21 février 2022 – A Montpellier, des travaux de reprise des revêtements et de remplacement des appareils de voie et rails sont programmés sur les secteurs Place de l’Europe, Rives du Lez, Moularès, Port Marianne et Ernest Granier


Le mercredi 9 février 2022, TaM Montpellier 3M a adressé à la publication un avis d’appel public à la concurrence portant sur des missions de maîtrise d’œuvre relatives à des travaux de reprise des revêtements et de remplacement des appareils de voie et rails sur les secteurs Place de l’Europe, Rives du Lez, Moularès, Port Marianne et Ernest Granier, de la phase études de projet à la phase réception des travaux.

Les travaux programmés seront réalisés dans Montpellier aux endroits suivants :

  • au pied de l’angle sud-est de la médiathèque Emile-Zola, à la hauteur de la bifurcation/jonction des lignes 1 et 4, au nord de la station « Place de l’Europe » commune à ces deux lignes,
  • avenue des Droits-de-l’Homme, à la hauteur de la bifurcation/jonction des lignes 3, 1 et 4 succédant ou précédant, selon le sens de circulation, la station « Rives du Lez » commune aux lignes 1 et 4 et la station « Rives du Lez – Consuls de Mer » propre à la ligne 3,
  • à l’intersection de la rue du Pirée et du pont Jean-Zuccarelli, correspondant à la bifurcation/jonction des lignes 1, 3 et 4 succédant ou précédant, selon le sens de circulation, la station « Moularès (Hôtel de Ville) » commune aux lignes 1 et 3,
  • avenue Marie-de-Montpellier, au niveau de la communication simple située à une cinquantaine de mètres à l’ouest de la station « Port Marianne » commune aux lignes 1 et 3,
  • place Ernest-Granier, à la hauteur de la bifurcation/jonction des lignes 1 et 3.

Le coût des travaux ci-dessus programmés s’inscrit dans une enveloppe globale de 70 millions d’euros d’investissements que Montpellier Méditerranée Métropole entend consacrer d’ici 2026 à l’entretien du réseau de tramways pour accroître la sécurité et le confort de l’existant.

Les bogies moteurs Arpège des rames Citadis 302 et 402 Alstom ne sont pas étrangers à l’usure prématurée des rails en courbe et appareils de voie du réseau de tramways de Montpellier. Par leur conception, ces bogies s’insérent moins bien dans les courbes de faible rayon, en imposant une réduction de vitesse plus forte que les rames Citadis 401 Alstom, dont chaque motrice d’extrémité est équipée d’un bogie moteur conventionnel pivotant, et se révèlent agressifs sur les rails en courbe en raison de leur rotation limitée à +/- 1 degré, contre 10 degrés pour les bogies moteurs Magdeburg LHB des rames Citadis 401 Alstom que l’actuelle gouvernance de la Métropole a décidé de retirer progressivement du service de la ligne 1 à partir de 2024. La constitution du bogie moteur Arpège est également propice à l’usure ondulatoire des voies dans les zones d’accélération et freinage et dans les courbes de grand rayon (Source : transporturbain.canablog.com).

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 3, Ligne 4, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.