25 février 2013 – Christian Lacroix fait des émules


Après Christian Lacroix, créateur des livrées des rames des lignes 3 et 4 du réseau de tramways de Montpellier, les Transports de l’agglomération de Montpellier (TaM) se lancent à leur tour dans la haute couture.

Le stock de baies vitrées des vingt six rames Citadis 402 Alstom étant , semble-t-il, peu fourni, les Transports de l’Agglomération de Montpellier (TaM) ont eu l’idée de déshabiller Pierre pour habiller Paul, où plutôt d’emprunter une baie vitrée normalement destinée à  la rame 2077 Citadis 402 Alstom et de l’installer sur la rame 2085 Citadis 402 Alstom, toutes deux affectées à la ligne 3. Du prêt à porter en quelque sorte.

Copyright : Louis Ferdinand

Copyright : Louis Ferdinand

Le résultat obtenu est à la hauteur du talent des Transports de l’agglomération de Montpellier (TaM). Cette baie vitrée porte le nom de baptême de la rame 2077, « Anémone de Mer », et remplace une baie vitrée sans inscription  de la rame 2085 baptisée « Salicorne », sur un côté du module intermédiaire équipé d’un bogie porteur et du pantographe. Désormais, la rame 2085 est affublée de deux noms de baptême, ce qui n’est pas une première sur le réseau (lire ou relire l’info du 16 décembre 2012). Christian Lacroix appréciera.

Info : Louis Ferdinand

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 3, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour 25 février 2013 – Christian Lacroix fait des émules

  1. Leo Tyrell dit :

    Excusez moi, mais à part quelques méga passionnés de ferroviaire, tout le monde s’en fout.
    Traiter les employés de la TAM d’incompétents et pire parce-que deux rames de tramway portent le même nom (Mein Gott!), ce que 99,9% des usagers de la TAM ne remarqueront jamais est absurde et trivial.
    La plupart des usagers ne savent même pas que les rames portent un nom.

    Vous vous décrédibilisez avec cette obsession.

  2. Leo Tyrell dit :

    Bonjour,

    La critique sur la pertinence des tracés ou les problèmes techniques est légitime et pertinente, tant qu’elles demeurent de bonne foi bien sûr.
    Cette obsession sur les noms des rames est puérile et même contre productive. La critique pour la critique en somme.
    Ne vous inquiétez pas pour l’image de l’agglomération. Je doute fort qu’elle soit en péril car dans l’agglomération vous êtes sans doute la seule personne (et ce n’est pas même une exagération) qui se soucie du nom des rames de tramway.
    Je vous rappelle que c’est vous qui vous permettez de traiter régulièrement des centaines d’employés de la TAM d’incompétents ( ce qui est puéril et injuste) et bien souvent, comme vous nous en donnez encore une fois l’exemple ici, pour des motifs absurdes alors de grâce, gardez vos leçons sur l’image de l’agglomération pour vous.
    Au final les méchants de la TAM n’ont fait que remplacé une vitre par une autre. Gêne pour les usagers ? Zéro. Bénéfice pour les contribuables ? Une vitre en moins à payer. Je crois que oui même Christian Lacroix appréciera.

    Au revoir.

    ps: Pourquoi ma vie se résumerait elle au TaM-Tram quotidien ?
    Ne serait-ce pas plutôt votre cas ?

    • Bonsoir,

      La première personne à Montpellier a avoir été obsédée par les noms de baptême des rames de tramway n’est autre que Georges Frêche. C’est lui qui a choisi les noms des rames des lignes 1 et 2. Il était si attaché aux noms qu’il avait donnés, qu’il lui est arrivé de débaptiser et rebaptiser des rames de la ligne 1. Le plus bel exemple, c’est la suppression du nom de « Ville de Palavas-les-Flots » au lendemain de la sortie de cette ville de l’agglomération de Montpellier, le 1er janvier 2005. Nous avons eu également droit à la suppression de « Région Languedoc-Roussillon » par « Septimanie » puis au retour de « Région Languedoc-Roussillon »… Sur la ligne 2, aucun nom donné n’a été retiré. Et pour cause, ce sont les noms de personnalités, toutes disparues, qui ont marqué l’histoire de Montpellier. A côté Jean-Pierre Moure est un inculte. Ce dernier a été incapable de trouver dix-neuf noms pour les dix-neuf rames de la ligne 3. Deux rames ne sont pas baptisées et deux rames portent le même nom de baptême. Attacher de l’importance aux noms de baptême des rames c’est entretenir à ma façon la mémoire de Georges Frêche.

      Edouard Paris

      • Leo Tyrell dit :

        De son vivant vous n’aviez pas de mots assez durs et de moqueries assez acerbes pour dénoncer la soi-disant mégalomanie de George Frêche. Vous avez un certain culot de vous réclamer aujourd’hui de sa mémoire.

        Pour en revenir aux noms des rames. Que vous le passionné des tramways releviez ces histoires de nom, je veux bien le concevoir mais la où le bât blesse c’est que vous vous servez de cette non affaire (pour 99,99%des usagers) pour insulter encore une fois des centaines d’employés de la TAM.
        Cette petite vendetta nuit à la qualité de vos analyses qui sont souvent pertinentes.

  3. Louis Ferdinand dit :

    Dans la mesure où il a été décidé de donner des noms aux rames, la moindre des choses c’est de le faire convenablement. Si cela pose des problèmes de gestion de stock, de personnel ou de coût, il serait plus intelligent de supprimer tous les noms. Personnellement, j’approuve d’avance car je trouve puéril de donner des noms aux rames. La persistance de ces erreurs de noms prouve qu’un certain nombre de dysfonctionnents existent à la Tam et que ce soit du à une personne, un service, à la chaine de commandement ou bien à la direction, le dire n’est pas « insulter encore une fois des centaines d’employés de la TAM ». Je discute assez souvent avec des personnes travaillant à la Tam qui sont profondément désolées de voir cela.
    Il n’y a jamais eu d’insultes dans ce site, seulement de l’information. La seule personne qui insultait tous azimuts c’était Georges Frêche. Il a joué au « petit train » avec les lignes de trams et on voit le résultat. Un réseau juste au-dessus de la moyenne malgré les sommes considérables investies dans une agglomération aux finances chancelantes aujourd’hui.

  4. Ping : 1er avril 2013 – Un rafistolage de fortune | Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s