1er septembre 2019 – La Vapeur du Trieux, un train touristique qui a la particularité de circuler sur une ligne ferroviaire ouverte au trafic régulier voyageurs et fret


La nouvelle identité de La Vapeur du Trieux appliquée sur chaque voiture voyageurs composant le train touristique. Photo prise à Pontrieux, le dimanche 25 août 2019. Copyright : Edouard Paris

La Vapeur du Trieux est un train touristique saisonnier qui circule depuis 1997 entre la ville côtière de Paimpol et la charmante bourgade de Pontrieux réputée notamment pour ses 50 lavoirs, soit sur une distance de 15,5 km principalement le long de la rive droite de l’estuaire du Trieux dans le département des Côtes d’Armor.

Ce train touristique a la particularité de rouler sur la voie unique de la ligne qui relie Paimpol à Guingamp ouverte au trafic régulier, voyageurs et fret, chose particulièrement rare en France, exploitée par la Société générale de chemins de fer et de transports automobiles (CFTA), une branche de Transdev Rail, pour le compte de la SNCF en ce qui concerne les TER Breizhgo et le fret.

Depuis 2013, exception faite des années 2015 et 2016 du fait de la neutralisation de la ligne pour cause de rénovation de la voie ferrée, la traction des six voitures qui composent le train touristique, soit quatre boites à tonnerre d’origine allemande type B7 construite en 1920 et deux anciennes voitures belges de 1956 de type M2, est assurée par la locomotive à vapeur 141 TB 424, construite en 1913 en Belgique par la société de Saint-Léonard pour les Chemins de fer de l’Est. Cette locomotive est gérée par l’Amicale des Anciens et Amis de la Traction Vapeur de Mulhouse.

La saison 2019 du train touristique La Vapeur du Trieux prendra fin le dimanche 15 septembre.

Info : Edouard Paris

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 1er septembre 2019 – La Vapeur du Trieux, un train touristique qui a la particularité de circuler sur une ligne ferroviaire ouverte au trafic régulier voyageurs et fret

  1. Miguel dit :

    En fait, la ligne Paimpol-Guingamp fait partie d’une ligne plus longue, qui va jusqu’à Carhaix-Plouguer (la ville de Carhaix, bien connue pour son Festival des Vieilles Charrues) en centre-Bretagne.
    Cette ligne a une longue histoire: ligne en écartement métrique, ensuite passée à l’écartement standard.
    C’est une ligne exploitée depuis très longtemps par le secteur privé (CFTA).
    Pendant longtemps, les trains qui y circulaient étaient des « autorails à 2 essieux »:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/X_97150
    c’est-à-dire en quelque sorte des autocars sur rails: 4 roues comme un bus, un conducteur qui vend les billets et fait le plein du véhicule comme pour un bus,… Cette solution ne semble pas avoir eu un grand avenir: je suppose que l’absence de bogie (sans que, bien sûr, les roues ne soient orientables comme sur les trains espagnols Talgo) augmente l’usure des rails et des roues.
    Le relief du secteur fait que le tracé de la ligne qui va à Paimpol est très visible lorsqu’elle longe les méandres de la vallée du Trieux, par exemple depuis le parc du château de la Roche-Jagu, dont la vue est d’ailleurs superbe. Du coup, ce train à vapeur touristique est lui aussi très visible et bien connu dans le coin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.