3 juin 2021 – Avenue des Prés-d’Arènes à Montpellier, les services techniques de la Métropole mettent en danger les cyclistes


Sans doute l’avez-vous remarquer, ces derniers temps à Montpellier, les panonceaux triangulaires s’adressant aux cyclistes ont fleuri sur les mâts de signalisation tricolore.

Les panonceaux en question visent à autoriser un mouvement directionnel pour les cyclistes dans les carrefours à feux, les adeptes de la petite reine devant toutefois prendre des précautions avant de s’engager.

Le panonceau le plus répandu est celui doté d’une flèche « tourne-à-droite ». Il existe également des panonceaux arborant une flèche « va-tout-droit » ou bien encore une double flèche annonçant un « tourne-à-droite » et un « va-tout-droit ». On peut rencontrer également des panonceaux munis de trois flèches : « tourne-à-droite », « va-tout-droit » et « tourne-à-gauche ».

A Montpellier, ainsi que tout un chacun peut le remarquer, la plupart des cyclistes considèrent que ces panonceaux leurs donnent un droit de priorité absolu et foncent tête baissée sans se préoccuper du danger auquel ils peuvent s’exposer.

Avenue des Prés-d’Arènes à Montpellier, il existe deux petits panneaux triangulaires, l’un portant une flèche « va-tout-droit » et le second une double flèche « tourne-à-droite et va-tout-droit » qui pourraient se révéler très dangereux pour le cycliste insouciant effectuant un va-tout-droit dans la mesure où dans chaque situation on constate la présence d’un feu tricolore sur la droite, le premier à la sortie d’une propriété privée (Happy Dog pour le situer), et le second, un peu plus loin, au débouché de la rue des Pivoines, d’où peuvent surgir un ou plusieurs véhicules automobiles dès l’instant où le feu va passer au clignotant orange pour le premier et au vert pour le second.

Info : Edouard Paris

Complément d’info du dimanche 6 juin 2021 : pour être repassé sur l’avenue des Prés-d’Arènes, entre la rue de l’Industrie et la rue des Pivoines, on compte deux autres feux tricolores auxquels sont fixés des panonceaux comportant la double flèche « tourne-à-droite » et « va-tout-droit », alors que les rues situées sur la droite, rue des Yuccas (sortie et entrée d’une copropriété) et rue Georges-Bizet à double sens, sont dotées de feux tricolores. Ainsi sur 500 mètres, un cycliste imprudent, remontant l’avenue des Prés-d’Arènes dans le sens sud-est – nord-ouest, peut jouer à quatre reprises à la roulette russe avec la bénédiction des services techniques de la Métropole.

Cet article, publié dans Fourre tout, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 3 juin 2021 – Avenue des Prés-d’Arènes à Montpellier, les services techniques de la Métropole mettent en danger les cyclistes

  1. Miguel dit :

    Pour la sortie de la propriété privée, je suis d’accord, le feu est utile pour les vélos.
    Pour les intersections classiques, c’est plus discutable, car le danger ne vient pas tant de la couleur du feu, que des voitures susceptibles de tourner à droite sans faire attention à la présence des cyclistes, ce qui signifie qu’il faut vérifier son arrière-gauche, y compris voire surtout quand le feu est vert.

    • Bonsoir Miguel,
      Concernant l’intersection de la rue des Pivoines, seuls les cyclistes circulant sur la piste cyclable de l’avenue des Prés d’Arènes sont autorisés à tourner à droite pour remonter ladite rue à contresens alors que les automobilistes sont soumis à une interdiction de tourner à droite. Sur la photo on distingue bien un des deux panneaux sens interdit fixé à l’arrière du feu tricolore de la rue des Pivoines.
      Cordialement
      Edouard Paris

  2. Denis dit :

    Bonjour,

    Sur cette piste de l’avenue de Près d’Arènes je ne trouve pas que ce soient ces panonceaux qui mettent le plus en danger les personnes qui circulent à vélo mais plutôt la manière dont (n’) a (pas) été gérée les intersections au moment de la construction du tram. À chaque intersection la voie cyclable est *rapprochée* de la zone de conflit alors même que c’est (on comprend aisément pourquoi) l’inverse qu’il faut faire. Les premiers plans que l’on peut voir sur la L5 laissent craindre qu’il va en être de même (intersections non gérées, largeurs de voies qui restent aux standards des années 1990)

    La sécurisation des intersections est d’ailleurs enfin reprise dans les recommandations récentes du Cerema (exemple adapté à ce cas : https://www.cerema.fr/sites/default/files/styles/uas_medium/public/images/paragraph/2021/02/continuite2.jpg?itok=1z3m2vRR). En effet plus on écarte les différentes trajectoires les unes des autres et plus on retarde (et laisse la possibilité d’éviter) un éventuel choc et plus on favorise la co-visibilité. C’est d’ailleurs le principal intérêt des sas vélo aux feux : reculer les voitures pour aérer le carrefour et améliorer la sécurité de tous (piétons en premier).

    L’humain est toujours capable de commettre une erreur, qu’elle soit par négligence ou intentionnelle ; on a donc tout intérêt à ce que l’aménagement pardonne le plus possible ces erreurs. Pour finir, même si cela existe chez toutes les catégories d’usagers, peu de personnes ont des comportements délibérément kamikazes, en particulier à pied où à vélo ou les erreurs peuvent vous être fatales car vous n’êtes pas protégés d’une carrosserie. Demandez aux gens le pourquoi de leur manière de circuler : vous seriez surpris, ils ne cherchent pas à se suicider comme vous l’imaginez mais tout simplement à circuler de la manière qui leur semble le plus adapté aux conditions de circulations du moment, aux besoins de leur trajet et à leur sécurité. Les personnes qui se déplacent à vélo ont bien souvent une analyse beaucoup plus poussée des fonctionnements des carrefours que les autres usagers car c’est nécessaire à leur survie : aucun carrefour à Montpellier n’est vraiment penser pour favoriser leur sécurité tout en conservant une efficacité des trajets.

    Au plaisir d’en discuter,

    Denis

    P.S : un guide avec les récentes recommandations du Cerema pour rendre la voirie cyclable est paru il y a quelques jours. Pour exemple une piste doit maintenant faire 2m de large, et les intersections doivent être traitées. Téléchargement gratuit (sur inscription) ici : https://www.cerema.fr/fr/centre-ressources/boutique/rendre-sa-voirie-cyclable

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.