8 mars 2019 – Le design des futures rames du réseau de tramways nantais a été présenté cette semaine


Design des futures rames qui circuleront sur le réseau de tramways nantais à compter de 2022. Image Agence RCP (05/03/2019)

Le design des soixante-et-une rames neuves, qui vont être commandées pour le réseau de tramways nantais, a été présenté le mardi 5 mars 2019. Il se rapproche de celui des rames du tramway de Tours.

Le constructeur sera désigné à la fin de l’année 2019. A ce propos, l’avis public à la concurrence a été mis en ligne par la SEMITAN entre le mercredi 30 janvier 2019 et le lundi 25 février 2019. La remise des candidatures était fixée au lundi 25 février 2019 à 12h.

Le budget consacré à cet achat important est estimé à 234 M€, ce qui représente un coût unitaire de 3,8 M€ par rame si on inclut les pièces détachées.

La livraison de ce nouveau matériel roulant s’étalera entre 2022 et 2026.

Dessinée par l’agence RCP, en se basant sur les avis d’un panel de trente habitants, la future rame aura pour principale nouveauté d’être plus longue que les rames actuellement en circulation (48 m contre 40 m maximum aujourd’hui), ce qui lui permettra d’embarquer 50 personnes supplémentaires pour un total d’environ 300 passagers (source : 20 minutes).

Lorsque les nouvelles rames feront leur apparition, les rames Alsthom, dont les premières ont été livrées en 1984 pour une mise en service le lundi 7 janvier 1985, seront petit à petit retirées.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Voyages, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 8 mars 2019 – Le design des futures rames du réseau de tramways nantais a été présenté cette semaine

  1. Miguel dit :

    Je m’interroge sur l’articulation du bazar: on dirait qu’il y a des faux bogies (des articulations à faible débattement entre les roues et les caisses qu’elles portent), soutenant des caisses sans roues. Mais aux extrémités, il y a une grande longueur entre le (faux) bogie et l’extrémité, puisqu’ils ont mis une double porte et la grande cabine de pilotage. Ça fait un grand porte-à-faux aux extrémités. Pour éviter ce problème, à Montpellier les portes des extrémités sont simples, et à Strasbourg les premières rames (Eurotram – Bombarbier Flexity classe E) ont un petit élément articulé à l’extrémité.

    • YLH dit :

      Bonjour.
      Le réseau de Nantes présente des courbes de grand rayon et un gabarit dynamique généreux, contrairement au réseau strasbourgeois conçu avec des courbes serrées.
      Ce porte-à-faux ne posera pas de problème, puisqu’il est déjà présent sur les Bombardier Incentro et CAF Urbos nantaises, qui présente également des caisses intermédiaires longues (porte-double + deux fenêtres + porte double).
      Le cahier des charges de Nantes Métropole impose de toute façon ces portes doubles aux extrémités, ce qui est quand même plus pratique dans les stations de tram « à la française » par lesquelles on accède généralement par des rampes aux extrémités.
      Avignon, Caen ou Nice ont d’ailleurs demandé la même architecture pour leurs nouvelles rames.

Répondre à YLH Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.