9 février 2022 – Future ligne 5 de tramway : quels noms faut-il donner aux stations terminus ?


La future ligne 5 du réseau de tramways de Montpellier reliera Lavérune à Clapiers, via le centre-ville de Montpellier, à compter du mois de septembre 2025 selon Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole et Julie Frêche, vice-présidente à la Métropole, déléguée aux transports et aux mobilités actives.

A la lecture de plusieurs avis d’appel à candidatures relatifs à des marchés de travaux et d’équipements concernant cette future ligne 5 de tramway, il est d’ores et déjà acquis que la ligne ne desservira pas la commune de Lavérune située à l’ouest de Montpellier et que son terminus nord ne sera pas positionné au pied de la médiathèque Albert-Camus à Clapiers. Au lieu de cela, à l’ouest, le terminus sera implanté sur la commune de Saint-Jean-de-Védas, aux abords du rond-point Maurice-Gennevaux, à 1,2 km du terminus prévu à l’origine sur le territoire de la commune de Lavérune, tandis qu’au nord, le terminus se situera au niveau du rond-point de Girac, commune de Clapiers, à 750 m de la médiathèque précitée. Chacun des terminus sera doté d’un parking P+Tram.

Bien que le futur terminus ouest de la ligne 5 ne se trouve pas sur la commune de Lavérune, plusieurs documents, dont l’auteur des présentes lignes a pu prendre connaissance, attestent que ce terminus prendra le nom de « Lavérune ». Quant au futur terminus nord, bien que situé au niveau du rond-point de Girac, il sera néanmoins baptisé « Clapiers ».

Autant le nom de « Clapiers », attribué au terminus nord, peut se justifier dans la mesure où le rond-point de Girac fait partie de la commune éponyme, autant le nom de « Lavérune », donné au terminus ouest, n’est pas du tout approprié, d’autant plus que l’actuel maire de Lavérune ne veut absolument pas du tram sur sa commune.

Pour sa future ligne 5 de tramway, Montpellier devrait s’inspirer de l’exemple brestois où les trois terminus de la ligne A de tramway ont été respectivement dénommés « Porte de Plouzané » à l’ouest, « Porte de Gouesnou » au nord et « Porte de Guipavas » à l’est. Etant ici précisé que le terminus « Porte de Plouzané » se trouve sur la commune de Brest, à 6 km du centre-ville de Plouzané, que le terminus « Porte de Gouesnou » se situe bien sur la commune éponyme mais à 2,5 km de son centre-ville, et que le terminus « Porte de Guipavas » a été implanté sur ladite commune à 4,3 km de son centre-ville.

Si les élus métropolitains suivent la logique brestoise, le terminus ouest de la future ligne 5 de tramway de Montpellier devrait s’appeler « Porte de Lavérune » et le terminus nord « Porte de Clapiers ».

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 5, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 9 février 2022 – Future ligne 5 de tramway : quels noms faut-il donner aux stations terminus ?

  1. PETIT Bernard dit :

    Bonjour,
    Sommes-nous revenus au temps des seigneurs ? Le seigneur de Lavérune ne veut pas du rail sur sa commune au détriment des citoyens des autres communes, au détriment de ses électeurs, au détriment de son conseil municipal vu qu’il n’y a pas de vote, et au détriment de l’aménagement du territoire !

  2. Cela me fait penser à la gare Sud de France qui est bien située sur la commune de Montpellier. Oui, « porte de… » serait plus approprié.

  3. RAOUL dit :

    Même les noms de stations et de terminus sont politisés, orientés, voire trompeurs (cf Pompignane). M. Saurel avait bien envisagé Cambacérès pour le nouveau terminus ligne 1.
    Pour la ligne 5, nous n’échapperons pas à ce phénomène : la politique plutôt que le pragmatisme.

  4. Miguel dit :

    On a aussi la gare TGV de Manduel, « Nîmes Pont du Gard », qui est à 20 km de route du Pont du Gard. On n’est pas très loin des arnaque du genre « aéroport de Paris-Beauvais » (mais à 100 km de Paris).
    Sur la ligne 3, la station située à l’Octroi de Palavas s’appelle « Place Carnot », alors qu’elle ne se trouve pas sur la place Carnot. Mais Frêche était fâché avec le maire de Palavas (le webmestre avait également raconté les histoires de la rame « Palavas »).
    Pour le terminus sur la route de Lavérune, je proposerais « Rieucoulon » ou « Gennevaux ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.