliorer l’accessibilité, la sécurité (vidéo-surveillance) et le confort des voyageurs (installation de la climatisation et de panneaux lumineux d’informations, amélioration de la luminosité…). L’extérieur des rames est également relooké en noir et blanc. Tout cela pour un budget 4 fois inférieur à l’achat de rames neuves (680 000 € par rame rénovée contre 2,5 millions d’euros pour une rame neuve) ! Pour Yann Mongaburu, président du SMTC : « Ce choix de la rénovation n’est pas seulement économique, il est aussi écologique, car cette opération permet une meilleure isolation, moins de déperdition électrique et une meilleure efficacité technique«  ». Grâce à cette cure de jeunesse, chaque rame rénovée devrait circuler vingt-cinq années de plus.

La cérémonie officielle de l’inauguration de l’entière ligne E s’est déroulée le samedi 5 septembre 2015, soit 28 ans jour pour jour après l’inauguration officielle des sept premiers kilomètres de la ligne A qui en compte aujourd’hui 12,8. Le samedi 5 septembre 2015, deux rames Citadis 402 Alstom, les 6010 et 6019, ont ouvert la voie, chacune habillées d’une livrée spéciale « Faites du Tram E ». Ces deux rames ont roulé exceptionnellement sur la ligne E le temps de l’inauguration. A la différence des rames multilignes pelliculées de Montpellier, le numéro d’identification d’une rame grenobloise entièrement pelliculée reste visible à l’extérieur au-dessus de chaque cabine de conduite.

Un an auparavant, le lundi 1er septembre 2014, un tronçon supplémentaire de 1,6 km de la ligne B a été mis en service commercial entre l’ancien terminus « Cité Internationale » et le nouveau terminus « Presqu’île ». Ce dernier devait à l’origine prendre le nom de « Résistance ». Entre l’ancien et le nouveau terminus se trouve la station « CEA – Cambridge ».

Info : Louis Ferdinand

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s