1er novembre 2017 – A Montpellier, doit-on maintenir l’arrosage automatique des sections de plateforme engazonnée du tramway à l’avenir ?


Une section de plateforme où la terre est à nu, c’est déjà le cas sur la ligne 3 entre les stations « Pergola » et « Hôtel du Département », en l’absence d’arrosage automatique et céleste. Photo prise le mercredi 1er novembre 2017. Copyright : Edouard Paris

Du début du mois d’avril à la fin du mois d’octobre 2017, la station météo de l’aéroport Montpellier Méditerranée a enregistré une pluviométrie de 139 mm en 7 mois, contre une valeur « normale » de 358 mm, soit la période la moins arrosée depuis le commencement des relevés en 1946.

Si les périodes de sécheresse doivent devenir la règle à l’avenir dans le Midi de la France, faut-il maintenir l’arrosage automatique des sections de plateforme engazonnée du tramway à Montpellier ?

La question mérite d’être posée dans la mesure où l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) vient d’annoncer, tout récemment, que les concentrations de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère, responsables du réchauffement climatique, ont atteint un niveau record en 2016 et met en garde contre « une hausse dangereuse de la température ».

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Infos réseau, Ligne 3, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s