11 septembre 2020 – Service réduit sur la ligne de Maglev de l’aéroport international de Séoul – Incheon depuis le jeudi 20 février 2020, pandémie de coronavirus Covid-19 oblige


La ligne de Maglev, un train à sustentation magnétique (magnetic levitation), de l’aéroport international de Séoul – Incheon a été ouverte le mercredi 3 février 2016.

Cette ligne de 6,1 km de long à double voie comprend six stations : « Incheon International Airport Terminal 1 » (M01), « Long Term Parking » (M02), « Administration Complex » (M03), « Paradise City » (M04), « Water Park » (M05) et « Yongyu » (M06).

Les quatre rames double caisse Ecobee Urban Maglev numérotées 1001 à 1004, chacune d’une capacité de 230 passagers, construites par le Coréen Hyundai-Rotem, circulent automatiquement à l’instar d’un métro VAL. Chaque rame peut atteindre 110 km/h maximum mais elles sont bridées à 80 km/h en vitesse de pointe.

En temps normal, la plage horaire de fonctionnement de la ligne de Maglev de l’aéroport international de Séoul – Inchéon s’étend entre 7h30 à 20h30 à la cadence d’une rame tous les quarts d’heure dans chaque sens. Cependant, depuis le jeudi 20 février 2020, en raison de la pandémie de coronavirus Covid-19, le service a été réduit à deux plages horaires dans la journée. La première débute à 7h30 et se termine à 9h et la seconde commence à 18h pour prendre fin à 19h. La fréquentation de la ligne gratuite de Maglev a fortement chuté du fait de l’effondrement du trafic aérien mondial provoqué par la pandémie de coronavirus Covid-19.

Photo ci-dessus prise à la station « Administration Complex » de la ligne de Maglev de l’aéroport international de Séoul – Incheon, le jeudi 27 août 2020. Copyright : Karine D

Info : Karine D et Edouard Paris

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 11 septembre 2020 – Service réduit sur la ligne de Maglev de l’aéroport international de Séoul – Incheon depuis le jeudi 20 février 2020, pandémie de coronavirus Covid-19 oblige

  1. Miguel dit :

    C’est drôle d’avoir construit une ligne à sustentation magnétique pour limiter la vitesse à 80 km/h! Je comprends que c’est avant tout une ligne expérimentale.
    À noter, plus simple que la sustentation magnétique, qu’il existe des métros roulant sur des rails mais propulsés par un moteur linéaire (bobines sous le métro, couplées à une barre métallique spéciale au milieu des rails): c’est le métro Bombardier Innovia, ce système a un rendement moins bon que la propulsion classique mais la perte peut être compensée par la simplicité mécanique et donc la légèreté des rames.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.