28 octobre 2020 – Petit échantillon du parc roulant du réseau de tramways de Leipzig (Allemagne)


Leipzig est la ville la plus peuplée du Land de Saxe. Au mardi 31 décembre 2019, elle comptait 593 145 habitants contre 556.780 habitants chez sa voisine Dresde, deuxième ville du Land de Saxe par sa population.

Point commun entre ces deux grandes villes, 30 ans après la réunification de l’Allemagne, le nombre d’habitants à la fin de l’année 2019 est supérieur au nombre d’habitants recensés à la fin de l’année 1990, après avoir toutefois enregistré une baisse au cours des années 1990 puis une croissance continue à partir des années 2000.

A Leipzig, les premiers tramways hippomobiles sont apparus au printemps 1872 et les premiers tramways électriques ont commencé à prendre le relais des précédents à compter du mercredi 20 mai 1896. Les voies sont à l’écartement particulier de 1 458 mm et la ligne aérienne de contact est alimentée en courant continu 600 V.

Au lundi 31 août 2020, le réseau de tramways de 146 km de long comprend douze lignes numérotées 1, 2, 3, 4, 7, 8, 9, 10, 11, 15, 16 et 32. Cette dernière ligne remplace temporairement les lignes 12 et 14.

Le parc roulant est en partie constitué à ce jour, mais plus pour longtemps, de motrices de type T4D-M1 et T4D-M2 ČKD Tatra construites à l’origine sous le type T4D entre 1982 et 1986, soit avant la chute du Mur de Berlin, et modernisées entre 1992 et 2001 d’où la lettre M. Elles sont toutes unidirectionnelles et circulent en unité multiple. Depuis l’année 2000, à chaque unité multiple composée de deux motrices de type T4D-M1 et/ou T4D-M2 vient s’ajouter une voiture de queue à plancher surbaissé de type NB4 ou 4NBWE Bombardier. Au début de l’automne 2020, 65 motrices de type T4D-MI et T4D-M2 opèrent en service commercial. Les voitures de queue disponibles sont au nombre de 42.

Après la réunification de l’Allemagne intervenue le mercredi 3 octobre 1990, la société exploitante du réseau de tramways de Leipzig s’est lancée dans l’achat de rames modernes articulées à plancher surbaissé unidirectionnelles dans le but de remplacer progressivement les motrices T4D ČKD Tatra dont 1 196 exemplaires, pouvant former 598 unités multiples, avaient été livrées entre 1969 et 1986 en même temps que 273 voitures de queue.

L’inventaire des rames articulées à plancher surbaissé en service commercial comprend à ce jour 167 unités, à savoir :

  • 53 rames NGT8 DWA (Deutsche Waggonbau AG)/Siemens numérotées 1101 à 1120, 1122 à 1334, 1136 à 1142 et 1144 à 1156 construites entre 1994 et 1998,
  • 32 rames NGT12-LEI classic XXL Bombardier numérotées 1201 à 1232, construites entre 2005 et 2007 pour les 24 premières unités et entre 2011 et 2012 pour les suivantes,
  • 21 rames NGTW6 FBL (Fahrzeug-Bau Leipzig GmbH) numérotées 1301 et 1303 à 1322, construites entre 2005 et 2007,
  • 28 rames NGTW6 HeiterBlick numérotées 1323 à 1350, construites entre 2007 et 2011,
  • et 33 rames NGT10 XL Tramino du Polonais Solaris Bus & Coach numérotées 1001 à 1002, 1004 à 1031 et 1042 à 1044, construites entre 2017 et 2020. 28 rames de ce même modèle doivent être livrées d’ici à la fin de l’année 2021. Chaque rame reçue remplaçant deux motrices de type T4D-M.

Info : Thierry Leleu et Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.