10 avril 2015 – Dernière saison pour le célèbre « Train Jaune » avant fermeture définitive au soir du 31 décembre 2015 ?


Sur la ligne du "Train Jaune", la gare de Saillagouse, photographiée le mardi 7 avril 2015, pourrait ne plus voir passer de trains à compter du vendredi 1er janvier 2016. Copyright : Edouard Paris

Sur la ligne du « Train Jaune », la gare de Saillagouse, photographiée le mardi 7 avril 2015, pourrait ne plus voir passer de trains à compter du vendredi 1er janvier 2016. Copyright : Edouard Paris

Le célèbre « Train Jaune » des Pyrénées Orientales qui relie Villefranche-de-Conflent à Latour-de-Carol, dont une première section de ligne a été ouverte le 18 juillet 1910 entre Villefranche-de-Conflent et Mont-Louis, pourrait ne plus circuler à compter du vendredi 1er janvier 2016 tant les nuages noirs s’accumulent.

Selon un article publié par le quotidien L’indépendant, le mercredi 11 mars 2015, la pérennité du « Train Jaune » nécessiterait un investissement colossal de 125 millions d’euros répartis entre la modernisation des infrastructures à concurrence de 60 millions d’euros et la rénovation complète du matériel roulant à concurrence de 65 millions d’euros.
A ce douloureux devis, il faut ajouter :
– La loi du 4 août 2014 portant sur la réforme ferroviaire aux termes de laquelle l’Etat se désengage dans le transport par rail;
– La baisse année par année de la fréquentation du « Train Jaune », 400.000 voyageurs en l’an 2000, 180.000 voyageurs en 2014;
– Le prix prohibitif du ticket (à titre d’exemple : 74,40 euros pour un aller-retour Villefranche – Font-Romeu pour 2 adultes et 2 enfants);
– Le matériel neuf acheté par la région Languedoc-Roussillon en 2003 qui roule moins vite que le matériel centenaire totalement révisé en 1984, afin de ne pas détériorer encore plus la voie à bout de souffle;
– Les horaires inadaptés;
– La vitesse moyenne de 19 km/h, arrêts compris, entre Villefranche-de-Conflent et Font-Romeu, pour une distance de 35 km;
– Le déficit annuel de la ligne s’élevant à 5 millions d’euros;
– La concurrence insolente des cars départementaux qui offrent la possibilité de rejoindre Font-Romeu depuis Villefranche-de-Conflent ou même Perpignan pour la modique somme d’un euro;
– Les propositions de sauvetage de la ligne, souvent opposées, tant par les élus que par les syndicats de cheminots qui ne peuvent pas faire abstraction du coût de sa modernisation ni de celui de la rénovation du matériel roulant;
– et le pompon, révélé par le périodique Objectif Rail n°68, mars-avril 2015, en page 5 : « Les cheminots grands défenseurs de la ligne depuis plusieurs décennies refusent de faire l’aller-retour Villefranche – Latour-de-Carol en Z-100 (motrices centenaires), mettant en avant les nuisances sonores entraînées par le frein H7A. »

Un avenir très sombre pour le « Train Jaune », en dépit d’une tranche de travaux en cours de 9 millions d’euros totalement financée par la région Languedoc-Roussillon, dont une des phases a nécessité la fermeture provisoire de la ligne entre le lundi 2 mars et ce vendredi 10 avril 2015, les trains étant remplacés par des autocars.

2015 pourrait bien être la dernière saison du « Train Jaune ». C’est donc l’année ou jamais de voyager à son bord, la beauté inégalable des paysages traversés valant à elle seule le déplacement, avec en main le petit ouvrage « Le train jaune », au format guide touristique, écrit par Guillaume Pourageaux, éditions « La Vie du Rail« , imprimé en 2013, au prix de 16,50 euros.

Info : Edouard Paris

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 10 avril 2015 – Dernière saison pour le célèbre « Train Jaune » avant fermeture définitive au soir du 31 décembre 2015 ?

  1. Jean-Jack dit :

    Pauvre France. Nous sommes minables. Alors que tant de pays défendent leurs réseaux ferrés, chez nous on détruit tout petit à petit, et nous donnons des leçons à d’autres pays.
    J’ai honte d’être Français.

  2. Max Fije dit :

    Nous donnons un blanc-seing aux politiques…. c’est de notre faute, continuons….
    Exemple avec le petit train de Palavas-les-Flots…

  3. Legrand Christian dit :

    Voilà bien le malheur des entreprises publiques totalement insouciantes des intérêts des clients et du bien commun, et sans attitude commerciale proactive. Car si on a un tel outil qui vaut de l’or sur le plan local, touristique et du patrimoine, on ne peut pas le laisser se dégrader petit à petit de façon aussi lamentable et irrémédiable, semble-t-il. J’ai déjà fait ce trajet: exceptionnel! Mais avec les fréquences incroyables proposées, la vitesse en dessous de tout, comme le dit Orsenna, on ferait fuir le diable en vacances. C’est bien triste

  4. Ping : 8 mai 2015 – Train à Vapeur des Cévennes : journées Western les vendredi 8 et samedi 9 mai 2015 | Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s