27 août 2015 – Faudra-t-il recasser la chaussée de la rue du Faubourg-de-la-Saunerie à Montpellier ?


A la suite des inondations qui ont touché de nombreux commerces rue du Faubourg de-la- Saunerie à Montpellier, le dimanche après-midi 23 août 2015, Philippe Saurel, maire de la ville de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, s’est engagé à proposer des solutions pour améliorer l’écoulement des eaux pluviales dans cette artère au cours d’une réunion programmée avec les commerçants concernés, le vendredi 28 août 2015 à midi.

Pour rappel, c’est dans cette rue que circulent en service commercial les rames des lignes 3 et 4 de tramway depuis le samedi 7 avril 2012, sur une voie à sens unique entre les stations « Saint-Denis » et « Observatoire ».

Sur deux photos ci-après prises rue du Faubourg-de-la-Saunerie, le lundi 19 juillet 2010, durant la phase de fouilles archéologiques préventives qui s’est étalée du mardi 15 juin 2010 au vendredi 6 août 2010, on peut deviner le collecteur des eaux pluviales en pierre de Castries de forme rectangulaire (dimensions 60 cm x 50 cm environ) réalisé au dix-neuvième siècle.

Ce collecteur repose sur un ancien chemin “calade” daté du quinzième siècle par les archéologues.

La rue du Faubourg-de-la-Saunerie était un lieu d’étape vers Compostelle. On y trouvait une église, une auberge, des artisans, des marchands de sel et un relais pour les chevaux.

C’est au dix-neuvième siècle que cette rue s’est retrouvée « coincée » à un niveau inférieur par rapport au boulevard du Jeu-de-Paume et à l’actuel cours Gambetta.

Après ce bref rappel historique, il faut revenir à la situation actuelle et poser la question suivante : en cas de pluies diluviennes la rue du Faubourg-de-la-Saunerie est-elle équipée d’un réseau pluvial suffisant pour évacuer les eaux de ruissellement ?

La réponse est attendue du maître d’ouvrage et du maître d’œuvre qui doivent préciser la solution retenue pendant les travaux de construction des lignes 3 et 4 de tramway quant à l’évacuation des eaux pluviales. Ouvrage neuf éventuellement mis en place dans l’alignement de la rue ou bien conservation et aménagement du collecteur en pierre du XIXe siècle ?

Si c’est cette dernière solution qui a été choisie, la rue du Faubourg-de-la-Saunerie n’en a pas fini avec les inondations par très fortes pluies à moins de tout casser pour installer un collecteur de plus grande dimension.

Info : Michel Bozzola

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 3, Ligne 4, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s