2 septembre 2021 – Le renouveau du Chemin de fer de la Mure


Inauguré le mardi 24 juillet 1888 en traction vapeur et principalement destiné au transport de l’anthracite du bassin de la Mure et de la Matheysine en direction de St Georges-de Commiers, gare de jonction avec la ligne ferroviaire Veynes – Grenoble, ce sympathique chemin de fer de montagne à voie métrique a commencé à être électrifié dès 1903 en 2 400 Volts courant continu et devait être prolongé jusqu’à Gap qu’il n’atteindra jamais, la voie s’arrétant à Corps. Outre le charbon, ce chemin de fer assure le transports des voyageurs et des ouvriers mineurs mais aussi celui de diverses marchandises (engrais, vins, bétails, bois, etc…). 1988 marque la fin du transport de charbon et la reconversion progressive en chemin de fer touristique. La ligne touristique de 30 km connaît un vif succès jusqu’à l’automne 2010 mais doit être interrompue à la suite d’un important éboulement survenu le mardi 26 octobre 2010 qui emporte la voie ferrée dans le secteur situé au dessus du barrage hydroélectrique de Monteynard. Face à l’impossibilité de remise en service de la totalité de la ligne, ce fut alors le début d’une longue période de léthargie avec plusieurs projets avortés de reprise du service touristique sur une section de ligne de 15 km reliant La Mure à l’actuel terminus des Grands Balcons.

A partir de 2017, un projet présenté par la société Edeis est retenu par le Département de l’Isère propriétaire de la ligne. Après d’intenses travaux tant au niveau de la voie que de la caténaire, du matériel et la construction de nouvelles installations en gare de La Mure (nouveau bâtiment, dépôt des locomotives, ateliers, parking) et au nouveau terminus des Grands Balcons (réalisation d’une voie d’évitement, construction d’un restaurant et aménagement d’un large chemin piétonnier long de 600 m menant jusqu’au belvédère panoramique qui surplombe la retenue d’eau du barrage hydroélectrique de Monteynard), le Petit Train de la Mure circule à nouveau depuis le mercredi 21 juillet 2021, au lendemain d’une inauguration officielle.

La nouvelle gare de la Mure, comprenant une billeterie, une boutique et des ateliers, a été construite en face de l’ancienne gare actuellement en cours de rénovation par le Département de l’Isère. Un vaste parc de stationnement permet de garer son véhicule sans souci.

Trois emblématiques locomotives éléctriques franco-suisses ANF-Sécheron de 1933 ont été entiérement restaurées en 2020 dans les ateliers de l’entreprise Tradinsa en Espagne. Elles remorquent d’élégantes voitures voyageurs d’origine suisse équipées de larges baies vitrées et dotées d’un bon confort de roulement. Le train est également composé d’une ou deux voitures ouvertes sur châssis 3 essieux dites « balladeuses » et d’un wagon couvert à 3 essieux à chaque extrémité du train qui sert de wagon tampon intermédiaire entre la locomotive électrique et les voitures voyageurs.

Au terminus des Grands Balcons, une voie d’évitement permet la remise en tête de la locomotive électrique. De là, l’ancienne plateforme ferroviaire, transformée en un large chemin piétonnier, conduit vers le bar-restaurant panoramique parfaitement intégré dans le site qui l’accueille d’où tout un chacun peut admirer le massif du Vercors et la retenue d’eau du barrage de Monteynard. Après le bar-restaurant, le chemin piétonnier se poursuit en direction d’une terrasse panoramique construite à proximité des lieux où la ligne de chemin de fer à été coupée par l’éboulement.

Le samedi 28 août 2021, tous les trains étaient complets de même que le bar-restaurant panoramique. Un petit bémol toutefois, la pause déjeuner de 1 h 30 mn entre deux trains est un peu courte.

La saison se poursuit jusqu’au dimanche 7 novembre 2021 avec 3 départs de La Mure à 9h, 12h10 et 16 h10, du mercredi au dimanche tout le mois de septembre, le mercredi, le vendredi, le samedi et le dimanche la première quinzaine du mois d’octobre et du mardi au dimanche pendant les vacances scolaires d’automne. Il convient de prévoir un vêtement chaud, le temps étant parfois changeant. Les trains sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et la présentation d’un pass sanitaire est exigée pour les adultes. Le port du masque est obligaroire jusqu’à nouvel ordre en gare, sur les quais et à bord du train, exception faite des enfants de moins de 12 ans.

Un coup de chapeau à l’exploitant, au Département de l’Isère et aux autres partenaires financiers qui ont investi ensemble pas moins de 26 M€ pour remettre sur les rails « la plus belle ligne des Alpes » .

Info : Jean Chassefeyre

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.